Alone l’intégrale de Thomas Geha

Ce livre, publié en 2014 par les éditions Critic, contient 2 romans et 2 nouvelles se déroulant dans le même univers. A comme Alone était paru en 2005 aux Éditions Rivière Blanche tout comme sa suite Alone contre Alone en 2008. Pour la parution chez Critic, les teux tomes ont été révisés par Thomas Geha et deux nouvelles intitulées L’Ère du Tambalacoque et l’inédite Le Silence est d’or ont été ajoutées. La très belle illustration de couverture est signée François Baranger.

L’univers dans lequel se déroule ce livre est un hommage à une trilogie post-apocalyptique de Gilles Thomas ou Julia Verlanger composée de L’Autoroute Sauvage, La Mort en Billes et L’Île Brûlée. Cela m’a d’ailleurs donné envie de lire ces romans car j’ai beaucoup aimé le monde esquissé par l’auteur. Une catastrophe mondiale a eu lieu changeant le monde à jamais. Elle a été causée par des robots nanotechnologiques appelés nadrones. On sait assez peu de choses sur ce cataclysme, quelques éléments sont distillés dans le récit. Il faut dire que l’on se situe assez longtemps après (2 ou 3 générations après) et que la majorité des gens qui sont en vie ne l’étaient pas au moment de la catastrophe. Il reste très peu de témoignages de cette période ou de ce qu’a été l’histoire avant. Nous sommes ainsi dans un monde post-apocalyptique où la survie est essentielle, la vie très difficile, où la loi du plus fort règne et le monde toujours marqué par ce qui s’est produit, où des mutants ont vu le jour.

Dans ce monde, il y a 2 grandes catégories de personnes: ceux qui vivent en groupe, les Rass, et ceux qui vivent seuls sillonnant le monde, les Alone. Pépé est un Alone, il trace sa route un peu partout dans une France dévastée mais surtout en Bretagne. Les communautés qui tentent de se reformer sont souvent guidés par des fanatiques (Fanar pour fanatiques religieux et les Fanam fanatiques militaires) ce qui donnent à Pépé une autre raison de les fuir. Les Alone ont des codes et des traditions en commun, sont des combattants hors pair, ils vivent parfois en groupe réduit comme ce fut le cas pour Pépé quand il rencontra Grise qui fut son mentor et son amoureuse. Mais Grise a disparu lors d’une mauvaise rencontre et Pépé, la croyant morte, a continué sa route.

C’est à ce moment là de sa vie que nous découvrons Pépé (je vous laisse la surprise de son nom qui n’a rien à voir avec son âge bien entendu). Pépé est le narrateur de l’histoire et il a un vocabulaire bien à lui, parfois châtié et une manière bien particulière de penser. Le roman nous plonge très vite dans son monde grâce à une scène introductive très immersive. Le rythme des 2 romans est soutenu, on découvre peu à peu cette France dévastée, sa manière de fonctionner, les groupes de personnes aux idéaux étranges pour certains. Les personnages secondaires gravitent autour de Pépé de belle manière, ils sont tous intéressants.

Alone contre alone poursuit l’aventure du premier tome et permet de retrouver les personnages. L’aventure est toujours au rendez vous, tout comme un humour grinçant, le rythme, l’action et la peur des autres dans un monde dévasté. Certaines scènes sont d’ailleurs assez difficiles, mais heureusement l’humour de Pépé est là! D’ailleurs, cet ouvrage permet de découvrir une autre facette de Thomas Geha, différente de ses autres livres mais vraiment très agréable à lire.

Les deux nouvelles sont assez différente l’une de l’autre mais complètent à merveille l’univers. L’Ère du Tambalacoque introduit l’histoire de Alone contre alone avec le récit de la rencontre entre un alone et un étrange arbre pensant. Le Silence est d’or conclue l’ouvrage avec un préquelle qui permet d’éclairer la relation entre Grise et Pépé.

Ainsi, l’intégrale Alone de Thomas Geha est à la fois un bel objet et un excellent livre très immersif. Les fans de post-apo seront ravis, ceux qui goutent moins ce genre seront bluffés par le personnage principal qui vaut à lui seul le détour, par l’aventure proposée, par les combats, par le rythme et aussi par la couverture de François Baranger qui envoie du lourd!

Autres avis: Dup, Lune, Le bibliocosme, Après les ténèbres la lecture,

Auteur: Thomas Geha

Éditeur: Critic

Parution: 20/02/2014

Pépé est un Alone, un solitaire qui trace sa route dans une France dévastée. Son créneau : la survie.
Son credo : le mouvement. Armé de ses couteaux, il va affronter tous les dangers pour retrouver un fantôme de son passé : Grise. Mais suffit-il de survivre ?
Car un vent de renouveau souffle sur les débris de l’ancien monde, porteur de dangers autant que d’espoir.

10 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s