Les elfes: des origines à la vision moderne

Tout le monde a de nos jours à peu près la même vision des elfes, à savoir un être humanoïde jeunes et gracieux, d’une beauté étrange et parfaite, aux oreilles pointues. Cette vision a sensiblement été marquée par la représentation qu’en a faite J.R.R. Tolkien dans son univers. Pourtant, l’apparence des elfes est différente selon les légendes des différents pays et la perception des elfes a évolué avec la littérature.

Les elfes dans la mythologie

L’origine des elfes vient de la mythologie nordique scandinave où ils étaient des êtres semi-divins de la fertilité, de la nature et associé au culte des ancêtres. Dans la mythologie nordique, il y a plusieurs types de divinités: les majeures comme Odin ou Thor, les mineures comme les elfes. Le mot d’origine pour désigner les elfes dans ces légendes est álfar (álfr au singulier ). Le mot a notamment donné quelques prénoms en vieil anglais comme Alfred venant de Aelfréd. On sait assez peu de choses sur les elfes dans la mythologie nordique. Cependant, dans l’Edda poétique, Snorri Sturluson établit une distinction entre 2 catégories : les alfes lumineux et et les alfes sombres ou noirs. Les elfes lumineux vivent à Álfheimr (monde des elfes), sont plus lumineux que le soleil et leur seigneur est Freyr. Les elfes sombres habitent dans la terre, à Svartalfheim correspondant probablement au culte des morts. Cette distinction entre les deux catégories d’elfes ne se retrouve pas avant lui mais par la suite, elle fut dominante. Elle fut certainement influencée par les anges et les démons.

alfheim2

Les elfes lumineux sont des êtres aériens ressemblant un peu aux sylphes, et sont plus petits que les humains mais beaucoup plus agiles et dotés de pouvoirs magiques liés à leur nature de divinités mineures. Une guerre opposa les deux clans d’Alfes et abouti à cette séparation en 2 territoires distincts. Les opposants aux elfes lumineux s’enfoncèrent sous terre et rencontrèrent les nains qui leur laissèrent un petit bout de terrain (le futur Svartalfheim). Les nains et les elfes sombres ont ainsi été confondus du fait de leur proximité géographique et de leur taille.

Quand les pays nordiques ont été christianisés, la croyance aux elfes a été assimilée à du paganisme et par là même combattue. Ainsi, ils furent assimilés à des démons du cauchemar. On retrouve cette vision dans le folklore germanique qui attribuait les cauchemars à un elfe assis sur la tête du dormeur. Par la suite, dans le folklore scandinave qui mélange mythologie nordique et chrétienne, les elfes sont parfois confondus avec les lutins et les visions de la créature diffèrent selon les régions.

Dans les légendes du moyen-âge, on retrouve la croyance aux cercles des elfes (älvringar) laissés par les elfes qui auraient dansé dans les prés la nuit. Les responsables de ces cercles dans les légendes furent tantôt les elfes, les nymphes ou encore les gnomes. Les elfes ont souvent été comparés aux nymphes de la mythologie grecque.

Les elfes sont également présents dans la mythologie celtique. On retrouve le terme elfe en vieil anglais où il se dit aelf et dans les contes où l’on trouve un royaume mystique appelé Elfland ou encore Elphane. Les elfes peuvent y être dépeints sous un jour agréable ou au contraire sinistre. La plupart des elfes sont des hommes dans les contes mais c’est une reine qui gouverne Elfland. Les elfes sont peu à peu devenus dans les légendes celtes synonymes des fées ou des cousins proches. Il est à noter que les elfes ont été intégrés dans les légendes celtes surtout en Écosse qui fut une région marquée par les conquêtes des peuples nordiques. Enfin, dans les légendes irlandaises, on trouve les Thuata Dé Danaan qui sont un peuple de demi dieux arrivés en Irlande plusieurs milliers d’année avant J-C. Physiquement, ils ressemblent aux humains mais sont plus fins, plus gracieux. On trouve plusieurs similitudes entre ce peuple et les elfes de Tolkien, mais je reviendrai à Tolkien un peu plus tard.

