La guerre des marionnettes – Adam-Troy Castro

La guerre des marionnettes est le troisième roman d’Adam Troy-Castro publié par les éditions Albin Michel Imaginaire. Le cycle d’Andrea Cort, du nom du personnage principal, est constitué à ce jour de trois romans, de novellas et de nouvelles. Gilles Dumay a choisi de publier les différents textes de ce cycle dans l’ordre chronologique du récit et non de leur parution (très riche idée s’il en est!). Adam Troy-Castro y a pris part en réécrivant certains éléments. Les 3 livres publiés chez Albin Michel Imaginaire sont ainsi: Émissaire des morts en 2021 avec le roman et 4 nouvelles, La troisième griffe de dieu qui est complété par une nouvelle Un coup de poignard, et La guerre des marionnettes qui est accompagné de deux novella, Les Lames qui sculptent les marionnettes située avant le roman, et La Cachette qui se déroule après. On ne peut que saluer le travail éditorial fait autour de ce cycle.

Ce roman étant une suite, il peut y avoir dans cette chronique des spoilers sur les précédents, qu’il faut lire avant celui-ci. Pour plusieurs raisons : premièrement, le risque de ne pas comprendre grand chose, et deuxièmement ne pas voir l’évolution du personnage principal, Andrea Cort sur qui repose beaucoup l’intérêt de ce cycle. Nous sommes dans un futur très lointain, l’humanité a conquis l’espace et rencontré d’autres espèces. Andrea Cort est enquêtrice et représentante du Procureur Général du Corps Diplomatique de la Confédération Homsap ( pour Homo-sapiens). Andrea est impliquée depuis son enfance dans une guerre secrète entre deux camps d’Intelligences Artificielles anciennes très puissantes.

Dans la novella Les Lames qui sculptent les marionnettes, Andrea Cort n’est pas présente mais on découvre la planète Vlhan où se déroule le roman. Sur cette planète, les habitants pratiquent un étrange rituel sous la forme d’une danse mystique qui se solde par la mort de tous les participants sans que l’on sache vraiment pourquoi. L’illustration de couverture de Manchu donne un aperçu des créatures que l’on peut trouver sur cette planète. Le personnage central de ce texte est Jason Bettelhine croisé dans le tome 2. Il vient sur Vlhan pour rechercher Harille, une jeune femme venue pratiquer la danse rituelle. Ce texte présente ainsi la planète et le contexte où vont se dérouler les événements du roman, Andrea arrivant sur la planète juste avant une de ces cérémonies rituelles.

Depuis quelques temps, Andrea travaille en secret pour les Intelligences Artificielles les aidant dans leur projet pour terminer leurs existences. Pour cela, Andrea se rend sur Vlhan, où les pèlerins sont chaque année plus nombreux et où un incident s’est produit quelques années auparavant, rappelant à Andrea celui qu’elle a connu dans son enfance. Dans ces événements passés, le second camp d’Intelligences Artificielles étaient impliqués, celui désirant survivre et ainsi s’opposant à l’autre camp. Andrea Cort est toujours accompagnée des Porrinyard, ces inseps qui partagent sa vie. Ce tome ne raconte pas vraiment une enquête, même si Andrea est sollicitée pour retrouver une jeune fille, mais plutôt une fuite à travers Vlhan. Ce tome est sans conteste le plus sombre de tous, le plus violent, le plus dur pour les personnages avec qui l’auteur n’est vraiment pas tendre. C’est glaçant, intense, sans temps mort, sombre, mais offre une belle conclusion à ce cycle et surtout une belle évolution à ce personnage fascinant qu’est Andrea Cort. Il faut bien avouer qu’elle porte ce cycle sur ses épaules, aidée par les Porrinyard il est vrai.

La novella La Cachette revient au côté enquête des précédents romans. Andrea est mandée par une ancienne connaissance pour l’aider à résoudre un crime commis par un homme faisant partie d’un trio d’inseps. Un dilemme se pose sur la réelle culpabilité et comment traiter un cas pareil. Comment enfermer les trois alors qu’un seul a l’air coupable? Une histoire qui fait écho à ce que vit Andrea avec les Porrinyard et qui va forcément lui susciter d’importants questionnements.

La guerre des marionnettes vient ainsi clore en beauté le cycle d’Andrea Cort. Adam Troy-Castro nous propose un roman plus sombre encore que les précédents. L’aspect enquête est un peu mis de côté mais il est bien présent dans le tout dernier texte présenté. Un cycle et un personnage à découvrir!

Autres avis: Le nocher des livres, Feyd Rautha (L’épaule d’Orion), Gromovar, Apophis, François Schnebelen (Yozone), La Geekosophe, Yuyine, De l’autre côté des livres, Les Blablas de Tachan,

Auteur: Adam-Troy Castro

Édition: Albin Michel Imaginaire

Parution : 15 juin 2022

Toujours à la poursuite des Démons Invisibles, responsables de la mort de ses parents, Andrea Cort se rend sur la lointaine planète Vlhan. Ses imposants habitants y pratiquent un rituel qui tient tout autant du spectacle de danse que du suicide collectif. Une fois, par le passé, le ballet a dégénéré, et les habitants de Vlhan se sont retournés contre les spectateurs présents pour les massacrer. Andrea est convaincue qu’élucider le mystère à l’origine de cette tragédie peut la mener à ses Démons Invisibles. Mais la disparition d’une jeune fille vient rapidement compliquer sa quête personnelle. Vlhan est une planète dangereuse et Andrea ignore à quel point elle s’apprête à danser avec la mort.

Cette chronique fait partie du challenge Summer Star Wars – Obi-Wan Kenobi

17 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s