Shadow in the cloud

Shadow in the Cloud est un film américano-néo-zélandais coécrit et réalisé par Roseanne Liang dont c’est le premier long métrage. C’est un film fantastique avec de l’action. Il est sorti en 2020 et peut se trouver en DVD, Blu-Ray, et VOD depuis le 15 avril 2021 édité par Metropolitan Films Vidéo. Le film a été présenté au festival international du film de Toronto en 2020 où il a obtenu le prix du public Midnight Madness.

Il était une fois le Gremlin

Avant que le film ne débute vraiment, une petite animation cartoonesque parle du Gremlin, une créature dont la légende est née pendant la seconde guerre mondiale et qui a pour réputation de causer des pannes dans les avions en plein vol. Ce mythe né suite à divers témoignages de pilotes de chasse de la Royal Air Force a été développé par la suite par Roald Dahl ( qui fut pilote de chasse dans la RAF) puis repris dans la série La Quatrième Dimension. On va aussi bien entendu le retrouver dans ce film où à part les oreilles, son apparence est très éloignée de Gizmo.

En pleine seconde guerre mondiale, une jeune femme, Maude Garrett embarque dans un bombardier Boeing B-17 Flying Fortress. Elle a avec elle une mystérieuse sacoche dont elle ne doit pas se séparer et qu’elle doit emmener à Samoa selon les ordres de ses supérieurs. L’accueil réservé à la jeune femme par l’équipage exclusivement masculin est glacial et elle se voit forcée à voyager dans la tourelle ventrale de l’appareil. Le vol sera loin d’être agréable et l’équipage va devoir faire face à une embuscade japonaise mais aussi à une mystérieuse créature.

Deux parties bien distinctes

La première partie du film a de faux airs rétro, fait un peu penser à la réalisation de John Carpenter avec une musique de fond du même style que dans les films du réalisateur. On y retrouve une ambiance qui oscille entre le film de guerre et la 4eme Dimension. La réalisation se concentre sur le personnage de Maude, isolée des autres et coincée dans la tourelle. On ressent un sentiment de claustrophobie en s’imaginant à la place de Maude, surtout que le comportement odieux des membres d’équipage envers elle l’isole encore plus. La jeune femme fait preuve d’une grande force de caractère pour tenir tête à cet équipage machiste et Chloë Grace Moretz campe avec conviction une héroïne déterminée et attachante. La double menace d’une attaque ennemie et d’une créature inquiétante fait monter le suspense.

Puis à peu près au milieu du film, les choses se gâtent. L’action prend le pas sur tout le reste et l’héroïne se transforme en véritable guerrière badass. Certaines péripéties flirtent allègrement avec le n’importe quoi et défient les lois de la physique et de la gravité. De plus, un twist au niveau du scénario rend le tout encore moins crédible. On a presque l’impression que le film a changé de réalisatrice en plein milieu le faisant passer d’un huis-clos fonctionnant sur les dialogues qui instaurent la paranoïa et la tension à un film d’action tendance nanar. On sent bien le côté féministe du film et le fait de vouloir rendre hommage aux femmes qui ont combattu pendant la guerre, mais trop c’est trop, surtout au niveau crédibilité de certains passages.

Les scènes de vol aérien sont de belle qualité, d’autant plus que l’on a vu le film en format Blu-Ray qui met également en valeur la musique qui fait aussi penser aux films des années 80. On retrouve aussi cet esprit dans la réalisation lorgnant un peu vers le pulp.

Shadow in the Cloud est ainsi un film divertissant avec une première partie réussie et immersive. Malheureusement, une seconde partie pleine de scènes d’action beaucoup trop rocambolesques fait passer le film du côté nanar. En somme, un divertissement sympathique à condition que l’on ne le prenne pas au sérieux.

L’avis de Lhotseshar : Prenez un mélange de guerre du Pacifique ambiance aérienne, une bonne dose de huis-clos, une scène d’escalade de difficulté 9c+, une créature sortie d’on ne sait où, et une héroïne badass à mort, secouez un bon coup, réinventez quelques règles de base de physique, et vous obtenez ce film. Je ne sais toujours pas si j’ai aimé, mais j’ai passé un bon moment, comme lorsque l’on regarde une nuit en enfer : le film dérape d’un coup, il est parfois ultra prévisible, on en vient même à rigoler tellement c’est gros. Le mélange est improbable, mais ça prend malgré tout, sauf si vous êtes totalement hermétique aux granguignolesque. Allez pour être un peu tatillon le B-17G du film n’était normalement pas encore livré à l’armée à la date où le film est sensé se dérouler…

Le film : Shadow in the Cloud

Éditeur: Metropolitan Films Vidéo

 sa page Facebook et sa page Twitter.

voir la fiche du film sur Cinetrafic: https://www.cinetrafic.fr/film/58177/shadow-in-the-cloud

4 commentaires

Répondre à Ma Lecturothèque Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s