Le vieil homme et la guerre

Chronique un peu spéciale, puisque c’est à la fois celle d’un livre et de son livre audio. J’ai pu effectivement écouter ce livre après l’avoir commencé, et ai donc lu le livre quasi en entier, et écouté la totalité du livre avec Célindanaé (qui l’avait lu il y a quelques années) et petit troll, qui était présent sur presque tous les chapitres. Le livre de John Scalzi est paru chez l’Atalante en 2007, et il vient donc de sortir en livre audio. Ce n’était pas ma première expérience de livre audio, mais je n’en écoute presque pas par manque d’occasion.

Revenons au livre. Le vieil homme et la guerre nous fait découvrir John Perry, un homme vers la fin de sa vie sur terre, dans un futur un peu lointain. Veuf et père d’un fils qui a fait sa vie, il s’engage dans les forces coloniales, armée formée pour défendre les colonies humaines sur des planètes où l’homme est parti s’établir. On découvre comment un groupe de nouvelles recrues, toutes étant des personnes âgées, partent de la terre, pour être transformées, dans tous les sens du terme, en des soldats d’élites. On suit donc l’itinéraire classique d’un groupe de soldats qui découvre tout du combat ou d’un nouveau monde, formés par des militaires tout droit sortis des films classiques du genre. Ils vont en baver, mais pas tant que ça en fait, quand on considère le « rafraichissement » que l’on a fait à leur corps. Effectivement, afin de survivre à l’espace, au combat, et surtout à l’âge, les engagés se retrouvent comme transférés dans des corps humanoïdes modifiés, et se voient dotés de capacités et d’armes incroyables.

Après la formation initiale, qui constitue la première moitié du livre, les soldats sont envoyés dans différents conflits, contre des extra-terrestres variés et forcément menaçants pour les colonies humaines. Les missions vont de la pacification à la lutte totale façon warhammer 40.000, se déroulant aussi bien dans l’espace que sur la terre ferme, même si l’on suit essentiellement les théâtres d’opérations terrestres, l’ensemble de la narration étant faite par John Perry qui sert dans les forces au sol. L’auteur a imaginé tout un tas de bestioles et de civilisations allant de l’alien le plus repoussant à des espèces très intelligentes et dangereuses. Les mondes visités sont aussi variés, et certains sont loin d’être des paradis.

Le gros point fort du livre est les rapports humains, à commencer par John Perry lui-même. Les protagonistes ont déjà tous vécu une vie, et sont donc plutôt sages, dans le sens pragmatiques, là où de jeunes recrues seraient nettement plus fougueuses et moins réfléchies. Les conflits et rivalités entre soldats sont aussi nettement plus rares que dans les œuvres du même genre. Chose amusante, les 2 personnages humains les moins agréables du livre meurent même de manière bête ou atroce… L’ensemble des soldats parlent de manière réfléchie, et mènent des conversations pleines de sagesse, parlant des choses qui comptent. Leur humanité transpirent à de nombreux moments du roman, rendant émouvantes ces personnes auxquelles on s’attache facilement. John reste le personnage le plus emblématique, et le souvenir de sa femme constitue plusieurs passages très réussis du livre.

La narration est centrée sur le parcours de John Perry, et alterne les passages calmes, avec des scènes de combat tendues et dynamiques. On découvre donc l’ensemble des faits avec le narrateur, procédé assez agréable lorsque l’on a affaire à ce genre d’histoire. Le livre pourrait passer pour un peu léger au niveau de l’approche, mais il ne faut pas s’y tromper, on est sur un livre de science-fiction, dans lequel quelques passages sur la théorie des déplacements dans l’espace sont assez ardus à lire. Mais ça reste un livre abordable.

