Stranger things – saison 3

strangerthings3

Il aura fallu attendre deux ans pour voir la saison 3 de la série télévisée américaine Stranger Things sur Netflix après la fin de la seconde datant de 2017. La première saison était prévue à l’origine comme une mini série avec une fin différente, puis le succès aidant deux saisons ont suivi. La première saison se déroulait en 1983 et nous présentait les personnages principaux: une bande d’adolescents geeks fans de Donjons et Dragons vivant à Hawkins, petite ville américaine typique. La seconde saison se déroulait en 1984 à la période d’Halloween. Cette saison 3 se passe durant l’été 1985 à l’approche de la fête nationale américaine. La saison compte 8 épisodes et a été mise en ligne sur Netflix le 4 juillet 2019.

L’horreur de plus en plus présente

Les premiers épisodes présentent la situation des différents protagonistes et de la ville d’Hawkins qui vient de voir un grand centre commercial s’implanter. Mike et Elfe filent le parfait amour au grand dam de Hopper. Joyce pense à quitter la ville avec ses enfants. Dustin revient chez lui après un mois en camp de vacances. Nancy, la grande sœur de Mike travaille au journal local avec Jonathan. Tout semble bien aller pour tout le monde en apparence. Jusqu’à ce que des faits étranges commencent à se produire à nouveau, en même temps qu’une gigantesque créature apparait dans un entrepôt d’acier abandonné. Bientôt, l’horreur domine la ville et la créature prend possession de plusieurs personnes en commençant par Billy Hargrove, le grand frère de Max.

stranger-things-saison-3-1024x565

Voilà le point de départ de cette saison qui va plus loin dans l’horreur que les deux précédentes avec des images assez gores, des scènes de possession assez dures, des monstres rappelant un peu le facehugger et n’ayant rien à envier aux monstres lovecraftiens. On retrouve aussi un petit côté du film de John Carpenter, The Thing quand les personnages cherchent à savoir qui est possédé ou non.

La dissolution de la bande

Cette saison est marquée par l’éclatement de la bande formée par les 4 amis de la saison 1 et ceci dès le début de la saison. Mike et Elfe trouvent le moindre prétexte pour rester tous les 2, Dustin revenu d’un mois de colo, vit assez mal les doutes de ses amis sur sa petite amie, Will est le seul à ne pas vouloir basculer vers l’adolescence. L’adolescence, cette période difficile pour beaucoup de monde, parents ou enfants, symbolise la transformation. Les personnages évoluent, et leurs relations également d’où cette dislocation de la bande d’amis. Rien de bien anormal là dedans. Par contre, le fait que le désir de Will de vouloir jouer à Donjons et dragons soit assimilé à ne pas grandir est complétement stupide et va complétement à l’encontre de l’esprit premier de la série.

strangersthing3

La saison précédente avait vu deux nouveaux personnages arriver et c’est à nouveau le cas dans celle-ci. Il y a tout d’abord le maire d’Hawkins campé par Cary Elwes de l’excellent Princess Bride, Erica, la petite sœur de Lucas qui va prendre pas mal d’importance mais qui a tendance à être assez énervante. Enfin, il y a surtout un des personnages les plus réussis de la série, Robin, très bien interprétée par Maya Thurman Hawke. Robin est serveuse dans une boutique de glaces dans le centre commercial et travaille avec Steve. Le duo formé par ces deux personnages est inattendu, touchant, drôle et particulièrement réussi.

Des ficelles scénaristiques un peu grosses

Une des réussites de la série est le côté nostalgie qu’elle appelle chez tous ceux qui ont connu les années 80. On retrouve une part de notre enfance, les films cultes de cette époque, la culture, la musique. Cela fonctionne toujours dans cette saison, même si le côté placement de produit est encore plus affiché qu’auparavant. On apprécie la série pour ses personnages, son ambiance, ses références geeks, son univers. Dans la première saison, le scénario était intéressant. La seconde ressemblait beaucoup trop à la première. Dans cette troisième saison, le scénario est assez faible et les ficelles plutôt grosses. Que penser des russes qui arrive à créer un complexe gigantesque sous un centre commercial sans que personne n’en sache rien? C’est marrant certes mais peu crédible.

