Le cauchemar d’Innsmouth T1 et 2 de Gou Tanabe

Le Cauchemar d’Innsmouth est sans doute ma nouvelle préférée de Lovecraft. Aussi, quand j’ai vu que Gou Tanabe allait sortir son adaptation en manga, j’ai trépigné d’impatience. Le premier tome est paru en octobre 2021 et le second vient de sortir. J’ai préféré attendre le second pour chroniquer l’ensemble. La nouvelle a été écrite en 1931 et s’inscrit dans la mythologie lovecraftienne.

Le narrateur, Robert Olmstead, entreprend un voyage à travers la Nouvelle-Angleterre pour chercher des informations sur ses origines. Il comptait prendre le train vers Arkham mais découvre l’existence d’une ligne de bus passant par la mystérieuse et lugubre Innsmouth. Cette option est beaucoup plus avantageuse financièrement, même si les gens semblent le mettre en garde contre les habitants de la ville, peu commodes et physiquement très peu avantagés, voire affligés d’une étrange maladie. Après une visite au musée de Newburyport, il choisit néanmoins de prendre le bus en passant une journée à Innsmouth, sa curiosité étant accrue par la vue de bijoux étranges provenant d’Innsmouth. Sa visite de la ville va être remplie de surprises, marquée par une forte odeur de poisson et par des habitants à la physionomie plus que particulière, appelée le masque d’Innsmouth. Innsmouth est une ville côtière fictive ayant connu une situation florissante au XIX ème siècle. Elle a une sinistre réputation et peu de gens s’y rendent en raison de son aspect lugubre et de l’étrangeté de ses habitants.

Le premier tome pose les bases de l’intrigue avec l’arrivée à Innsmouth dans le bus de Joe Sargent, la découverte des habitants et du récif du diable, les révélations de Zadok Allen sur la ville et ses habitants. Puis quand Robert Olmstead veut reprendre le bus pour quitter Innsmouth, une panne du véhicule l’oblige à passer la nuit au Gilman House. Ce passage est formidablement raconteé, on tremble tout du long pour le narrateur, pour sa santé mentale, pour sa vie. Gou Tanabe arrive à installer un véritable climat d’angoisse paranoïaque, qui va crescendo.

Beaucoup d’éléments du mythe sont également révélés dans ce texte, on y parle de Dagon et de Cthulhu, et les origines de certains aspects du mythe sont développés. C’est une nouvelle capitale dans l’univers de Lovecraft. L’ambiance est sombre et très bien amenée, le suspense vous prend au corps. Cette adaptation de Gou Tanabe fait réellement peur, autant pour la scène de la nuit à Innsmouth que pour la physionomie de ses habitants. Les hybrides sont vraiment très bien faits, et Gou Tanabe joue sur le côté malaisant des transformations corporelles. J’ai beau connaître l’histoire de ce texte sur le bout des doigts, cette adaptation a réussi à me coller des frissons, à me faire peur comme si c’était la première fois que je la découvrais. Les dessins de Gou Tanabe sont toujours d’une très belle qualité. Ils rendent particulièrement bien la décrépitude de la ville, ses bâtiments, la nuit tombée, et les créatures qui peuplent Innsmouth.

Cette adaptation du cauchemar d’Innsmouth par Gou Tanabe est donc particulièrement réussie. Elle se lit d’une traite, pris par le rythme du récit, dans les filets de cette ville maudite.

Avis de Lhotseshar :

Comme Celindanaé cette nouvelle est de celles que j’apprécie le plus chez Lovecraft, à la fois pour le background tellement crédible de la ville, que pour la variété du texte mêlant action et découvertes. C’est aussi dans cette ville que j’ai passé parmi mes meilleures parties de jeu de rôle de l’Appel de Cthulhu. L’œuvre de Gou Tanabe magnifie le texte de Lovecraft, lui donne une dimension encore plus sombre si cela était possible. Le narrateur plonge petit à petit dans la découverte et dans l’horreur du sombre passé de la cité. Le premier tome concerne l’enquête, alors que le second se consacre à la fuite d’Innsmouth. Comme dans les souterrains antarctiques Gou Tanabe arrive à donner de la luminosité et de la profondeur dans le noir, à rendre inquiétant chaque impasse ou maison barricadée. Les créatures et hybrides sont aussi bien réussies, mention spéciale à la diversité monstrueuse des habitants. Une réussite totale.

Autres avis: Tachan T1 et T2, Boudicca T1, Albédo T1, Thomas constellations T1 et T2, Gromovar T1 et T2, L’épaule d’Orion T1 et T2,

Auteur: Gou Tanabe d’après Lovecraft

Édition: Éditions Ki-oon

Parution:

Tome 1: 07/10/2021

Tome 2 :17/03/2022

Pénétrez dans la sinistre bourgade d’Innsmouth, théâtre de tous les cauchemars ! En 1927, le jeune Robert Olmstead débarque à Newburyport. En quête de ses origines, il n’a d’autre option, pour atteindre sa destination, que de prendre un bus qui passe par Innsmouth, ville voisine sur laquelle courent d’effroyables rumeurs : pacte avec les démons, habitants difformes, culte ésotérique d’un étrange dieu marin…
La peur qu’elle inspire est telle que personne n’ose s’y rendre, et nul ne sait ce qui se cache derrière les façades de ses maisons délabrées… Pourtant, les mises en garde des résidents de Newburyport, loin de décourager Robert, le poussent au contraire à s’intéresser à ce lieu pestiféré : il décide d’explorer les méandres de la cité maudite ! C’est le début d’une descente aux enfers qui le mènera aux portes de la folie…

6 commentaires

  1. C’était déjà un de mes récits préférés de HPL avec les montagnes hallucinées mais en plus l’adaptation est encore une fois très réussie. Je suis d’accord, les deux tomes se lisent d’une traite, sans respirer, jusqu’à la conclusion finale !

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour le lien !
    J’avoue que même si je préfère les vertiges ressentis avec La montagne hallucinée, j’ai aussi beaucoup aimé ce texte qui est une sorte de liaison pour moi entre différents aspects de son oeuvre.
    Et tu as raison, ça se lit et relit d’une traite tellement on est pris dedans ><

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s