Une année 2021… de jeux

2021 a été une année à nouveau très spéciale à tous les niveaux, et donc aussi niveau jeux, avec un nombre de joueurs partenaires toujours trop restreint et une nouvelle percée des jeux à distance voire dématérialisés. Comme l’an passé, l’objectif de cette année 2021 était de plus jouer aux jeux possédés, acheter peu de jeux, sortir des vieilleries dormantes et libérer un peu de place dans la ludothèque. Ces différents objectifs ont été bien atteints.

Au niveau des statistiques : 474 parties (495 parties l’an passé), concernant 115 jeux différents (117 l’an dernier), avec 33 partenaires de jeu (quasiment le même nombre que l’an dernier. Ce qui représente la coquette somme de 420 heures de plaisir ludique (pareil que l’an passé) !

On note une forte percée du jeu de rôle pour lequel nous avons réussi à organiser 43 parties, pour 130 heures de plaisir ludique. Nous continuons avec notre groupe sur Roll20 pour des campagnes de Cthulhu et Aventures en Terres du milieu; Star Wars et Barbarians of Lemuria étant en pause. Nous avons aussi la chance de mener une campagne de Heros et Dragons familiale depuis le début de l’année, qui permet à petit troll de jouer avec nous dans un univers High Fantasy que je maîtrise.

L’année a été très variable avec des mois à 18 parties, contre des tops-mois à 53 et 51 jeux en novembre / décembre, toujours très actif niveau ludique. L’activité de notre ludothèque associative, la Lud’O, est toujours aussi impactée par la crise sanitaire. L’association a consommé en cette période de crise l’ensemble de ses réserves et ne tient que grâce à l’implication des bénévoles, en particulier sa présidente. Espérons que nous arriverons à organiser à nouveau des activités ludiques et autre nuit du jeu dans un proche avenir.

Un de nos classiques : A la Gloire d’Odin, qui ne demande pas trop de place…

La valse entre les jeux sortis le plus d’une année à l’autre est très active, et notre top habituel a été chamboulé par la pratique intensive de certaines boites ! On retrouve 11 jeux qui dépassent les 10 parties sur l’année :

  • 7 wonders architect (10 parties) : Un cadeau de Noël, avec 10 parties en 7 jours… Autant dire que le jeu rencontre son public. Il faut dire que le jeu est accessible, rapide, et propose pas mal de combos sympas. On verra s’il reste intéressant après beaucoup de parties.
  • Azul (46 parties) : LE gagnant de cette année, avec toujours beaucoup de facilité à y jouer avec un public varié, pour des parties de moins de 30 minutes. A noter la découverte de sa nouvelle déclinaison, Azul : Summer Pavillion, qui est plus calculatoire, combinatoire, et autrement plus compliqué à sortir. Mais au final une bonne version à rejouer.
  • Blitzkrieg ( 24 parties) : Un jeu à 2 joueurs qui est tout de suite rentré dans nos jeux rapides, tendus, et qui mine de rien arrive à beaucoup changer. La thématique seconde guerre mondiale est bien rendue, et sans parler de simulation on arrive à s’immerger fortement dans ce terrible conflit. La version alternative offre de plus une variante dingue avec Godzilla en guest star. Un must have chez nous !
  • Clank ! (11 parties) : Un jeu qui ressort toujours chez nous, avec en prime 3 extensions créées intégralement par notre petit troll : Une version Arkham, une Star Wars, et une version Terre du milieu avec carte géante en 4 parties pour des parties plus longues que l’original..
  • Cryptide ( 19 parties) : Un jeu de déduction très original, avec une petite courbe d’apprentissage. Chaque joueur dispose d’un fragment d’information permettant de retrouver une créature légendaire, et cherche à identifier les indices des autres joueurs pour débusquer la bête. Malin pour des parties de 30-40 minutes, moins si comme belle-maman troll on trouve la case du premier coup…
  • Ganymède (11 parties) : Un jeu dont on apprend les subtilités au fur et à mesure, un espèce de Splendor avec un peu plus de possibilité, et un côté aléatoire parfois un peu rageant. Le thème est très secondaire par contre.
  • Le Seigneur des anneaux Confrontation (13 parties) : Un jeu à 2 que l’on pratique de plus en plus avec petit troll. Ce descendant du stratégo est plus tendu, avec de nombreuses tactiques possibles tant dans le placement que lors des batailles. On va bientôt passer aux règles avancées pour pas mal de nouveautés à maîtriser.
  • Medieval Academy (18 parties) : un jeu pratiqué avec tous les membres de la famille trolle. Il est toujours aussi sympa, calculatoire comme il faut et parfois un peu cruel, mais il reste un incontournable chez nous.
  • Res Arcana (10 parties) : Moins de parties cette année, mais il reste bien pratiqué. Nous n’avons pas encore complètement intégré la première extension, et jouons plutôt moins bien que juste avant de la découvrir, mais la diversité des combos fonctionne bien et renouvèle tout le temps le plaisir. On a juste un peu plus souvent des jeux qui se goupillent moins bien qu’avant.
  • Splendor (27 parties) : Petite forme cette année pour le champion de notre ludothèque en nombre de parties. Les extensions ne sortent pas beaucoup.
  • Star Realms (16 parties) : toujours très sympa, pratiqué à 2,3, en mode mission et normal + découverte des sets de départ bicolore qui modifient considérablement la manière de jouer.