Les elfes chez Tolkien

Pour créer ses elfes, Tolkien s’est inspiré des légendes et ne voulait pas d’elfes tels qu’on peut les voir dans Le songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Il voulait éviter qu’on les associe aux  fées victoriennes, ou encore aux esprits maléfiques qui étaient couramment désignés par le terme elfe. Sa vision a été tellement différente qu’elle a marqué profondément la fantasy. Tolkien écrivit d’ailleurs une lettre à Naomi Mitchison où il parle des elfes en ces termes : »ils représentent réellement des Hommes doués de facultés esthétiques et créatrices beaucoup plus développées, d’une beauté supérieure et d’une vie plus longue, et de noblesse ». Pour créer ses elfes, Tolkien s’est inspiré de la mythologie nordique mais aussi d’œuvres médiévales et des légendes sur les Tuatha Dé Danann. La fuite des Noldoli, par exemple, est fondée sur une histoire celte des Tuatha Dé Danann et Lebor Gabála Érenn.

Elves_leave_Middle-earth

Les elfes de Tolkien sont immortels et paraissent éternellement jeunes, souvent d’une grande beauté, nobles, sages et se distinguent des humains par leurs oreilles pointues et une apparence légèrement plus fine. Les elfes sont monogames et se marient une seule et unique fois. Ils ont peu d’enfants. Ils aiment les arts. Ils peuvent être tués au combat même si les blessures les font moins souffrir que les humains.Les elfes sont proches de la nature, plus que les humains. Les elfes de Tolkien sont devenus l’archétype du genre du fait du succès du Seigneur des Anneaux..

J. R. R. Tolkien a même inventé plusieurs langues parlées par les elfes comme le quenya et le sindarin. L’origine des elfes chez Tolkien est détaillée dans Le Silmarillion. Les elfes sont les Aînés des Enfants d’Ilúvatar, le créateur du monde. Il y a plusieurs époques dans les écrits de Tolkien et à l’époque où se déroule Le Seigneur des anneaux, la race des elfes est sur le déclin. Parmi les elfes, plusieurs sont célèbres pour leurs faits héroïques: Fëanor, Lúthien et Galadriel. Les elfes sont parmi les plus doués des créatures de la Terre du milieu, ils font des guerriers redoutables.

Les elfes et les humains peuvent se reproduire mais les semi-elfes sont rares. Ils ne peuvent mourir de vieillesse mais peuvent périr au combat ou de chagrin. Contrairement aux hommes, lors de leur mort, leur esprit ne quitte pas le monde mais va  dans les cavernes de Mandos pour y attendre sa réincarnation. Melkor, le Seigneur des Ténèbres réussit à capturer des elfes errants. Il les tortura et les mutila jusqu’à en faire des Orques.

Il existe plusieurs clans d’elfes: au tout début on trouve les Minyar ( Premiers), les Tatyar (Seconds) et les Nelyar (Troisièmes). Puis il y eut des scissions et les clans deviennent les Vanyar, les Noldor et les Teleri qui sont les plus nombreux.

elfestolkien
Comment s’y retrouver chez les elfes: les bases.

Fëanor, le créateur des Silmarils (joyaux au centre du Silmarillon) était un Noldor. Ils sont parfois appelés les Premiers-Nés ou les Aînés, par opposition aux Hommes qui ont été éveillés après Eru Ilúvatar. Cependant, les elfes préfèrent se nommer Quendi qui signifie « ceux qui parlent » en souvenir du fait que lors de leur création, ils étaient les seuls êtres vivants capables de parler. Lors de leur naissance, les elfes reçoivent un nom par leur père reflétant en général les noms des parents puis en grandissant ils reçoivent un deuxième nom cette fois donné par la mère reflétant leur personnalité, leurs compétences. Un troisième nom est encore donné plus tard dans leur vie. Par exemple, le nom Galadriel est la traduction sindarine d’Alatáriel, l’epessë en quenya telerin originellement donnée à celle-ci par Celeborn, ce qui signifie « jeune fille couronnée d’une guirlande radieuse ». Son nom paternel est Artanis (« femme noble ») et son nom maternel est Nerwen. Ou comment ne pas se perdre avec tous ces noms!

Les elfes dans les littératures de l’imaginaire

Les elfes de Tolkien eurent un grand impact sur la littérature de fantasy et on en retrouve chez beaucoup d’autres auteurs avec une conception plus ou moins proche de celle des enfants d’Ilúvatar.