La manière dont l’histoire est amenée est très simple et les scénaristes ne le cachent même pas. Nancy au journal où elle travaille, répond au bon coup de téléphone et mène son enquête sur le comportement étrange de rats. Dustin a bricolé une super antenne pour parler avec Suzie, sa petite copine d’Utah, et capte une communication russe secrète. Joyce est obsédée par ses aimants qui ne tiennent pas sur le frigidaire. Tout le monde tombe par hasard ou par curiosité sur des éléments de l’intrigue, sans que personne ne mette quoi que ce soit en commun. Un peu plus de finesse n’aurait pas été malvenue. Le dernier épisode vient remonter la pente avec un Hopper qui montre une autre facette de sa personnalité et devient émouvant. Il attend la fin pour montrer qu’il ne se résume pas qu’à « je cogne et après je parle ». Dans ce dernier épisode figure également plusieurs scènes tristes et d’autres drôles, comme le chant de The NeverEnding Story par Dustin et Suzie.

Cette troisième saison de Strangers Things est agréable à suivre. On passe un bon moment, on retrouve avec plaisir les personnages et on découvre des nouveaux. L’ambiance et le côté décalé font mouche. On regrette toutefois un scénario assez faible et des ficelles scénaristiques un peu faciles.

 

 

 

7 commentaires

  1. J’ai passé un bon moment en la regardant mais comme tu dis y’a pas mal de ficelles plutôt grosses et c’est dommage. Puis j’appréciais le côté pré adolescence de la bande donc ça m’a un peu gonflée de les voir grandir surtout avec le traitement réservé à Will (comme toi, ça m’a gêné parce que ce n’est pas l’esprit premier de ST je trouve). Globalement on a le même avis, c’est vraiment la fin qui m’a fait vibrer à fond et même pleurer. Celle avant l’inutile scène en Russie évidemment. J’espère que la série se clôturera sur ça, parfois faut savoir dire stop.

    Aimé par 1 personne

  2. J’espère de tout cœur que la tendance « raccourci » un poil caricaturale ne va pas se généraliser aux saisons à venir. Une bande d’enfants qui infiltre sans souci un labo top secret russe, c’est rigolo à suivre à l’écran mais un peu décevant de facilité malgré tout ^^’.
    Par contre je dois bien avouer que le dénouement, je l’ai ADORE : la bataille du centre commercial m’a tenue en haleine de A à Z, l’infiltration finale au sein du labo russe et l’inattendue chansonnette *never ending storyyyyyyyyyyyyyy* aussi LOL. Sans parler du charmant scientifique russe auquel on apprend à s’attacher.
    Ceci dit je suis d’accord avec toi, on file (encore une fois ?) le mauvais rôle à Will. Même si c’est sans doute le personnage que j’aime le moins – et qui me tape le plus sur les nerfs – les scénaristes ont fait de lui « l’outsider » alors qu’au final, il n’a fait que rester fidèle à lui-même, lui. Mais qui sait-peut-être que ce n’était qu’une phase de transition préparant (maladroitement) le terrain pour une saison 4 sous le signe de l’Adolescence avec un très grand A ? J’ai cependant apprécié de voir Jonathan, Steve et Nancy ramer dans leur vie de jeunes adultes, un peu perdus. Pour le coup, j’ai trouvé ça très réaliste.
    Idem qu’Ombrebones, j’ai fait couler quelques larmichettes à la fin. Malgré tout, j’ai hâte de tous les retrouver avec encore quelques années de plus … en Russie, qui sait ? Je vois cette saison 4 comme la dernière – au delà, ça tirerait trop en longueur, même pour moi. ^^’

    Aimé par 1 personne

  3. Tout à fait d’accord, heureusement qu’il y a le dernier épisode qui rattrape un peu le reste. J’espère franchement qu’après la 4 ça s’arrêtera parce que sinon ils vont franchement lasser.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s