Philippe Spiteri s’est donc attaché à nous proposer une lecture de ce livre, et autant le dire de suite il s’est très bien acquitté de cette tache. En tant que John, on découvre donc tout ce qui arrive, et le ton traduit sans cesse ces découvertes, souvent dans l’interrogation ou la circonspection. Les dialogues sont très bien rendus, les changements de timbres de voix étant très adaptés, avec mention spéciale pour l’instructeur des forces coloniales. Je me suis rendu compte que si je lisais plus volontiers les descriptions dans le livre, la piste audio me plaisait nettement plus lors des dialogues, c’est pour moi un des gros plus de cette lecture audio. L’auteur arrive à bien transmettre l’émotion du livre lorsque John parle de sa femme, arrivant à tirer les larmes de façon très étonnante. Célindanaé a aussi aimé cette lecture, malgré une première lecture du livre, cela a enrichi son expérience, surtout dans les moments sensibles. Quant à mon fils, s’il est clairement trop petit pour certains passages guerriers (durant lesquels on lui bouchait les oreilles), il a parfaitement réussi à suivre l’histoire, prenant un plaisir malin lors des speechs de l’instructeur, développant son vocabulaire ordurier de manière inattendu !

Le vieil homme et la guerre est donc un roman de science fiction militaire très réussi, alternant des scènes d’actions explosives avec des dialogues et un fond très posé. John Scalzi a construit un roman original, avec des personnages très attachants, plein d’humanité. La narration de Philippe Spiteri met parfaitement en relief ce récit, arrivant à renforcer encore le côté humain des protagonistes. A ne pas rater !

Autres avis: Le chien critique, Blackwolf, Yogo, Dionysos, Gromovar, Célindanaé,

Auteur: John Scalzi

Éditeur : L’Atalante

Parution :24/01/2007

Bragelonne poche, 2018

Audiolib:24 Février 2021

“J’ai fait deux choses le jour de mon soixante-quinzième anniversaire. Je suis allé sur la tombe de ma femme et je me suis engagé.”

À soixante-quinze ans, l’âge minimum requis, John Perry n’est pas le seul à intégrer les Forces de défense coloniale, le seul ticket pour les étoiles, mais sans retour. Plus rien ne le retient sur Terre. Combien d’années de vie peut-il encore espérer ?
En revanche, s’engager, c’est défendre la Terre, protéger l’expansion de l’humanité dans les étoiles, retrouver une seconde jeunesse et, à l’issue du service, obtenir le statut de colon sur une planète nouvelle. Sur Terre, nul ne sait ce qu’il advient de ces recrues à part qu’on leur promet une guerre sans merci contre la myriade d’espèces intelligentes qui se partagent un “espace vital” interstellaire beaucoup trop étroit. John Perry devient donc soldat. Avec son nouveau statut commencent les révélations, inimaginables.

10 commentaires

  1. Je suis actuellement en train de le découvrir en audio et j’aime beaucoup également. Belle performance de lecture très investie et immersive qui donne corps à un roman vraiment intéressant et profondément humain.

    Aimé par 1 personne

    • Bonne découverte alors. Si le début t’a plu, la suite de la lecture devrait aussi te convenir, et même plus. Très bonne lecture d’un très bon roman !

      J'aime

    • Personnellement c’est mon premier Scalzi et il m’a bien plu, ça me donne envie d’en lire d’autres. Celindanae en a lu plusieurs autres et celui-ci compte parmi ses préférés. Les goûts et les couleurs quoi…

      J'aime

  2. Je suis hyper fan de Scalzi et j’avais beaucoup aimé ce roman pour tout ce que tu cites justement. Cet aspect humain, John Perry me plaisait énormément. Je ne lis jamais en audio mais ça me donnerait presque envie d’essayer vu les qualités que tout le monde semble trouver au narrateur 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire. Comme toi je ne lis pas ou presque pas en audio, par manque d’occasion mais aussi car je pense que j’apprécierais moins. Cette expérience m’a démontré le contraire… a essayer donc !

      Aimé par 1 personne

      • J’ai déjà entendu quelques extraits mais ça me parle moins, ça demande un autre type de concentration et je trouve ça moins immersif comparé, par exemple, à une saga mp3 où le format se prête mieux. Enfin, les goûts et les couleurs finalement… Mais pour du Scalzi ça peut valoir le coup de tenter !

        Aimé par 1 personne

        • C’est différent comme lecture. C’était la première fois que je testais un livre audio. J’ai apprécié le narrateur qui rend vraiment bien dans les dialogues. Et aussi le fait que c’est différent, tu lis de manière différente, tu peux écouter en te promenant, en faisant à manger….

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s