Gagner la guerre, tome1 :Ciudalia

gagner-guerre

L’adaptation du célèbre roman Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski a marqué le mois de mai et les Imaginales où l’on pouvait découvrir les planches en grand format sur des panneaux dans les allées du parc. L’auteur et le dessinateur étaient présents au festival, mais nous n’avons réussi à avoir que la signature de Jean-Philippe Jaworski, ce qui est déjà très bien! Ce tome 1 intitulé Ciudalia est en fait l’adaptation de la nouvelle Mauvaise donne, présente dans le recueil Janua Vera. Il faut avouer que le titre en gros plan est un peu trompeur. L’adaptation du roman Gagner la guerre est prévue pour le moment en 4 tomes.

L’idée d’adapter en premier la nouvelle Mauvaise donne  est excellente car elle permet de regrouper les récits consacrés au personnage de Benvenuto Gesufal et surtout de mieux comprendre les liens entre les personnages et l’histoire de Gagner la guerre par la suite. Les événements décrits dans ce premier tome se passent plusieurs années avant le roman et racontent la rencontre entre Benvenuto et Leonide Ducatore. L’adaptation est signée de Frédéric Genêt, dessinateur de la série Samourai chez Soleil.

carteGG

Alors qu’il n’y avait pas de carte du vieux royaume dans Janua Vera et dans Gagner la guerre, l’album s’ouvre sur une très belle carte en format A3, une carte du vieux royaume et une de Ciudalia accompagnées de portraits des dirigeants de la ville. Avant le commencement du récit, on trouve également une superbe préface de Jean-Philippe Jaworski. Cette préface est un régal à lire, l’auteur y explique comment il a écrit la nouvelle Mauvaise donne alors que ce n’était pas vraiment un moment opportun pour lui. Jean-Philippe Jaworski raconte avec humour comment le personnage de Benvenuto Gesufal s’est imposé à lui et a pris le dessus pour notre plus grand bonheur de lecteur.

L’action de cette BD se déroule dans la cité de Ciudalia à une époque qui correspond à la Renaissance et ressemble fortement à l’Italie. Benvenuto Gesufal profite de la vie et de ses plaisirs mais exerce aussi le métier d’assassin au sein de la Guilde des Chuchoteurs, une guilde de tueurs. Un jour, Don Mascarina vient lui faire une proposition très intéressante où il doit tuer un bourgeois. Seulement, tout ne se passe pas comme prévu et il tombe dans un piège en s’apercevant très vite que son commanditaire s’est fait tuer. Cependant, Benvenuto n’est pas n’importe qui et il ne va pas facilement se laisser faire.

GG2

Le récit alterne entre l’histoire principale où Benvenuto est piégé et son passé qui apparait par bribes. Benvenuto a fait partie de l’armée des Phalanges de Ciudalia et a participé à l’expédition de Kaellsbruck. À cette occasion, il avait eu affaire avec Leonide Ducatore. Le passé de l’assassin va remonter à la surface et les deux histoires se retrouvent liées. L’intrigue de la nouvelle est très bien mise en scène et respectée. Le récit met ainsi en place le début de la relation entre Leonide Ducatore et Benvenuto.

Le personnage de Benvenuto, comme l’a souligné Jean-Philippe Jaworski sans sa préface, est au cœur du roman. C’est une crapule mais on s’y attache et on l’apprécie vite. Il est très intelligent, sans le moindre scrupule, séducteur, aime profiter des bonnes choses de la vie et ne se laisse pas faire. Frédéric Genêt l’a très bien retranscrit, ses attitudes correspondent bien à ce que l’on pouvait s’imaginer du personnage dans le roman. Pour Leonide Ducatore, le dessinateur a fait le choix de le laisser dans l’ombre dans les passages du récit situés dans le passé. Cela conforte l’aspect intrigant du personnage. Les dessins des protagonistes sont très vivants, les combats très bien retranscrits.

GG1

Une des plus grandes réussites de cette adaptation est la ville de Ciudalia qui est magnifiquement rendue par Frédéric Genêt. Les bâtiments sont superbes, les couleurs aussi. On a envie de se promener au cœur de cette ville et de profiter de toutes ses beautés.

L’adaptation de la nouvelle Mauvaise donne est donc une complète réussite et donne clairement envie de lire les suites. Les dessins sont très réussis et vivants autant au niveau des personnages que de la ville. L’intrigue est claire, bien ficelée et l’univers respecté. Que demander de plus? À part que l’attente ne soit pas trop longue.

Autres avis: L’épaule d’OrionGromovar, Aelinel

GGVerso_329146Benvenuto est un tueur à gages, sans doute le meilleur de toute la République de Ciudalia. Sa nouvelle mission – expédier un noble venu s’encanailler dans les bas-fonds – a tout d’une sinécure. Mais le client va se révéler beaucoup plus coriace que prévu. Et voilà Benvenuto plongé au cœur d’un complot trop vaste pour lui…

Auteurs: Frédéric Genêt

Jean-Philippe Jaworski

Éditeur : Le Lombard
Parution : 25/05/2018

 

 

 

 

 

 

8 commentaires

  1. Ahhhhh, je ne l’ai pas encore lu ! 😀 Il attend bien sagement dans la PAL que les vacances arrivent et tu me donnes envie de le ressortir dès maintenant, c’est malin ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s