L’Héritage du Rail de Morgan Of Glencoe

L’héritage du rail est le second tome de la saga la Dernière Geste de Morgan of Glencoe, éditée par Actusf dans la collection Naos. L’autrice sera à l’honneur durant le mois de novembre chez les vénérables de book en stock, l’occasion pour moi de lire ce second tome avant la publication du troisième. Le premier tome de cette série avait été publiée en auto édition en 2016 avant d’être remaniée par l’autrice pour sa publication par Actusf. Il a d’ailleurs remporté le prix Vampires & Sorcières et le prix Elbakin en 2020 dans la catégorie Romans francophones jeunesse. Les deux premiers tomes ont également passé les deux premières sélections du Grand Prix de l’Imaginaire.

Un univers qui s’étoffe

Le premier livre nous avait fait découvrir un univers uchronique avec une pointe de steampunk, de féerie et d’urban fantasy, un XXe siècle où la monarchie est toujours en place en France. La France, le Japon et le Sultanat indien sont les grandes puissances dirigeantes et forment la Triade. Le roi de France règne sur une importante partie de l’Europe et fait partie des gens qui méprisent la magie et les créatures féériques. En Keltia, l’ennemi de la France, les habitants ont une vision totalement opposée, vivent ouvertement en compagnie des peuples magiques ( fées, sylphides, selkies…) en entente mutuelle. Le Rail forme un monde à part et est indispensable à l’économie et aux relations internationales. Il dépend de Keltia et les rames de train vont offrir un asile diplomatique à Yuri qui désire toujours fuir son fiancé le dauphin de France après la tragédie de la fin du premier tome.

La suite des aventures de Yuri permet de faire plus ample connaissance avec le monde du rail et avec Keltia, ce qui donne l’occasion à l’autrice de développer son univers et ses intrigues. Ce tome suit ainsi plusieurs fils, Yuri, le rail mais aussi les intrigues de la cour de France. Ces différentes péripéties donnent corps au roman et permettent de ne plus rester juste sur le personnage de la jeune noble qui désire fuir sa prison dorée, qui a servi de point de départ au premier tome. Chaque personnage se retrouve face à des choix concernant leur avenir, comment gérer la mort de Edward, et cela aura d’importantes conséquences, notamment pour Gabrielle la reine de France.

Un tome très immersif

Ce second tome reprend les points forts du premier en arrivant à gommer les quelques points qui m’avaient un peu dérangée. On sent une belle évolution des personnages, notamment de Yuri qui a gagné en maturité et s’éloigne de la princesse et de son père également. Les personnages construits par Morgan of Glencoe sont une belle réussite. Ils sont nombreux mais tous très soignés, avec des luttes intérieures, des défauts, des combats. Tous sont attachants, crédibles, marquants et différents. Quel plaisir de les voir évoluer dans cet univers, de voir ces protagonistes aux personnalités différentes prendre vie sous nos yeux de lecteur, de les voir cohabiter tous ensemble.

Ce tome est également plus rythmé que le précédent, en mêlant les différentes intrigues. Il est dense avec plus de 450 pages mais se lit vraiment facilement. On est très vite pris par l’histoire, par le destin de ses personnages hors du commun et leur quête d’eux-mêmes, de liberté, d’identité. Beaucoup d’éléments éclairent aussi le passé des différents protagonistes et permettent de mieux comprendre ce qui se trame.

L’héritage du rail est ainsi une suite parfaitement réussie qui arrive à reprendre les ingrédients du précédent tome en les améliorant. Les gros points forts de cette série sont ses personnages et son univers. Ils apportent de la magie, du rêve au lecteur et donnent envie de les retrouver très rapidement, de faire partie de leur monde où la tolérance, la solidarité et la liberté ne sont pas juste des mots.

Autres avis: L’ours inculte, Le chroniqueur (Les chroniques du chroniqueur), Laird Fumble (Le syndrome Quickson), Lisou (Les pipelettes en parlent), Aelinel, La geekosophe, Yuyine, Fantasy à la carte, Acherontia,

Acheter ce livre en soutenant les librairies indépendantes et le blog:

En papier

En numérique

Autrice: Morgan of Glencoe

Édition: Actusf collection Naos

Parution : 18 septembre 2020

Alors que la nouvelle se répand en Keltia, Yuri, ramenée de force à l’ambassade du Japon, est déterminée à reprendre sa liberté malgré tout.
Mais comment fuir, et où trouver refuge ? Seul le Rail semble désormais capable de lui donner asile…

Après les débuts en fanfare de la série La Dernière Geste de Morgan Of Glencoe, romancière et harpiste professionnelle, voici enfin le deuxième tome très attendu des lecteurs et lectrices.

3 commentaires

  1. Jolie chronique avec laquelle je suis évidemment plus que d’accord. Une nette amélioration dans ce tome 2 qui laisse présager beaucoup de bon pour les suites. Et quand tu dis que les personnages nous donnent envie de « faire partie de leur monde où la tolérance, la solidarité et la liberté ne sont pas juste des mots » je te rejoins également. Vive Keltia!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s