Nos Futurs – Anthologie

Face à toutes les profondes modifications que subit notre environnement, et la prise de conscience jamais assez rapide ou partagée par les décideurs, Actu SF a édité en juin 2020 une anthologie tout à fait singulière, dans la forme comme dans son contenu. Le livre propose le pari de nous faire à la fois réfléchir autour de textes d’anticipation, tout en nous présentant l’état de l’art concernant 10 thématiques touchant au changement climatique et au développement durable. Les textes de l’imaginaire ayant pour thème l’écologie sont assez nombreux, mais ici pour la première fois on voit se répondre des scientifiques et des écrivains, ce qui donne une cohérence solide à l’ensemble. Chacun des 10 sujets du livre est présenté sous le nom d’un ODD, pour Objectif de Développement Durable, et 1 levier est présenté pour répondre à cet objectif.

Les présentations scientifiques de toutes les thématiques sont intéressantes, dressant un portrait sans fard de nombreux problèmes et défis à relever pour l’humanité. Les auteurs de ces textes sont des scientifiques, professeurs, économistes, ingénieurs, dont le sujet de recherche ou le métier touche de très près à chaque thématique. Il s’agit de présentations grand public, qui rentrent parfois un peu plus dans les détails et pourront perdre (un peu) leur lecteur s’il n’est pas suffisamment préparé ou n’a pas de bagage suffisant. Agronome de formation, la plupart des textes m’ont paru très clairs, et j’ai appris des choses, des ordres de grandeur, des techniques. Au final un contenu bienvenu, mais qui avait surtout pour but de présenter un point de départ pour un texte.

J’ai déjà lu la plupart des auteurs de cette anthologie, et j’ai retrouvé dans l’ensemble des textes une grande qualité d’écriture, et une pâte reconnaissable aisément pour certains d’entre eux. Je ne vais pas parler de tous les textes mais de ceux qui m’ont le plus parlé :

Toxiques dans les prés de Claude Ecken m’a beaucoup intéressé au niveau technique, car il développe des idées et des concepts que j’essaye d’approcher et de mettre en œuvre avec mes clients viticulteurs. C’est un texte sur la compréhension des mécanismes intervenant entre les plantes, lorgnant fort du côté de l’agroforesterie et de la permaculture, tout en posant très clairement le problème de la sélection des semences et de la propriété du vivant. Un texte fort, très humain

Home de Laurent Genefort est une nouvelle très originale, dans laquelle un réseau plus vertueux que nos actuels Facebook et autre Instagram permet de calculer un crédit environnement. Une idée originale, pour un réseau qui nous asservi d’une autre façon que les actuels. Au secours…

Trois poneys Morts de Chloé Chevalier est un texte très fort sur le « crédit carbone », un système en réflexion, qui allouerait à chacun une certaine quantité de carbone à dépenser pour se loger et une autre pour le transport chaque mois. On y retrouve tout un tas de questionnement sur la distance entre les membres d’une famille, les voyages, la vie à l’étranger, mais aussi la fraternité. J’ai beaucoup apprécié.

Le monde d’Aubin, de Jeanne-A Debats, est le plus long texte de l’anthologie. L’auteure propose un futur post-apo comme on en voit souvent, mais lui donne une cohérence et le démarque de beaucoup de choses déjà vues. On y suit Aubin, membre d’une colonie vivant sous terre à l’abri des conditions quasi invivables en extérieur, rencontrant une solitaire du monde extérieur. Un texte parfois très cash, intéressant, avec des faux airs de matrix par moment.

2030/2300 de Jean-Marc Ligny est un texte assez glaçant, que j’ai pris comme une allégorie des industriels actuels de l’atome (mais je n’espère pas) pour la partie technique initiale : des spécialistes pensent bien faire, sauver le monde du réchauffement avec une technique séduisante, pour se retrouver avec une catastrophe ingérable 270 ans plus tard. Ou comment faire pire et inattendu que ce qui est déjà un problème colossal. Avec une idée à réfléchir mais qui pourrait bien justifier l’ensemble du livre : »… pour tenter de pallier la plus grosse erreur que l’humanité ait jamais commise : la découverte et l’exploitation des énergies fossiles ».

Sanctuaires de Pierre Bordage, est un texte parfait pour boucler le livre : un des plus légers, tout en restant sérieux, plaidoyer pour un retour à la nature. Une des seules notes positives parmi toutes les nouvelles pour la plupart très sombres et défaitistes.

