Ubik de Philip K. Dick, livre audio

Ubik est un roman de Philip K. Dick écrit en 1966, publié aux États-Unis en 1969, puis en 1970 pour la traduction française. C’est un classique de la science-fiction au point que le Time l’ait classé parmi les 100 meilleurs romans écrits en anglais depuis 1923. Pourtant, je ne l’avais pas encore lu et sa parution chez audiolib a été l’occasion de découvrir ce livre.

Le roman se déroule en 1992, soit quasiment 30 ans après son écriture. L’humanité a colonisé la lune et les pouvoirs psychiques sont devenus courants. Joe Chip est un technicien ayant pas mal de problèmes d’argent et travaillant pour Runciter Associates. Cette entreprise emploie ce que l’on appelle des  » inertiels  » c’est à dire des personnes pouvant contrer les  » précogs », ceux qui ont des pouvoirs de télépathie. Un des employés de Runciter Associates, Dole Melipone, un puissant télépathe, a disparu. Runciter Associates est dirigée par Glen Runciter qui prend souvent conseil auprès de sa femme Ella. Sauf que Ella est morte à 20 ans et est maintenue en « semi-vie » au moratorium des Frères Bien-Aimés, en Suisse. La semi-vie est une forme de suspension cryonique qui permet à une personne décédée d’accéder à une conscience et une capacité limitées de communiquer. Quand Glen Runciter rend visite à sa femme, il apprend que la conscience d’Ella est envahie par une autre demi-vie dénommée Jory Miller. C’est alors que l’homme d’affaires Stanton Mick fait appel à Runciter Associates pour une mission sur la lune pour laquelle Runciter rassemble ses meilleurs inertiels dont Pat Conley, qui a la faculté de changer le passé.

Ubik est un roman complexe qui mélange plusieurs thèmes majeurs de la science-fiction: les pouvoirs psy, la capacité de changer le passé, le voyage dans l’espace, la vie après la mort. Le roman est véritablement foisonnant au point que l’on s’y perd parfois. On a l’impression d’être dans un véritable labyrinthe narratif où se mêlent les personnages, les histoires, les réalités. La société dépeinte par Philip K. Dick est celle d’un monde complètement capitaliste. Tout coute de l’argent, même se servir des appareils ménagers que l’on a chez soi. Les chefs d’entreprise sont les dirigeants du monde, tout est régi par l’argent. Pour illustrer encore plus ce fait, chaque chapitre commence par une publicité pour un produit « ubik » allant du dentifrice au soutien-gorge. L’argent est le maitre du monde, et l’on n’est rien sans argent.

Parmi les autres thématiques du roman, on trouve celle de la mort qui revient souvent chez l’auteur. La « semi-vie » est décrite de manière assez horrible, comme une sorte de prison dont on ne peut s’échapper, et où les morts sont des loups pour les morts. On ne sait pas vraiment si les gens ont voulu cet état de « semi-vie » mais il semble assez peu enviable. L’autre thématique importante est celle des paradoxes temporels et de l’illusion. Tout au long du roman, l’auteur joue avec son lecteur dans une vertigineuse histoire où on ne sait plus ce qui est réel ou non. L’univers change constamment et on s’y perd facilement.

La version audio est lue par Damien Witecka, la voix française de Léonardo Di Caprio. Il apporte beaucoup de dynamisme et de compréhension au récit. Il adapte sa voix en fonction des personnages, de l’histoire, des différents événements et c’est un véritable bonheur de l’écouter. Le roman est complexe au point d’être difficile à cerner souvent, mais la version audio permet de s’y retrouver un tant soit peu. Je ne sais pas si je serais arrivée au bout du roman en version papier.

Ubik est ainsi un roman foisonnant, complexe, avec un côté dingue où on a par moments du mal à se retrouver. La version audio grâce au talent incroyable de Damien Witecka arrive à rendre le livre presque fluide. Il donne corps aux différents personnages et on arrive à mieux cerner ce qui arrive.

Autres avis: Le chroniqueur (version papier), Chut maman lit,

Auteur :Philip K. Dick

Un livre audio lu par Damien Witecka

Traduit par Alain Dorémieux

Date de parution : 19 Mai 2021

Éditeur : Audiolib

Éditeur d’origine : Robert Laffont

Dans Ubik, Philip K. Dick réunit tous les grands thèmes de la SF : la télépathie, le voyage dans le temps, la porosité entre le monde des vivants et celui des morts, et le développement des machines automatiques.
Joe Chip, spécialisé dans la traque des télépathes, est envoyé sur la Lune avec d’autres agents pour neutraliser une autre équipe qui pourrait nuire à leur intérêt. Ce voyage sera-t-il irréversible ?

Dans ce livre de science-fiction culte, Philip K. Dick peint avec verve et humour une société humaine à l’agonie, dominée par la technologie et le capitalisme, où le doute et la paranoïa sont les seules certitudes.

20 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s