Émissaires des morts de Adam-Troy Castro – première partie : les nouvelles

Émissaires des Morts d’Adam-Troy Castro est un gros livre de 700 pages qui paraitra le 6 janvier chez Albin Michel Imaginaire. La grosseur du livre s’explique par la présence au sommaire de 4 longues nouvelles et du roman qui donne son titre au recueil. Le roman et les nouvelles ont un univers et un personnage commun, Andrea Cort. Albin Michel Imaginaire met d’ailleurs en ligne gratuitement en numérique le premier texte Avec du sang sur les mains, ce qui permet de se faire une idée sur l’univers de l’auteur. Pour ma part, j’ai choisi de parler dans un premier article des 4 nouvelles, et dans un second du roman.

Les textes sont présentés par ordre chronologique dans la vie de l’héroïne et non dans leur ordre de publication. Elles peuvent être lues sans ordre précis, les histoires étant indépendantes. Nous sommes dans le futur et l’humanité a conquis d’autres mondes. Andrea Cort, l’héroïne de ce cycle, est procureure générale des Corps diplomatiques. On apprend assez vite qu’elle est marquée à vie par son passé. En effet, à l’age de seulement 8 ans, Andrea a échappé au massacre de Bocaï où des humains et une autre espèce se sont entretués alors qu’ils vivaient en très bonne entente depuis des années. Personne n’a pu échapper à ses pulsions meurtrières et à cette folie temporaire, même les enfants. Andrea y a participé et est considérée comme une meurtrière. A cause de cela, elle est contrainte de travailler pour les Corps diplomatiques et intervient lors de crimes où des espèces sentientes sont en cause. Andrea est très efficace dans son travail, c’est une femme forte, froide, qui a toujours en elle son côté monstrueux et refuse tout contact personnel avec les autres. C’est un personnage très intéressant à suivre, une anti héroïne surprenante que l’on déteste par moments; mais à laquelle on s’attache malgré tout.

Dans Avec du sang sur les mains, Andrea Cort se trouve sur la planète mère des Zinn. Elle est chargée de valider le transfert d’un criminel reconnu coupable de crimes. Les Zinns sont une race extraterrestre pacifiste, très évolués sur le plan technologique mais malheureusement en voie d’extinction. Les Zinns ne connaissent pas la violence, ni les meurtres, ce qui a empêché leur expansion. Pourtant, ils s’intéressent tout particulièrement au criminel dont est chargée Andrea. Même si on devine assez vite la chute de l’histoire, on se laisse prendre facilement par la fluidité du récit et les promesses de l’univers. Le mélange entre l’enquête et la science-fiction fonctionne bien. Les caractéristiques des extraterrestres sont bien décrites et les enjeux de l’enquête apparaissent passionnants.

Une défense Infaillible se déroule entièrement sur New London où Andrea est en résidence surveillée. Contrairement à la précédente nouvelle et aux suivantes, la narration n’est pas seulement centrée sur Andrea, mais des passages sont consacrés au personnage de Tasha Coombs, avec qui Andrea a fait ses études. Elles ne sont pas pour autant amies, ni ne l’ont été pendant leurs études. Tasha effectue des missions pour la Confédération et dans le cadre de l’une d’elle, elle est attaquée en rentrant chez elle. Blessée, elle se retrouve dans une sorte de coma. C’est là qu’entre en scène Andrea pour tenter de libérer l’esprit de Tasha. L’univers se développe un peu plus dans ce texte, où Andrea est vue par d’autres personnages. Un texte très agréable à lire et d’un bon niveau mais celui que j’ai le moins apprécié des 4.