Nous avons pu essayer pas mal de nouveaux jeux, avec certains qui vont ressortir, et d’autres qui n’ont pas convaincu. Petite liste des hauts et des bas parmi les nouveaux jeux découverts. D’abord les bas ou mitigés :

  • Codex naturalis : un jeu très joli de pose de carte dans laquelle on essaye de réaliser des combinaisons en superposant nos cartes, sans recouvrir les ressources et autres symboles qui vont nous faire scorer en fin de partie. Dans le même style je préfère largement Honshu.
  • Deadline : un jeu type Timeline, dans laquelle on va classer des personnalités par ordre de date de naissance / date de décès / durée de vie. C’est original, mais plus que dans Timeline la différence de niveau entre les participants se fait trop sentir. A jouer avec des gens qui s’y connaissent autant en histoire qu’en people.
  • Dice hospital : Dans le thème de l’année, ce jeu m’a surtout marqué par son caractère très aléatoire (forcément pas mal de choses se gèrent avec les dés !) et peu maitrisable. Très bon matos, mais second degré conseillé pour y jouer.
  • Fiesta de los muertos : un jeu de téléphone arabe bien trouvé, mais finalement très (trop?) difficile. Au moins on rigole bien.
  • First Martians : avis en total suspens pour le moment, vu que nous n’avons pas encore vraiment compris comment cela marchait… Mais la thématique et le matos doivent lui donner une seconde chance.
  • Gingerbread house : un jeu où l’on construit sa maison en empilant des tuiles qui vont permettre de récolter des ressources et points de victoire. Sympa, mais un gros sentiment de déjà vu.
  • Le jeu des dragons : un jeu de pli très opportuniste, qui nous a surtout attiré par sa thématique et ses illustrations, mais à moins d’y jouer 50 fois il semble très difficile à maîtriser.
  • Nidavellir : un jeu assez calculatoire, sur un thème très plaqué, qui joue sur des mécanismes de majorité et de maximisation de points au poil de … Il nous a laissé assez froids, mais nous ne sommes pas trop le public de ce genre de jeu.
  • Space Explorer : un jeu avec une forte parenté de Splendor, mais qui nous a laissé de marbre, malgré une thématique espace bien sympa. On lui redonnera peut-être sa chance dans quelques temps.

Et puis les jeux au gout de reviens-y, vous savez ceux où à la fin de la partie on se dit qu’on en referait bien une rapidement :