Dans sa Trilogie des elfes, Jean-Louis Fetjaine s’est inspiré des légendes arthuriennes et des elfes de Tolkien. Les elfes y sont graciles et éthérés, représentant une beauté sauvage. Ils sont très proches de la nature et détestent les nains. Il y a plusieurs sortes d’elfes dans cet univers: les hauts-elfes vivant dans Brocéliande, les elfes verts, plus petits et vivants dans les bois, les elfes des havres proches de la mer et enfin les elfes des marais, agressifs et peu appréciés des autres peuples. Les chroniques des elfes de l’auteur compte pour le moment 7 romans.

On trouve beaucoup d’elfes dans des romans jeunesse comme dans la série Arielle Queen de Michel J. Lévesque directement inspirée de la mythologie nordique se passant dans un environnement urbain. Il y a les elfes de lumière vivant à Alfheim et les elfes noirs qui sont démoniaques  libérés des geôles de l’Alfheim  par Loki. Dans la série Tara Duncan de Sophie Audouin-Mamikonian, on rencontre également des elfes. Ils ont les oreilles pointues et des yeux très clairs à la pupille verticale. Ils vivent en AutreMonde dans les forêts et les plaines.

elfe

Dans la série L’Héritage, Christopher Paolini a créé des elfes assez proche de ceux de Tolkien. Ils sont appelés  » le Beau Peuple », sont grands et très gracieux, parlent l’ancien langage. Ce sont de très bons guerriers et également doués pour la magie. Ils sont immortels, proches de la nature et très sages. Ils représentent quasiment la perfection, proche de la vision de Tolkien.

Autre série de romans avec des elfes, La Saga du Sorceleur d’Andrzej Sapkowski. Les elfes sont une race ancienne et antérieure aux humains. Ils ont les oreilles pointues et vivent très longtemps. Ils s’appellent Aen Seidhe. Les humains ont pris le pouvoir dans ce monde reléguant les autres peuples à être parqués. L’auteur s’est inspiré de la mythologie slave dans son univers. Les romans ont d’abord été adaptés en jeux vidéos appelés The Witcher puis une série télévisée est également prévue.

On rencontre également des elfes dans la série Le bâtard de kosigan de Fabien cerutti. L’univers dépeint ressemble presque trait pour trait au notre au moyen-âge mais on peut y rencontrer des nains ou encore des elfes. Ils ressemblent à la vision traditionnelle des elfes. Clément Bouhélier dans son diptyque Olangar a aussi peuplé son univers d’elfes et de nains, en plus des hommes, mais dans un monde proche de la révolution industrielle. Les elfes ont les oreilles pointues mais ne sont pas immortels. Dans La stratégie des as de Damien Snyers, l’univers est peuplé d’humains mais aussi de trolls, d’elfes, ou encore de demi-elfes. L’univers a une connotation steampunk, le roman se déroule dans la ville de Nowy Krakow en Pologne. Le narrateur du roman est un elfe qui gagne sa vie en cambriolant, pas vraiment sage ni parfait comme l’image que l’on peut avoir des elfes. Dans La Tapisserie de Fionavar de Guy Gavriel Kay, on trouve plusieurs similitudes avec l’œuvre de Tolkien dont notamment les Lios Alfar, peuple immortel d’une grande beauté vivant dans un pays entouré de brume.

Dans le monde d’Harry Potter, J. K. Rowling a créé des elfes très différents de ceux de la fantasy traditionnelle, des elfes de maison. Ils sont petits et ressemblent plus à des lutins, ils sont liés à un maître sorcier qu’ils servent de nombreuses années. Ils sont travailleurs et fidèles. Ils doivent obéissance à tous les membres de la famille de leur maître. Ce sont des créatures très soumises à leur maître, mais dotées de grands pouvoirs magiques. Ils peuvent néanmoins être libérés de leur maitre si ce dernier leur offre un vêtement.

elfesmaison

Enfin Terry Pratchett a utilisé l’humour pour décrire ses elfes dans Les Annales du Disque-monde. Ils y sont beaux mais terriblement méchants et cruels. Ils tentent de s’introduire dans le monde des humains dans le but de les dominer. Ils sont dirigés par une reine dont le mari ressemble à un satyre. Les elfes craignent le fer qui les prive de leurs sens. 

