L’Anachronopète de Enrique Gaspar

Sous ce nom un peu étrange, L’Anachronopète, se cache un roman d’Enrique Gaspar y Rimbau, écrit en 1887. Ce roman n’avait jusqu’à présent jamais été traduit en français alors que c’est un classique de la science-fiction en Espagne. Les éditions Musidora signent avec ce roman leur première publication. Ils ont eu recours à un financement participatif sur la plateforme Ulule pour sortir deux versions du livre : une traditionnelle et une de luxe. La couverture est signée par Laurent Durieux qui a également créé une sérigraphie en hommage aux machines temporelles pour soutenir l’événement. La traduction est de Sophie Vallez. La postface est signée Xavier Mauméjean. Elle est vraiment passionnante et revient sur ce qui fait la grande originalité de L’Anachronopète : être le premier roman à mettre en scène la première machine à remonter le temps, La Machine à explorer le temps de H.G.Wells datant de 1895.

L’Anachronopète est un roman dans la lignée des récits de Jules Verne, mêlant aventures et science. Le récit est aussi empreint d’une forme de comédie burlesque assez caractéristique de l’époque où il a été écrit. Le titre du roman est le nom de la machine qui permet le voyage temporel, c’est un néologisme signifiant « celui qui vole contre le temps ». Elle a été inventée par Don Sindolfo García qui a une théorie bien à lui sur le temps, et présente sa machine lors de de l’Exposition universelle de 1878 à Paris. Il a pensé à doter sa machine d’un système qui fait en sorte que les passagers ne rajeunissent pas quand ils remontent le temps.

Don Sindolfo García va entreprendre son voyage en compagnie de son ami et assistant Benjamín, de Clarita, sa nièce et pupille, du capitaine Luis, l’amoureux de Clarita, de plusieurs hussards, et de femmes destinées à rajeunir. Les péripéties vont être nombreuses et entraîner tout ce petit monde à Grenade en 1492, en Italie en 690, puis en Chine en 220 et même à Pompéi en 79! Toutes ces aventures sont racontées sur un ton humoristique qui donne un côté burlesque au texte. Les époques visitées sont bien décrites, chacune avec ses spécificités. L’auteur arrive à donner une image vivante des différents lieux visités et à jouer avec les paradoxes temporels entraînés par leurs différentes actions, le tout toujours avec humour.

La postface de Xavier Mauméjean est l’occasion de revenir sur l’histoire des machines temporelles en expliquant l’originalité de L’Anachronopète. Il revient aussi sur la vie de l’écrivain espagnol. Comme toujours avec Xavier Mauméjean, c’est vraiment très bien écrit et documenté avec de multiples éléments sur le voyage dans le temps. Le roman aura aussi des illustrations intérieures signées Jack Durieux, qui a restauré les illustrations originales de Francesc Gómez Soler.

Pour tous ceux qui aiment les voyages dans le temps et les romans de Jules Verne, L’Anachronopète se révèle une lecture essentielle et pleine de légèreté. Le roman mélange humour, aventures et science-fiction avec un côté rétro fort sympathique.

Le lien Ulule (en cours jusqu’au 14 avril)

Interview Actusf

Autres avis:

Auteur: Enrique Gaspar

Éditions: éditions Musidora

Paris, 1878. L’Exposition universelle bat son plein, et toute la ville n’a d’yeux que pour Don Sindolfo García. Le savant espagnol s’apprête à prouver que les voyages dans le temps sont possibles grâce à une extraordinaire machine de son invention: l’Anachronopète ! En compagnie du fidèle ami Benjamin, de sa pupille Clara et de leur domestique Juanita, il embarque pour une fabuleuse expédition à rebours de notre histoire. Mais le passé réserve pas mal de surprises aux explorateurs du temps…

Publié pour la première fois à Barcelone en 1887, dans le sillage de Jules Verne auquel Enrique Gaspar adresse plusieurs clins d’œil, L’Anachronopète s’impose comme un classique de la science-fiction, le texte fondateur des récits de voyages temporels. Il pose déjà la plupart des thèmes et motifs qui feront la fortune du genre. Embarquez pour une folle aventure pleine de dangers, d’humour et de contretemps !

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s