  • Attack on titan : Il a bien plus aux 2 petits trolls qui connaissent bien la série, nous avons suivi cela de loin mais ça semble assez prenant.
  • Azul Summer Pavillion : voir le commentaire de Azul ci-dessus
  • Blitzkrieg : voir ci-dessus, il s’est déjà fait une bonne place dans notre ludothèque. A noter la sortir imminente d’une version Rome antique.
  • Can’t stop : Un jeu de Stop ou encore où l’on grimpe le plus haut possible dans les montagnes, avant de faire le bivouac quand cela devient trop risqué. Un super jeu très simple sur la gestion des probabilités aux dés, avec en plus une thématique alpinisme qui m’a bien plu.
  • Compatibility : Un party game léger et sympa, pour voir si on est bien connecté à son partenaire. A jouer de temps en temps ou pour du speed dating utile…
  • Cryptide : Voir ci-dessus
  • Demeures de l’épouvante : Depuis le temps qu’il dormait on a enfin pu le sortir du placard. C’est un jeu qui combine des aspects de jeu de rôle et de jeu de plateau. Il permet au joueur de vivre des histoires étranges dans 5 maisons toutes plus horribles et hantées les unes que les autres.
  • Esquissez : Un party game bien sympa, entre le Pictionnary et le téléphone arabe.
  • Francis Drake : Un jeu au superbe matériel, qui permet de vivre les aventures de corsaires anglais dans les Caraïbes, à la recherche de prestige. On commence par préparer son expédition en cherchant le plus de ressources, puis on décide dans un second temps des objectifs que l’on va attaquer, avant une résolution parfois un peu hasardeuse, mais que l’on peut maîtriser en partie. Un très bon jeu de gestion avec plusieurs mécanismes originaux et un fond général de Caylus première édition.
  • Le parrain : Un jeu découvert au milieu de pratiquants assidus, autant dire que je me suis fait massacrer sans pitié, car la courbe d’apprentissage est assez importante. Il s’agit d’un jeu immersif de placement, de bluff, et d’enchères cachées qui recèle de pas mal de subtilité. j’ai presque eu un sentiment de trop, mais c’est le propre de ces jeux très riches dont on ne fait pas le tour en 1 partie. Le thème est presque trop présent tellement il dégouline sur les participants…
  • Little town : Un jeu d’apprentissage très sympa de la mécanique de collecte de ressources pour construire son petit domaine et ennuyer ses voisins. A jouer en famille pour des parties de 30-40 minutes environ.
  • Micro-Macro : On a enfin pu jouer à ce jeu dont tout le monde parle, et on n’a pas été déçu. Ce croisement improbable entre « Où est Charlie » et un jeu d’enquête fonctionne bien, on se retrouve à tous chercher sur la carte le détail qui va débloquer la situation. Aussi décoratif que ludique, à colorier une fois terminé pour les amateurs…
  • Vol de nuit : Un jeu coopératif assez difficile, sur le thème du roman de Saint-Exupéry. Les joueurs jouent à tour de rôle le pilote, et les différents joueurs vont devoir composer avec leurs cartes pour planifier un vol aussi improbable que dangereux à travers tempête et montagnes. Chaque partie que nous avons faite a été gagnée sur le fil après des discussions houleuses entre les participants.

Comme dit précédemment, les jeux de rôles représentent aussi une quantité de parties non négligeables :

  • La suite de notre campagne de Aventures en Terres du Milieu (AIME), maîtrisée par Xapur. Nous avons effectué 6 séances de jeu, repoussant une menace pesant sur la zone entre les monts brumeux et la forêt noire méridionale, avant de partir livrer des denrées à la Comté. Au passage notre compagnie a gagné son surnom des « Flipettes » pour ne pas avoir essayé d’infiltrer une citadelle perdue pleine d’orques.
  • 1 campagne de Héros et Dragons avec 17 séance de jeux, avec les trolls au complet, frère de trolls et son petit troll pour certaines parties. 3 joueurs réguliers pour une série d’aventures mêlant scénarios de casus belli, scénarios tirés du recueil de scénario, et improvisations autour d’aides de jeux de casus belli ou autre source. Mes joueurs sont niveau 5, commencent à avoir de bons réflexes et n’ont plus peur des trolls. Ils explorent actuellement la région des Endormines et enquêtent sur un barrage oublié revendiqué par des nains peu coopératifs.
  • 1 campagne de l’Appel de Cthulhu maîtrisée par votre serviteur, 8 séances pour que les joueurs commencent à comprendre quelque chose à la campagne La Chose sur le Seuil.
  • 12 autres séances de l’Appel de Cthulhu variés entre des scénarios de Lhoseshar, Albédo, et un one-shot dans un asile isolé par un MJ bien sympa.

Enfin, la classique photo des jeux cadeaux de Noël pour la famille : comme l’an passé on y retrouve assez peu de nouveaux jeux, mais des extensions pour prolonger le plaisir des jeux que nous aimons le plus.

Bonne année 2022 ludique à tous ! Pas de grandes résolutions, mais le désir de partager de bons moments ludiques autour d’une table, ou partagés à distance.

30 commentaires

  1. Wahoo j’adore !
    Beaucoup moins de jdr chez nous car on joue entres potes (campagnes Hellywood et Shadow of the Demon lord en pause mais on a presque terminé l’extraordinaire pax elfica).
    Beaucoup de Terraforming Mars sinon et de roll&write en famille : on a terminé les blocs de Très futé ^^’
    Le papa noël nous a apporté Welcome et la dernière Unlock 🤩

    Aimé par 1 personne

    • Terraforming on n’y a joué que 7 fois cette année, nos aprem jeux du samedi ou du dimanche ont souvent été remplacées par du Héros et dragons..
      Les roll and write ont pas forcément un succès fou chez nous, on a joué à pas mal mais on accroche que moyennement. Un peu pareil pour Unlock où on joue de temps en temps mais on n’est pas inconditionnels.