La troisième nouvelle, Les lâches n’ont pas de secret, est véritablement glaçante, autant par le monde où elle se déroule que par ce qui s’y passe. C’est le meilleur texte des 4, le plus abouti, le plus maîtrisé. Andrea Cort est chargée d’une mission sur la planète Caithiriin, un monde glacé. Elle doit s’occuper de Griff Varrick, voleur de reliques et meurtrier. La méthode d’exécution locale rebutant quelque peu Varrick, il parle à Andrea d’une méthode locale lui permettant de rester en vie. Après avoir appris en quoi consiste cette méthode, Andrea va vite en comprendre les dangers et horribles conséquences. Le récit est très prenant, haletant, avec Andrea qui montre des failles dans la carapace qu’elle s’est construite. Son personnage évolue, gagne en ampleur et en maturité. Les descriptions de la fameuse méthode locale font clairement froid dans le dos, les concepts de justice et de libre arbitre sont au centre de cette nouvelle. La nouvelle race d’extra-terrestres montre à quel point l’auteur fait preuve d’imagination et de clarté pour les décrire.

Démons invisibles est la première nouvelle écrite dans l’ordre chronologique (elle date de 2002) et aussi la plus longue. Elle se déroule pourtant plusieurs années après les événements du précédent texte. Andrea Cort est cette fois-ci en mission sur Catarkhus où elle doit solutionner un épineux problème. En effet, la délégation de la Confédération Homsap se trouve dans une impasse juridique suite à plusieurs meurtres commis par un homme dont la culpabilité ne fait aucun doute. Le meurtrier doit être jugé selon la loi locale. Mais le problème est que les Catarkhiens sont une race d’extra-terrestres à part qui ne disposent pas des 5 sens, ne ressentent pas la douleur. Surtout, il faut réunir un juge et un jury, ce qui n’existe pas chez les Catarkhiens. La tache d’Andrea s’annonce ainsi plus qu’ardue. Le texte est très bien construit et on se demande comment Andrea va s’en sortir. A nouveau, l’auteur fait merveille dans la création d’une nouvelle race extra-terrestre avec des coutumes étranges. Certains passages sont très intenses, et quand on a tendance à la claustrophobie comme moi, provoquent malaise et frissons. Une nouvelle réussite qui donne envie de poursuivre avec le roman, ce que je vais m’empresser de faire.

Les 4 textes qui se trouvent dans ce livre sont ainsi d’excellentes mise en bouche à l’univers construit par Adam-Troy Castro. Le personnage d’Andrea Cort est particulièrement réussi, anti-héroïne charismatique, intelligente avec un côté sombre fortement marqué. On ne peut que saluer le fait d’avoir ajouté ces nouvelles au roman, car elles permettent de voir l’évolution du personnage. Albin Michel Imaginaire vient d’ailleurs d’annoncer la parution de La Troisième griffe de Dieu, le second tome des aventures d’Andrea Cort, pour juin 2021.

Autres avis: Apophis, Yogo ( pour Avec du sang sur les mains), Lutin 82 (pour Avec du sang sur les mains), Gromovar, Lutin (Une défense infaillible), Lutin, (Les lâches n’ont pas de secret), Lutin (Démons invisibles), De l’autre côté des livres (nouvelles et roman),

Auteur : Adam-Troy Castro

Éditeur: Albin Michel Imaginaire

Parution : 6 janvier 2021

Un space opera coup-de-poing situé dans un futur lointain, celui du Système Mercantile, où le racisme, la guerre, l’esclavagisme et la corruption n’ont pas pris fin, bien au contraire.

Quand elle avait huit ans, Andrea Cort a été témoin d’un génocide. Pis, après avoir vu ses parents massacrés, elle a rendu coup pour coup. En punition de ses crimes, elle est devenue la propriété perpétuelle du Corps diplomatique. Où, les années passant, elle a embrassé la carrière d’avocate, puis d’enquêtrice pour le bureau du procureur. Envoyée dans un habitat artificiel aussi inhospitalier qu’isolé, où deux meurtres viennent d’être commis, la jeune femme doit résoudre l’affaire sans créer d’incident diplomatique avec les intelligences artificielles propriétaires des lieux. Pour ses supérieurs, peu importe quel coupable sera désigné. Mais les leçons qu’Andrea a apprises enfant ont forgé l’adulte qu’elle est devenue : une femme pour le moins inflexible, qui ne vit que pour une chose, « combattre les monstres ».

Cette chronique fait partie du “Le Projet Maki”

13 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s