Moi, Cthulhu-Neil Gaiman

Moi_Cthulhu«Je n’ai jamais connu mes parents. Mon père a été dévoré par ma mère sitôt qu’il l’a eu fécondée et elle, à son tour, a été dévorée par moi, à ma naissance. C’est mon premier souvenir, d’ailleurs. M’extirper de ma mère, avec son goût faisandé encore sur mes tentacules…»
Cthulhu par lui-même! La plus célèbre création du maître de l’horreur, H.P. Lovecraft, se livre sans détours et dévoile ses origines dans ce document unique qui paraît ici pour la première fois accompagné des indispensables notes d’un spécialiste du Mythe, Patrick Marcel (Les nombreuses vies de Cthulhu), qui en a également assuré la traduction.

Auteur: Neil Gaiman

Édition: La clef d’argent (on peut aussi le trouver sur le site des moutons électriques) pour 5 euros.

Date de publication: 1987

Moi, Cthulhu (titre original : I, Cthulhu) est une nouvelle de fantasy écrite en 1986 et publiée en 1987, pastiche lovecraftien de l’écrivain anglais Neil Gaiman. On peut trouver ce texte de Neil Gaiman sur son blog mais si vous voulez le lire en français,  (traduit en 2012 par Patrick Marcel) il existe ce petit livre tout mignon. Le texte est assez court mais amusant à lire. C’est à la fois un hommage et une parodie ayant pour thème la créature de l’écrivain américain H. P. Lovecraft. On s’aperçoit grâce à ce texte que Neil Gaiman connait parfaitement son sujet: les connaisseurs de l’œuvre de Lovecraft trouveront les allusions sans problème, pour les autres les notes de fin de Patrick Marcel leur apporteront toutes les précisions utiles. La nouvelle se lit très vite, et fait sourire. C’est un texte de jeunesse de Neil Gaiman qui en a produit de bien meilleurs depuis mais bon je trouve qu’elle fait très bien dans la bibliothèque à côté de plus gros ouvrages.

cthulhu1

Mais maintenant laissons la parole au grand Cthulhu qui a bien voulu se prêter au jeu des questions et réponses:

∞Tout d’abord, permettez moi de vous remercier à nouveau pour cet entretien au vénéré Cthulhu. Pouvez-vous me dire ce qui vous a poussé à vouloir raconter votre naissance et votre enfance?

Il est important que le monde me connaisse vraiment puisque je suis appelé à faire de grandes choses telles que régner sur l’univers. Les créatures inférieures telles que les humains sont curieux par nature et veulent connaitre les détails intimes des célébrités. Ainsi, je fais d’une pierre deux coups: je satisfais la bassesse et commence mon grand dessein.

∞ Le format du livre en opposition avec votre grandeur était il voulu?

Tout à fait, le livre est tout petit et moi je suis grand beau et fort. Le portrait sur la couverture est très bien fait, il met en valeur mon meilleur profil et mes belles tentacules.

∞ Comment avez vous choisi Neil Gaiman pour écrire cette autobiographie?

Whateley m’en a parlé, il avait lu quelques textes de cet auteur et pensait que ça collerait bien entre nous ( surtout grâce à mes tentacules). Je l’ai aidé à percer et à devenir un grand écrivain. Il a une passion pour les dieux, les mythologies et écrire sur moi était un rêve pour lui.

∞Pouvez vous nous dire quels sont vos lieux de baignade préférés?

Tahiti a des eaux très transparentes et de belles plages et ce n’est pas loin de mon antre. J’ai un faible pour les eaux d’Amity également où les baigneurs sont appétissants.

∞Pour terminer, avez vous des conseils en matière de livres, de films,  ou de jeux?

Relire les œuvres de H. P. Lovecraft, il a écrit de superbes textes sur mes semblables et a su voir ma grandeur. Il aimait beaucoup venir me voir le soir et se baigner dans l’immensité de l’océan. Ses yeux devenaient globuleux quand je lui racontais les histoires le soir. Mais un soir il est resté trop longtemps sous l’eau. Je regarde peu de films mais un certain film avec de grosses créatures marines m’a fait rire et tressauter mes tentacules, en effet elles se faisaient battre par des robots, non mais qu’est ce qu’il ne faut pas imaginer! Tous les films se passant sous l’eau ont un goût particulier pour moi, ah oui un en particulier: Sharktopus, un humain créant un mélange de requin et de pieuvre! Quelle superbe créature! En matière de livre je vous déconseille les œuvres du sieur Derleth, dans la Trace de Cthulhu il m’atomise mon ile le sagouin. Brian Lumley a aussi commis l’hérésie de m’inventer un frère, il n’y a qu’un seul Grand Cthulhu! Qu’on se le dise! En ce qui concerne les jeux, celui que je préfère en dehors de jouer avec des humains, c’est taper sur d’autres gros monstres pour leur montrer ma supériorité ( cf King of New York avec extension créatures). Sinon, il existe aussi une version d’un jeu pandémie qui m’est entièrement consacré. C’est d’ailleurs nettement mieux que le jeu de base, affligeant de considérations bassement humaines. Sinon il existe aussi un excellent article écrit par mes humains (enfin si j’ose dire !) préférés, en fait de gentils trolls déguisés.

Célindanaé et Lhotseshar

_20171021_173013

Autres avis: Nebal, Elbakin

12 commentaires

  1. Super cet article ! 😀 Ça me rappelle que je n’ai toujours rien lu sur le bonhomme et qu’il faudrait que je m’y mette ^^ (par contre j’adore le jeu Pandémie, je ne savais pas qu’il existait une autre version spéciale Chtulhu !)

    Aimé par 1 personne

Répondre à Lutin82 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s