Golden State de Ben H.Winters

Golden State est le nouveau roman de Ben H.Winters. Il a été publié par les éditions Actusf tout comme Underground Airlines , une uchronie imaginant que l’esclavage n’avait pas été aboli aux États-Unis. Ben H.Winters est aussi l’auteur de Dernier Meurtre avant la fin du monde, roman lauréat des prix Edgar Allan Poe et Philip K. Dick. Son nouveau roman mélange policier et dystopie.

Dans un état appelé le Golden State ayant de faux airs de la Californie pour le climat, mentir est puni par la loi. C’est même un crime d’une grande gravité, plus puni que d’autres crimes comme la vente de drogues par exemple. Pour prouver leurs faits et gestes, ainsi que leurs conversations, les gens sont obligés de tenir des carnets de jour où ils répertorient toutes les actions de leur journée. Ils ont aussi l’habitude de se saluer en énonçant des vérités absolues connues de tous car seule la vérité importe, elle est primordiale dans le Golden State. Tout le monde est ainsi surveillé et un service spécial a été mis en place afin de contrôler et arrêter les personnes qui mentent: le Service Spéculatif. Les membres de cette brigade ont un don particulier, ils peuvent remarquer quand les gens mentent. Cela leur permet de spéculer c’est à dire imaginer ce qui s’est réellement passé pour faire ressortir la vérité.

Le roman suit un spéculateur, Laszlo Ratesic, membre du Service depuis 19 ans. Une nouvelle recrue Aysa Paige, est affectée avec Laszlo. Ils vont devoir enquêter sur la mort suspecte d’un homme, tombé d’un toit. A priori, le décès a tout d’un banal accident mais sa collègue va trouver que quel chose ne colle pas dans cette affaire. Au départ, le récit s’oriente vers une enquête policière assez basique avec des éléments convergents vers un crime et la découverte d’indices puis peu à peu de nouveaux éléments voient le jour et remettent en question les certitudes de Laszlo.

Les éléments sur le passé du personnage principal tout comme ceux sur l’univers sont amenés peu à peu et distillés avec soin par l’auteur. Cela attise la curiosité du lecteur qui se demande parfois comment peut bien fonctionner un état dans de pareilles conditions. Les différents rouages du système apparaissent au fur et à mesure ainsi que la manière dont les gens semblent endoctriner. Ils ne connaissent rien de leur passé, ni de ce qui les entoure dans le reste du monde. Les seuls livres qu’ils connaissent parlent de la vérité et uniquement d’elle. Ainsi toute fiction est purement interdite.

L’écriture de Ben H.Winters est fluide et on prend plaisir à suivre cette intrigue. Néanmoins, certains éléments restent flous et cela nuit à la compréhension du lecteur. La fin apparait également bâclée, comme survolée et peu approfondie, n’apportant pas les explications nécessaires, voire très peu d’informations. C’est dommage, on a vraiment l’impression de rester sur sa faim, de ne pas saisir vraiment les tenants et les aboutissants de tout cela et surtout dans un contexte qui avait du potentiel et des questionnements intéressants sur la notion de vérité et la manière de la pervertir.

Golden State est ainsi un roman qui s’interroge sur la notion de vérité, sur ce qu’elle représente pour chacun et des différentes manières de la percevoir. Pour cela, Ben H.Winters met en scène une société où mentir est interdit et puni par la loi. Les thématiques sont intéressantes mais le récit apparait comme trop brouillon et confus par moment, surtout dans sa dernière partie.

Autres avis: les pipelettes,

Acheter ce livre en soutenant les librairies indépendantes et le blog:

En papier

En numérique

Auteur: Ben H.Winters

Édition: Actusf

Traducteur: Eric Holstein

Parution: 16 avril 2021

Imaginez que mentir soit puni par la loi. D’être obligé de consigner par écrit vos faits et gestes quotidiens pour preuve.

Bienvenue dans le Golden State, une Californie alternative et souveraine qui a décidé de placer ses habitants sous haute surveillance… avec leur propre bénédiction. Laszlo Ratesic fait partie du Service Spéculatif depuis 19 ans. Il n’est pas un policier comme les autres : son travail consiste à s’assurer que la vérité est respectée en toutes circonstances.

Pour cela, il possède un don particulier, une sorte de sixième sens qui lui permet de deviner quand la personne en face de lui ment. Mais surtout, son service est l’un des rares à pouvoir spéculer, une discipline risquée car flirtant avec le mensonge, afin de mener à bien ses enquêtes. Sa dernière affaire concerne la mort suspecte d’un homme, tombé d’un toit.

Aidé pour cela de la jeune recrue Aysa Paige, Laszlo va plonger dans un nœud de contradictions et de mensonges qui le poussera à s’interroger sur la nature même du Golden State.

10 commentaires

  1. Le pitch me tentait énormément mais les zones de floues qui restent en suspens me refroidissent un peu. Si l’occasion (et surtout le temps) me permettent de le lire, je tenterai tout de même mais avec des attentes revues à la baisse.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s