Les elfes dans la bande-dessinée

Les elfes ont également envahi le neuvième art dans plusieurs séries. Les éditions Soleil ont publié une série appelée Elfes située dans le même monde que d’autres séries, le monde d’Arran qui est à la fois Dieu et la terre. Les elfes y sont des esprits immortels et les seconds enfants d’Arran. Le monde est peuplé d’autres races et aussi de dragons. Il existe plusieurs peuples d’elfes, tous issus des elfes blancs également appelés Originels. Ces derniers maitrisent les plus hautes arcanes de la magie et sont immortels, ils sont les maitres des dragons. Les elfes bleus sont proches de la mer, on y trouve les nodrenn qui vivent dans les terres glacées du nord alors que ceux des mers du sud sont des navigateurs. Les elfes sylvains sont plus proches de la nature et sont plus primitifs. Les elfes noirs sont des elfes porteurs du gêne de la malédiction, leur magie est basée sur la nécromancie. Il existe des semi-elfes fruit d’ébats interdits.

elfes_icon3

 

Dans la Terre de Fangh, le monde de Naheulbeuk (qui a fait l’objet de romans, de bandes-dessinées, d’un jeu de rôle et d’un jeu de société), les elfes sont très beaux mais plutôt stupides et naïfs. Ils aiment bien entendu la nature mais aussi la compagnie des poneys et le shopping. On peut y rencontrer plusieurs types d’elfes différents: des elfes sylvains, des elfes des rivières, des elfes des bois et des elfes noirs beaucoup moins niais. La haine entre les nains et les elfes est très ancienne. Les elfes les trouvent sales, vulgaires et tout petits. Les nains eux pensent que les elfes sont crétins et ennuyeux. Cela donne des moments assez cocasses quand ils se rencontrent.

 Les elfes dans les jeux

On retrouve les elfes dans de nombreux jeux vidéo, jeux de rôle et même dans les jeux de plateau. La liste des jeux où on les rencontre est longue, on peut noter parmi cela: Warcraft, Donjons et Dragons,Warhammer, ou encore Shadowrun. En général, dans les jeux, les elfes sont proches de la vision de Tolkien. Ils ont les oreilles pointues, sont proches de la nature et sont de redoutables chasseurs et de fins guerriers. Dans le monde de Warhammer, les elfes sont grands, fins et élancés, tandis que les nains sont petits, trapus et résistants. Ce sont deux peuples fondamentalement opposés. On trouve également dans certains jeux plusieurs races d’elfes différentes comme les elfes des bois ou les elfes de la nuit. Dans le jeu de rôle Donjons et dragons, on retrouve différents peuples elfes: les Hauts-elfes, les elfes aquatiques, les elfes des bois, les elfes gris et les terribles elfes noirs également appelés drows ayant la peau sombre, les cheveux blancs et les yeux rouges et vivant dans les profondeurs. On trouve également des elfes noirs dans Warhammer où ils sont aussi maléfiques et l’opposé des hauts elfes.

elfesdd

Shadowrun propose un monde futuriste avec des métahumains que sont les Nains, les Elfes, les Orks et les Trolls. Dans l’univers, ces espèces sont apparus en 2011 et la première génération est née de parents humains. Les elfes ont une vision nocturne, sont plus grands que les humains, ont les oreilles pointues. Ils ne sont pas immortels et vivent quelques centaines d’années. Ils ont fondé leurs propres nations où ils se maintiennent au pouvoir, notamment l’Irlande appelée Tir na nOg. L’univers mélange magie, peuples de fantasy, science-fiction et une dose de cyberpunk. Un univers très riche pour un excellent jeu.

On retrouve aussi des elfes dans des jeux de plateau notamment dans Elfenland, un jeu se déroulant au pays des elfes (beaucoup moins bien que celui des cave trolls!). Dans ce jeu, on peut rencontrer des dragons, des licornes et mêmes des sangliers géants. L’excellent jeu Smallworld compte de nombreuses races de fantasy dont des trolls et des elfes. Le jeu est basé sur une combinaison de peuples et de pouvoirs, chaque peuple ayant une capacité particulière. La capacité des elfes est liée à leur immortalité, ils ne perdent pas de jetons peuple quand ils perdent un territoire. Les elfes sont représentés comme proches de la nature, avec des fleurs à la main et de longs cheveux.

