Nouvelles du front anthologie

Les éditions Livr’S publient depuis quelques années une anthologie par année après appel à textes. Pour 2021, pas d’anthologie à cause de la situation épidémiologique, elle a été reportée en 2022. Il se trouve que le thème des textes était choisi depuis longtemps: la guerre. Thème malheureusement d’actualité et il faut espérer que ça ne portera pas préjudice à ce livre qui est de très bonne qualité, même si certains textes sont difficiles à lire, surtout selon les sensibilités au sujet. L’anthologie comporte 9 histoires et paraitra le 1er juin. La marraine du livre est Silène Edgar.

Dans le noir de Silène Edgar :

cette nouvelle assez courte est écrite sous forme d’une scène théâtrale. Un soldat vient de poser le pied sur une mine, ce qui signifie la mort. On suit ses pensées, faites de retour sur sa vie, de ce qu’il imagine être son avenir. En peu de mots, l’autrice fait ressentir la terreur du soldat, les regrets qu’il peut avoir. Le texte est très marquant, la plume belle et efficace à la fois.

Dans la montagne de Aurélie Genêt :

Alsace en 1675, cette région marquée par l’histoire et le conflit entre la France et l’Allemagne. Le personnage principal est une prostituée qui suit l’armée française. Elle se lie avec un homme qu’elle espère épouser après la guerre. Elle va être témoin de nombreuses choses très sombres. Le surnaturel assez peu présent donne des airs de conte noir à ce texte à l’atmosphère très soignée.

Sarajevo, New-York, Kisangani de Gauthier Guillemin :

L’auteur de Rivages change de registre avec un texte relevant pratiquement de littérature blanche, la part de surnaturel étant vraiment infime. L’histoire se déroule en Yougoslavie durant la guerre pour l’indépendance des différents états. Lou Duruy, journaliste de guerre français, est fait prisonnier. Le gouvernement engage une mercenaire indienne pour aller le libérer. Le texte s’étale sur plusieurs années avec l’impact de cet événement sur le journaliste. Ce dernier et la mercenaire ont des point de vue assez différents sur la guerre et l’humanité. La nouvelle est intéressante, se lit agréablement mais j’aurai aimé une fin moins abrupte.

La muraille des morts de Katia Goriatchkine

En pleine guerre du Vietnam en 1969, un journaliste se rend dans le Nevada pour interviewer un héros de guerre, le lieutenant Fernsby. Ce dernier commandait une unité spéciale et vient d’être mis à la retraite de manière anticipée. Le journaliste aimerait comprendre pourquoi, et espère ainsi avoir un scoop. Fernsby va lui faire le récit glaçant d’horreurs variées en plein cœur de la jungle vietnamienne. Son histoire est presque insoutenable par moments et l’autrice retranscrit avec brio la frontière entre humanité et horreurs commises en tant de conflit. Un texte vraiment réussi avec différents degrés de réflexions.

Le sang des Ianfu d’A. D. Martel

Un des textes les plus marquants et glaçants du livre, il nous plonge dans le quotidien d’une jeune prostituée forcée en Chine en pleine Seconde Guerre mondiale. Le Japon a organisé des « maisons de réconfort » destinées à la satisfaction de ses soldats. Pour cela, ils enlèvent de jeunes filles en Asie grâce à un réseau d’esclavage sexuel. Le récit est vraiment terrible à lire surtout quand on sait que ces faits sont vrais. La nouvelle contient du surnaturel à la fin mais cela n’enlève rien à l’horreur de ce qui est décrit, bien au contraire. Une note de fin explique les faits historiques.

Le dernier effort de Keryan & Pascal-Marc Biguet

On change de registre avec un texte de science-fiction qui nous entraine dans un combat sur la planète Prima. Le narrateur se bat contre des rebelles, avec des gros vaisseaux et plein de tirs de partout. C’est plaisant à lire mais assez classique. Heureusement, la toute fin vient changer la donne, mais un peu tard.

Les champs de Bellone de Barbara Cordier

Verdun en pleine guerre des tranchées, la nouvelle suit en parallèle la vie des infirmières avec Aurélienne et les soldats avec André, jeune soldat féru de littérature. Le surnaturel apparait sous la forme de mythes antiques et est assez bien exploité. Néanmoins, le texte est un peu confus par moments. C’est dommage car le thème est vraiment bien amené.

Chungmu-Gong de Lancelot Sablon

Un des meilleurs textes du livre, sans doute aussi parce qu’il est moins horrifique et permet de souffler un peu, mais aussi parce qu’il mélange avec brio histoire et fantasy. Nous sommes en Corée en 1575. Le Japon et la Corée sont en guerre. Le jeune Yi sauve une étrange créature de ses filets de pécheur, ce qui va forger un lien très fort entre eux. L’auteur a choisi de raconter une célèbre bataille maritime en y ajoutant du surnaturel. On retrouve une note de l’auteur à la fin expliquant ce qui est véridique dans son texte. J’ai beaucoup aimé ces notes de fin de texte.

Choisir la forêt de M. D’Ombremont

La dernière nouvelle est signée de la blogueuse Ombrebones et vous pouvez lire un article sur la genèse de ce texte ici. Nous suivons un soldat elfe et ses doutes juste avant une dangereuse bataille. Le combat est raconté par ce soldat et on voit ses pensées évoluer au fil des différentes actions. Le final est très réussi, un très bon texte.

Nouvelles du front est ainsi une anthologie très réussie. Le thème est assez difficile mais très bien traité avec des textes variés et abordant plusieurs registres de l’imaginaire tout comme différentes époques. Certains textes peuvent particulièrement être éprouvants à lire mais c’est toujours bien écrit et jamais gratuit. Une anthologie de qualité, à découvrir sans hésitation.

Autres avis: Fourbis et tétologie, Ombrebones,

Auteurs/ autrices: A.D. Martel, Aurélie Genêt, Barbara Cordier, Gauthier Guillemin, Katia Goriatchkine, Keryan Biguet, Lancelot Sablon, M. d’Ombremont, Pascal-Marc Biguet, Silène Edgar

anthologie dirigée par Silène Edgar

Éditions: Livr’S éditions

Parution: 1/06/2022

« Depuis la nuit des temps, les guerres secouent l’Humanité, imprègnent la terre des âmes et du sang de leurs victimes, marquent les peuples et ébranlent les civilisations. Les lieux et les époques changent, mais la violence, elle, reste.
Du récit historique pur teinté d’un soupçon de fantastique, à l’épopée guerrière fantasy, ces 9 histoires vous mèneront sur le sentier de la guerre, pour tour à tour vous émerveiller, vous bousculer, vous faire grandir ou voyager.
Engagez-vous… »

4 commentaires

  1. Merci pour ta chronique et pour le lien 😊 en effet sur la thématique on a joué de malchance… C’est pour ça aussi qu’on a été soigneuses sur les TW au début à lire via le QR code, au cas où :/
    Celles d’A. D. Martel et de Lancelot sont aussi mes préférées 🤩

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s