Le soleil des phaulnes de Thierry Di Rollo

Le Soleil des Phaulnes est un roman de Thierry Di Rollo publié en février par les éditions Le Bélial’. La superbe couverture est signée Manchu. Thierry Di Rollo publie depuis plus de vingt-cinq ans romans et nouvelles, mais il a annoncé son intention d’arrêter l’écriture. Espérons qu’il reviendra sur cette décision.

Le Soleil des Phaulnes est un space opera. C’est un roman court et nerveux dont la structure fait penser à un fix-up, avec différentes parties suivant une héroïne. Griddine, une jeune Phaulne, a grandi sur Gobo où elle mène une vie heureuse proche de la nature. Les Phaulnes privilégient la vie loin des progrès technologiques, et aiment parcourir les plaines sauvages de Gobo à dos de war-lizzard. Malheureusement, la Garmak, une entreprise multimonde, a décidé d’exploiter Titéo, le soleil du système où se trouve Gobo. Ce qui signifie pour les Phaulnes la mort à petite échéance de leur monde et de leur civilisation, et l’exil sur d’autres mondes. La Garmak est une multimondiale toute puissante, agissant en toute impunité, et dirigée par Ien Éliki, considéré comme un porteur de bienfaits pour l’humanité. Mais pour Gridinne, ce que fait Ien Éliki est un crime, il condamne des planètes dans le seul but de s’enrichir. Elle ne peut laisser ce crime impuni et décide de tout faire pour retrouver Ien Éliki.

Le roman raconte sa quête désespérée, celle d’une femme seule mais armée d’une volonté de fer. Gridinne est un personnage fascinant. Sa beauté est un peu trop mise en avant mais elle brille surtout pour d’autres qualités. Elle a comme particularité le fait d’avoir vécu dans un monde plus simple, moins technologique que les autres mondes habités. C’est une experte à l’arc, écoutant la nature et son cœur. Elle a une forte personnalité, se laisse uniquement guidé par son but et les siens. A travers elle, on peut s’interroger sur la technologie omniprésente dans notre monde moderne et tout ce qui est sacrifié pour les progrès. Néanmoins, Thierry Di Rollo sait faire preuve de justesse dans ces questionnements et n’est jamais manichéen dans son récit.

Les parties du roman sont assez différentes et permettent de mieux connaitre l’univers. Elles offrent une galerie de personnages, mais seule Griddine est le fil directeur. Ce procédé narratif est un peu déstabilisant au départ mais il convient très bien au récit et à l’écriture nerveuse et fluide de l’auteur. La quête de Griddine a du sens et résonne pour nous lecteur, en dénonçant le comportement des grandes entreprises prêtes à tout pour le profit, en parlant de l’exploitation outrancière des ressources naturelles, des peuples déplacés pour le profit.

Le Soleil des Phaulnes nous offre ainsi une belle histoire remplie d’aventures et de questionnements. C’est le récit d’une quête désespérée portée à bout de bras par un personnage émouvant et admirable.

Autres avis: Boojum, Un dernier livre, Yozone,

Auteur :Thierry Di Rollo

Éditions: Le Bélial

Parution:10 février 2022

Griddine est une Phaulne. À l’instar de ses parents avant elle, et des parents de ses parents, elle parcourt les plaines sauvages de Gobo à dos de war-lizzard, libre et farouche, sous les rais de l’étoile Titéo. Une perpétuité d’horizons lointains, une vie simple et pleine nourrie aux bonheurs de l’évidence. Jusqu’à l’arrivée de San Salkar, l’émissaire de la Garmak, une multimondiale aux pouvoirs sans limites. Salkar qui, sitôt descendu de son vaisseau spatial, annonce aux Phaulnes la fin de Titéo, la Garmak ayant décidé d’exploiter le soleil de Gobo jusqu’à épuisement. La seule option offerte aux Phaulnes est la diaspora. Ou la rébellion, la résistance et la guerre, des flèches face à une technologie capable de tuer une étoile. Or, Griddine a déjà fait son choix…

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s