SW_Elfes

Ils sont bien entendu également présents dans les nombreux jeux inspirés de l’œuvre de Tolkien. Pour plus de renseignements sur ces jeux, vous pouvez aller voir l’article très complet consacré à ce thème: Les jeux dans les Terres du Milieu.

Les elfes sont ainsi des êtres intemporels liés à la fantasy, et que l’on retrouve dans beaucoup de domaines de la culture populaire. Leur image reste liée à celle qu’en a donné Tolkien, même si elle a évolué assez modestement.

 

 

 

 

42 commentaires

  1. Il y a des tonnes de séries avec des elfes ça c’est sur xD

    D’ailleurs je me suis toujours demandé les différences / similarités entre les Elfes et les Fae qu’on retrouve de plus en plus (j’ai l’impression que de nos jours les fae sont les nouveaux elfes). Ils ont surement la même origine mais pas forcement la même fonction vu qu’ils sont bien moins liés à Tolkien.

    Bel article 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Quel bel article. C’est toujours un plaisir de lire tes chroniques.
    Par contre il manque quelque chose. Si mes souvenirs sont bons, les Trolls sont friands d’Oreilles Pointues et il aurait été sympa d’avoir quelques conseils culinaires 😆

    Aimé par 1 personne

  3. Superbe article encore une fois :-O J’aimerai tellement savoir pondre des articles thématiques comme tu le fais mais ton travail de recherche est si énorme que je me dis que c’est peut-être too much pour moi. Quoi qu’il en soit, oui avec Tolkien c’est compliqué, j’avais vraiment du mal à faire les distinguos entre les différentes races dans le Silmarillon et j’ai abandonné peu de temps après. Tu retranscris bien l’idée générale je crois. Après, c’est vrai que lorsqu’on fait des prarallèle, on remarque souvent que les Elfes sont dans « le déclin » (Seigneur des Anneaux, Witcher, ou plus récemment le Bâtard de Kosigan, ce peuple si « parfait » peu à peu exclu du monde par les Hommes et leur besoin irrépressible d’expansion et de domination des autres races. J’ai remarqué aussi que parfois, les auteurs aimaient prendre un elfe normal et le rendre plus humain en lui attribuant des caractéristiques plus mauvaises pour casser le côté perfection de cette race. N’oublions pas non plus « L’épée brisée » de Poul Anderson où il y a confrontation entre les Elfes et les Trolls et où nos amis à oreilles pointues ne sont parfois pas tout roses (Anderson reprend la même thématique de l’être parfait mais en lui instillant ce côté sombre du « s’il faut se salir les mains pour sauvegarder son peuple, alors plongeons les dans la saleté jusqu’au coude », façon de parler n’est-ce pas ?).
    Bref, j’ai trop parlé, dsl !
    Merci encore pour ce type d’article que j’apprécie toujours autant et qui fait du bien à la culture générale de l’imaginaire à chacun de nous 🙂

    Aimé par 1 personne

    • J’aime beaucoup ton analyse sur les elfes. Les elfes dans l’esprit de Tolkien représentaient la perfection et c’est amusant de voir comment égratigner cette perfection et de voir qu’il y a des elfes un peu partout. Merci beaucoup en tout cas pour ton message, ça fait chaud au cœur 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. Salut !
    Ton article est… impressionnant. Je n’ai pas d’autre mot. Hyper complet, je n’ose imaginer le travail que tu as du fournir pour réunir toutes ces informations ! Et ça me donne envie de me pencher sur la mythologie nordique, que je connais très peu comparé aux mythologies grecque et romaine.
    J’adore les elfes du SDA, mais je ne pense pas être très originale en disant cela… 😉 C’est vrai qu’ils on totalement influencé la vision qu’on a des elfes.
    Elfe, fée… Est-ce la même chose, ou est-ce que ça dépend du contexte et de la mythologie ?
    Bravo pour ton travail, et merci de nous proposer un tel article 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à Hellboy 2 et les Légions d’Or Maudites (2008) Durée : 2h01 – La revue du dimanche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s