La saga Blackwater de Michael McDowell

Cette chronique porte sur les 6 tomes de la saga Blackwater écrite par Michael McDowell. Une fois lancée dans la série, j’ai lu rapidement les 6 tomes et j’ai trouvé plus pertinent de faire un seul article sur la série. Il n’y aura pas pour autant de spoilers sur la fin ou autre. A l’origine, la saga fut publiée de janvier à juin 1983 aux États-Unis, à raison d’un livre par mois. Pour sa publication et traduction française confiée à Yoko Lacour, Monsieur Toussaint Louverture a opté pour la parution d’un volume par quinzaine entre le 7 avril et le 17 juin. Les livres ont une esthétique commune au format proche du poche et au prix individuel de 8,40 €. La série connut un immense succès outre-atlantique et permit à Michael McDowell de devenir scénariste pour le cinéma. On lui doit d’ailleurs l’histoire de Beetlejuice et L’Étrange Noël de Monsieur Jack de Tim Burton. La parution en feuilleton inspira également l’un de ses proches amis, Stephen King, pour la sortie épisodique de La Ligne Verte, en 1996.

Blackwater, c’est l’histoire des Caskey, une famille puissante habitant à Perdido, une petite ville d’Alabama. Perdido s’est bâtie tout près de 2 rivières: la Blackwater et la Perdido. Les Caskey sont les propriétaires de la scierie, ce qui fait d’eux des personnes influentes. D’importantes pluies ont entrainé la crue de la rivière dont les flots ont entrainé d’importants dégâts dans la ville. Lors d’un passage en ville en canot, Oscar Caskey sauve Elinor Dammert. Celle-ci va prendre une grande place au sein de la famille Caskey. Michael McDowell raconte la vie de la famille Caskey de 1919 avec l’arrivée d’Elinor Dammert à Perdido, jusqu’à l’année 1969. Les Caskey sont loin d’être une famille ordinaire et c’est cela qui fait le sel de la série. On suit les différentes histoires des membres de la famille, les alliances, leurs évolutions au fil des années, mais aussi les différents événements inexplicables qui frappent la ville à plusieurs reprises.

Michael McDowell a construit une histoire simple mais terriblement addictive et efficace où l’on traverse les années avec les membres de cette famille hors du commun. On assiste à la crise des années 1930, à la guerre, aux combats pour les droits civiques. L’évolution des différents membres de la famille et celle de la ville même sont passionnantes à suivre. Les personnages ont chacun leur caractère, leurs défauts mais ils sont tous fascinants. La famille Caskey est dominée par des femmes toutes très différentes, de l’austère Mary-Love, à la femme d’affaires indépendante Miriam, et surtout la mystérieuse Elinor.

En effet, Blackwater est aussi une série avec des éléments fantastiques : les flots boueux et tumultueux des rivières responsables de plusieurs disparitions sans que les corps ne soient retrouvés, la véritable nature d’Elinor aux cheveux ocre comme l’eau de la Perdido, un peu de magie du sud profond de l’Amérique, de mystérieuses apparitions la nuit venue…Ces différents éléments apparaissent au fil de l’eau dans le récit, à mesure qu’on en apprend un peu plus sur ce qui se produit. Cela ne représente pas une part importante de la saga, mais est pourtant présente dans tous les tomes et admirablement narré de la part de l’auteur. Les scènes surnaturelles sont racontées parfois du côté de la victime, et à d’autres du côté du monstre.

Blackwater est ainsi une grande saga familiale historique avec dés éléments surnaturels, parfaitement addictive et réussie. L’atmosphère des lieux est mystérieuse, le clan Caskey est fascinant, et l’écriture de Michael McDowell d’une efficacité redoutable. La plongée dans la Perdido se fera à vos risques et périls et vous risquez de ne pas en sortir indemne, mais quel plaisir de lecture!

Autres avis: Outrelivres,

Auteur: Michael McDowell

Traduction: Yoko Lacour

Édition: Monsieur Toussaint Louverture

Parution: avril à juin 2022

Alors que les flots sombres et menaçants de la rivière submergent Perdido, une petite ville du sud de l’Alabama, les Caskey, une riche famille de propriétaires, doivent faire face aux innombrables dégâts provoqués par la crue.
Mené par Mary-Love, la puissante matriarche, et par Oscar, son fils dévoué, le clan s’apprête à se relever.
Mais c’est compter sans l’apparition , aussi soudaine que mystérieuse, d’Elinor Dammert, jeune femme séduisante au passé trouble, dont le seul dessein semble être de s’immiscer au cœur de la famille Caskey.

11 commentaires

  1. Bon, j’ai vu passer plusieurs articles sur cette saga, et tu as fini de me convaincre ; je l’ai ajouté à la PàL de cet été ! Si cela se lit aussi vite que tout le monde le dit, ça devrait aller 🙂 Merci pour le coup de pouce 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s