Le problème à trois corps de Liu Cixin

Cela faisait quelques temps que je voulais lire Le Problème à trois corps, j’en ai eu l’occasion grâce à un cadeau de Lutin 82 qui s’est transformée en lutin du grand barbu pour l’occasion. Le Problème à trois corps de Liu Cixin est le premier tome d’une trilogie qui se poursuit avec La Forêt sombre puis La Mort immortelle. Le roman a été publié par Actes Sud en 2016 avec une traduction de Gwennaël Gaffric. Le livre est initialement paru en épisodes dans le magazine Kehuan shijie en 2006 puis en entier en 2008 en Chine. Son titre ait référence au problème à N corps en mécanique orbitale. Le roman a obtenu le prix Hugo après sa parution en anglais 8 ans après l’édition chinoise.

Petite précision: dans le résumé en fin d’article, j’ai mis volontairement une version tronquée de la quatrième de couverture car la version entière spoile les 2/3 du roman, ce qui est franchement navrant.

Passons au sujet qui nous intéresse, le roman se déroule sur plusieurs années avec des chapitres se déroulant en pleine révolution culturelle chinoise des années 60, et d’autres se passant à notre époque. Les passages sur la révolution culturelle apportent beaucoup d’informations sur cette période trouble où régnait la terreur. On apprend à connaitre une jeune femme, Ye Wenjie, brillante astrophysicienne qui a été victime de cette révolution. Elle va ainsi se retrouver à participer à un mystérieux programme scientifique, bien entendu sous très haute surveillance, où ses connaissances seront plus qu’utiles. Pour l’époque moderne, le roman suit Wang Miao, expert en nanotechnologie et se retrouvant dans un groupe avec des scientifiques et des militaires du monde entier.

Il est difficile d’en dire plus car tout le sel du roman se trouve dans la mise en place de l’intrigue qui se fait petit à petit en découvrant la vie de Ye Wenjie et le parcours de Wang Miao, qui va se trouver mêlé à des phénomènes inexpliqués tout en essayant de comprendre comment fonctionne un jeu vidéo appelé le problème à trois corps. Le roman est assez lent par moments et on a parfois du mal à comprendre où tout cela nous mène. Néanmoins on se laisse porter par cette histoire, par le puzzle qui se met peu à peu en place, en essayant de faire le lien, et tout comme Wang Miao de se demander ce qui se passe dans l’univers de ce jeu vidéo si étrange.

L’ouvrage est assez complexe car il met en jeu des notions de physique quelque fois assez ardue, et des concepts d’astronomie et d’informatique. Il présente aussi des passages vraiment impressionnants plein de sense of wonder, véritablement à couper le souffle. Les passages se déroulant dans le jeu m’ont parue un peu longs vers la fin, mais ils font partie intégrante du récit. Celui-ci prend de l’ampleur au fil des pages, au fil de l’émerveillement ressenti par le lecteur. Du côté des personnages par contre, c’est assez léger et froid, ils manquent clairement de profondeur pour séduire.

Le Problème à trois corps est ainsi un roman ambitieux faisant appel à pas mal de connaissances. Il manque un peu d’émotion, surtout par ses personnages assez fades. Cependant, la mise en place de l’intrigue avec un immense puzzle au fil des années donne le vertige et l’envie de lire la suite.

Autres avis: Apophis, Yogo, Brize, Lorhkan, Lune, Lhisbei, Lutin, Blackwolf  , Xapur,  FeydRautha , Chien critique, Post-it SFFF,

Auteur: Liu Cixin

Édition: Actes Sud

En pleine Révolution Culturelle, le pouvoir chinois construit une base militaire secrète destinée à abriter un programme de recherche de potentielles civilisations extra-terrestres. Ye Wenjie, une jeune astrophysicienne en cours de “rééducation” parvient à envoyer dans l’espace lointain un message contenant des informations sur la civilisation humaine.
Premier volume d’une trilogie culte, récompensé par le Hugo du meilleur roman en 2015, Le Problème à trois corps signale l’arrivée d’un auteur majeur sur la scène de la hard SF.

22 commentaires

  1. J’avais lu ce livre avant la création de mon blog (du coup il faudra que j’en fasse en rétro chronique un jour) et globalement j’ai eu les mêmes impressions que toi. Vraiment intriguant et intéressant, quelques longueurs, un peu flou par moment. Le style est peut-être un peu sec, peut être à cause de la traduction, mais en tout cas il faudra que lise les suites qui ont l’air intéressantes.

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’ai lu il y a longtemps, je ne me souviens plus trop. J’ai en tête le chapitre avec « la programmation informatique ». Exceptionnel.

    Il faudrait que je le relise pour reprendre la suite que j’ai aussi dans ma liseuse !

    Aimé par 1 personne

  3. C’est une belle intro… et maintenant il faut lire La foret sombre qui est absolument extra.
    Je rejoins ton avis sur les personnages : ils sont distants du lecteur c’est assez froid, je pense que c’est assez culturel. Dans les tomes suivants c’est un peu moins marqué même si je pense que c’est assez culturel chez l’auteur.
    J’espère que la suite te plaira 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s