      J’aime

    • BGA on a essayé, au final on est toujours au moins 2 voire 3 joueurs donc on joue ensemble. Le concept est top pour trouver des parties rapides, pas mal de potes y jouent dessus en partie privée entre amis.

      J’aime

  2. On a eu aussi « 7 wonders architect » et ont aime beaucoup, idem pour « Micro Macro » 🙂 Pareil pour Splendor, on sort peu les extensions. En ce moment on est à fond sur « Les aventuriers du rail » 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Les aventuriers du rail c’est une valeur sure, un maître étalon, mais il sort peu chez nous, car la durée est un peu longue pour enchainer les parties, et j’avoue qu’il y a tellement d’autres titres auxquels on préfère jouer… Mais une partie Suisse compétitive ça reste bien sympa. La carte US j’ai plus le droit d’y jouer car il parait que je connais trop les destinations par coeur 😉

      Aimé par 1 personne

  3. On a peu joué cette année, ce qui est un comble vu qu’on est des gros joueurs, mais on a tout de même pu faire de belles parties : Codex Naturalis, on aime beaucoup, c’est beau et pas trop complexe à prendre en main ; L’île des chats, sympa et avec un emplacement pour le chat ^^ (le vrai) (qui s’y est mis tout seul, d’ailleurs ^^), Bunny Kingdom reste très apprécié, de même qu’Unlock, souvent joué (je crois qu’on ne rate aucune sortie de nouvelle boîte ^^). On a refait un peu de star Realms, testé Dune Imperium et entamé une campagne de Tainted Grail (entre autres jeux)

    Aimé par 1 personne

    • Bunny Kingdom est apprécié ici aussi, mais le calcul des points de victoire est trop long, et rien que pour cela on y joue peu. Dune Imperium devrait bien plaire ici, mais il était en rupture lorsque j’ai voulu l’acheter. On verra peut-être pour les anniversaires car le combo decbuilding + dune devrait bien marcher ici.

      Aimé par 1 personne

        • Dans Bunny kingdom ce qui est dommage c’est que cette phase est si lourde, alors que tout le reste du jeu est hyper fluide et intuitif. Après le comptage c’est pas la fin du monde, mais c’est un petit côté négatif.

          Aimé par 1 personne

  4. Dans cette liste impressionnante, je n’ai testé que Codex Naturalis (sympathique, sans plus), MicroMacro (très chouette et plaisant !) et Azul (un de mes cadeaux de Noël et déjà un coup de coeur !). Il paraît que Les aventures de Robin des Bois est un jeu vraiment réussi !

    Aimé par 1 personne

    • Oui pour l’instant Robin des bois me semble assez sympa, alors que nous n’avions pas trop aimé Andor du même auteur, et dont on voit rapidement la proximité dans les mécanismes. Robin a un super matos sans les tonnes de cartes et de tokens superflus qui rendait Andor pénible à mettre en place et à ranger. Et surtout j’adore le côté narratif tout simplement représenté par des paragraphes à live dans un livre inclus dans le jeu ! Très classe et immersif, une vraie bonne idée.

      Aimé par 1 personne

  5. L’ironie de la ludothécaire que je suis c’est que je joue à beaucoup moins de jeux que vous ^^ mais je n’ai pas une famille de joueurs à mon plus grand regret. Beaucoup d’excellents titres dans ton année.
    Pour moi, je retiendrai l’originalité de Au creux de ta main, qui te fait deviner des souvenir en fonction de la sensation d’objets posés dans ta paume. Très atypique. Beaucoup aimé Fiesta de los muertos de mon côté, je ris beaucoup trop. Beaucoup de plaisir avec Calico aussi, un jeu tout doux de placement des pièces de patwork et attiré les chats.

    Aimé par 1 personne

    • La présidente de notre ludothèque joue aussi beaucoup moins que nous, et essentiellement en vacances. Nous avons effectivement de la chance d’être au moins 3 joueurs à la maison, ce qui permet de pratiquer beaucoup le week end, et parfois le soir, voire des fois le midi avant d’aller à l’école…
      Je vais me renseigner sur Calico et Au creux de ta main, car il pourraient intéresser à la Lud’O.
      Merci pour ton commentaire.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s