La faim justifie les moyens de Raphaël Granier de Cassagnac m’a plu, mais est un peu trop court à mon gout. J’ai eu un peu de mal avec le texte Au pied du manguier de Sylvie Lainé, qui m’a très peu parlé. Conte de la pluie qui n’est pas venue est une nouvelle d’Estelle Faye, dépaysante et brumeuse, très réussie mais moins percutante que d’autres du recueil. La chute de la défense est un texte de Catherine Dufour, assez réussi, dans une sorte de Fallout se situant dans un Paris végétalisé.

Nos Futurs est une anthologie qui m’a beaucoup parlé, et plu. Dix futurs imaginés, mais toujours très crédibles répondent à des articles de vulgarisation scientifique sur des sujets liés au réchauffement climatique et le développement durable. Autant le dire, beaucoup de guerres, de morts, de vies de merde dans ces textes, mais aussi beaucoup de réflexions, d’idées, et parfois d’espoir. Un peu trop de « No futur » à mon goût, mais ainsi va la vie comme on dit.

Autres avis: Ombrebones, Yuyine, Fourbis et Tétologie, Sometimes a book, Les pipelettes en parlent, Just a word, le bibliocosme,

Acheter ce livre en soutenant les librairies indépendantes et le blog:

En papier

En poche

Auteurs: Anne BARRE , Pierre BORDAGE , Estelle FAYE , Chloé CHEVALIER , Claude ECKEN , Raphaël GRANIER DE CASSAGNAC , Audrey BERRY , Sylvie LAINÉ , Jeanne-A DEBATS , Jean-Marc LIGNY , Laurent GENEFORT , Philippe BIHOUIX , Vincent VIGUIÉ , François MOUTOU , Véronique MOREIRA , Marie-Jeanne HUSSET , Matthieu AUZANNEAU , Claire CHENU , Sylvain PELLERIN , Isabelle CZERNICHOWSKI-LAURIOL , Pascal MAUGIS , Jane LECOMTE , Catherine DUFOUR , François SARRAZIN

Édition: Actusf Collection Les Trois Souhaits

Parution : 10 juillet 2020

Nos Futurs
Imaginer les Possibles du Changement Climatique

Nos Futurs est une anthologie de textes destinés à sensibiliser, à informer et à produire des récits autour des enjeux du changement climatique.

Ce livre part d’un double constat :
D’une part, la transition écologique au sens large, et les changements radicaux qui l‘accompagnent, intéressent et préoccupent un public de plus en plus large, qui cherche des moyens de se saisir du sujet.

D’autre part, alors que l’homme est un animal d’histoires, nous manquons de récits pour nous approprier ces futurs, souhaités ou subis. Certes, le GIEC (Groupe Intergouvernemental d’experts sur l’Evolution du Climat) produit régulièrement un panorama des conséquences à long terme du changement climatique qui permet d’imaginer à quoi le monde risque de ressembler. Mais ces rapports, s’ils font référence et sont fondamentaux pour une prise de décision éclairée, ne sont que peu lus par le grand public et peinent à atteindre les imaginaires.

C’est pour ça que nous avons formé dix binômes auteur-chercheur qui se saisiront de dix thèmes parmi ceux étudiés par le GIEC, et dont le choix a fait l’objet d’un sondage auprès d’un large public (voir page sondage, voir page choix des thèmes). L’ambition est de présenter ces dix thèmes sous un double éclairage : celui de la fiction, pour explorer les possibles, et celui de la vulgarisation scientifique, pour expliquer l’état des connaissances. En rassemblant ces vingt textes, issus de la rencontre entre auteurs et chercheurs, l’objectif est de donner à voir la différence et la complémentarité entre ces deux approches qui vont être indispensables pour s’approprier les bouleversements qui s’annoncent.

Nos Futurs s’adresse à un large public, des lecteurs qui cherchent comment aborder les enjeux climatiques aux militants déjà engagés, en passant par les amateurs d’imaginaires sans préoccupation initiale pour le climat.

14 commentaires

  1. Merci pour le lien ! Je crois que tu as oublié une lettre dans ton titre 😁
    Je garde un bon souvenir de cette anthologie, j’ai trouvé l’idée d’accompagner les nouvelles de vulgarisation scientifique sur le sujet lié très bonne !

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton retour. La tonalité est sombre, mais bien réaliste pour la plupart des textes. Et sans défaitisme aucun on prend plus le chemin de ces textes que d’un monde apaisé et facile à vivre…

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai beaucoup aimé aussi ce mélange de SF et de Sciences. Certains textes m’ont bouleversé d’autres ne m’ont pas parlé mais c’est une très bonne (et pas très optimiste !) anthologie.

    Ma chronique arrive courant du mois…

    Aimé par 1 personne

  3. On a retenu les mêmes nouvelles 🙂 J’ai été un peu plus perdu que toi sur les explications scientifiques précédents les nouvelles mais globalement l’initiative reste très intéressante.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s