La Terre vagabonde – Les futurs de Liu Cixin

L’écrivain chinois Liu Cixin fait partie du catalogue de la maison d’édition Acte Sud dans la collection Exofictions, qui a publié à la fois ses romans, novellas et recueil de nouvelles. Le problème à trois corps, lauréat du prestigieux prix Hugo en 2015, va faire l’objet d’une adaptation en série par Netflix. Depuis mars, les éditions Delcourt se sont lancées dans un projet très ambitieux avec une collection de BD tirée de ses nouvelles. La collection « Les Futurs de Liu Cixin » sera constituée de 15 ouvrages dont 7 sont prévus pour 2022. 32 auteurs et artistes issus de 11 pays ont écrit et dessiné les différents tomes de cette collaboration franco-chinoise entre 2 maisons d’éditions. Chacun des ouvrages peut être lu de manière parfaitement indépendante et aura une pagination taillée sur mesure. Le point commun à tous les récits est les thématiques chères à Liu Cixin, à savoir la forte place de la science, utilisée comme ressort dramatique, ainsi que leur exploration des futurs possibles pour l’humanité. Pour ouvrir cette collection, les éditions Delcourt ont choisi une de ses nouvelles les plus célèbres, The Wandering Earth traduit en français par La Terre Vagabonde. Ce texte avait fait l’objet d’une adaptation au cinéma en 2019, film qui eu un énorme succès en Chine puis sur Netflix.

L’histoire est assez incroyable tout en ayant une solide base scientifique. Des experts se sont aperçus que notre Soleil se meurt et s’apprête à se changer en géante rouge. Afin de sauver la planète et le plus de monde possible, le gouvernement mondial décide d’envoyer la Terre jusqu’à Proxima du Centaure, où elle retrouvera la chaleur d’une étoile qui est nécessaire à sa survie. Pour cela, la Terre doit être transformée en super vaisseau spatial pour effectuer un trajet qui l’éloignera du soleil devenu dangereux. D’immenses réacteurs sont construits afin de propulser la planète dans la bonne direction. Les humains trouvent refuge dans les profondeurs de la Terre pendant le temps nécessaire au voyage, soit 2500 ans.

Pour retracer le temps qui passe et voir ce qui arrive aux différentes générations, l’histoire est racontée par plusieurs personnes d’une même famille. Les catastrophes frappant la planète sont nombreuses. Le destin de la planète et de l’humanité est au centre de tout, au détriment de la plupart des personnages qui apparaissent un peu froid. Les dessins sont beaux et détaillés, faisant la part belle aux machines, aux phénomènes naturels et aux personnages. Les visages sont assez jolis, mais j’ai eu du mal à vraiment reconnaître et bien assimiler le trait des différents protagonistes. Surtout qu’il s’agit de suivre plusieurs membres d’une même famille, avec donc des éléments de ressemblances.

Les couleurs sont belles, et on retrouve sans cesse un contraste voulu entre les couleurs bleues froides, associée aux températures basses de la terre, opposées à différentes teintes jaunes orange rouge associées à l’énergie des machines, du soleil, mais aussi des météorites. On se prend à contempler les planches, surtout quand on découvre les 3 planches doubles tout à fait magnifiques. Les illustrations des paysages spatiaux ou terrestres sont superbes et les panoramas offerts par les triples et quadruples-planches dépliables valent presque à eux seuls la lecture de cet ouvrage.

Ce premier tome de la collection « Les Futurs de Liu Cixin » est une très belle entrée en matière. Elle devrait séduire à la fois les connaisseurs de ses textes, et permettre à ceux qui ne le connaissent pas de les découvrir. On ne demande qu’à lire le reste de cette collection qui s’annonce comme un Must have pour tous fan de science-fiction.

Auteurs : Christophe Bec (Scénario) / Stefano Raffaele (Dessin)

Édition: Delcourt

Date de parution : 23 Mars 2022

Depuis la prévision de la mort de notre soleil, l’humanité s’activait à sa survie dans un projet sans précédent : piloter la Terre jusqu’à la constellation du Centaure afin d’y trouver la nécessaire chaleur de son étoile. Un voyage long de 2500 années terrestres…

2 commentaires

  1. J’avais un à priori un peu négatif concernant ce projet, surtout que les couvertures ne m’emballent pas particulièrement pour le moment, mais tu me laisses penser que je devrais lui donner une chance. À voir maintenant si la qualité se maintient sur tous les volumes ou s’il faudra être chanceux. ^^’

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s