Retour sur les Imaginales 2022

Les Imaginales est un festival que j’aime beaucoup. J’y suis allée pour la première fois en 2015, puis retournée chaque année sauf en 2021 (car l’automne n’est pas une période propice aux déplacements pour nous). Le cadre où se déroule le festival, un grand parc au bord de la Moselle, est superbe. Les animations sont nombreuses. On y croise toutes sortes de passionnés, des gens que l’Imaginaire fait vibrer. En bref, c’est une parenthèse enchantée au milieu de la vie de tous les jours, une bulle hors du temps, magique et onirique.

J’attendais cette nouvelle édition avec grande impatience, surtout que 2 années sans festival littéraire, c’est long, trop long. Et puis, les semaines précédant le festival, ont eu leur lot de nuages noirs d’abord au plan personnel (covid, santé pas au top…) puis avec les mauvaises nouvelles concernant le salon en lui-même (déprogrammation de certaines confs, polemiques autour de la thématique de certaines conférences, francs-maçons entre autres…). Tout ça pour dire que même si tout le monde attendait ces 4 jours, une certaine appréhension était aussi présente concernant l’ambiance qu’il y aurait. Alors est ce un retour en demi-teinte? pas vraiment, tellement la joie de retrouver tous les blogopotes fut grande, tellement le bonheur de retrouver ce festival, son site, ses auteurs, ses livres fut au rendez-vous. Alors essayons de garder tout ce bonheur présent dans un coin de notre tête et de voir l’avenir arriver.

Nous sommes donc arrivés à Épinal le vendredi matin et sommes partis le dimanche après-midi. Le vendredi fut chaud, très chaud, heureusement un orage fit chuter les températures pour le reste du weekend. La matinée du vendredi fut propice en dédicaces et premiers achats, en retrouvailles et nouvelles rencontres avec les blogopotes. L’après midi fut le moment des premières conférences et la chaleur aidant, des premières petites bêtises. On a failli égarer notre exemplaire de Les secrets du premier coffre de Fabien Cerutti dédicacé. Un grand merci encore à Phooka et son fils pour l’avoir retrouvé! Et ce qui restera aussi un bon souvenir assez drôle: nous avons acheté 2 anthologies une pour Aelinel et une pour nous et par un mauvais concours de circonstances, on s’est débrouillés pour faire dédicacer les 2 à nos noms :). Encore plus cocasse quand Rivers Solomon s’est souvenu de la première dédicace sur l’anthologie d’Aelinel!

Du côté des achats, il y en a pour toute la famille (il manque le tome 1 de Phobos en cours de lecture par ma fille)

Parmi les grands moments de cette 20ème édition, je retiendrai : la grande joie de retrouver des personnes qu’on aimerait voir plus souvent et avec qui le courant passe instantanément, le boost offert par de nombreux auteurs qui apprécient grandement le travail fait par les blogueurs de l’imaginaire, les dédicaces en particulier celles des auteurs de projet Silex dont le bonheur de se trouver là était communicatif, la soirée de remise des prix avec l’émouvant et juste discours de David Bry, les discours de nos amies bibliothécaires et les blagues animalières de l’éditeur de Silex qui en disaient long sur les problèmes de cette 20ème édition, les applaudissements et petites attentions des auteurs et du public pour Stéphanie Nicot, pour tout ce qu’elle a fait pour ce festival, la fin de la remise des prix et aussi Cthulhie!

Merci à tous et toutes ceux/celles qui ont rendu ces 3 jours magiques. Ravie d’avoir fait toutes ces belles rencontres autant côté blogueurs que auteurs et autrices. Merci à tous pour cette bulle de magie, de rire, de diversités et d’Imaginaire.

9 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s