Les avides de Guillermo Del Toro et Chuck Hogan

Les avides est un roman écrit à 4 mains par Guillermo Del Toro et Chuck Hogan. La collaboration entre les deux auteurs a débuté en 2009 avec la trilogie La Lignée, qui a été adaptée en série télé appelée The Strain. En grand format, le roman s’intitulait Les Dossiers Blackwood – Les avides et précisait que c’était le livre 1, cette mention semble avoir disparu au passage en poche. On imagine bien entendu une suite voir le jour sans problème, cependant ce roman peut totalement se suffire à lui-même, il y a une fin claire et nette.

Les Avides débute comme un thriller puis se tourne ensuite vers le fantastique horrifique. Odessa Hardwicke, jeune recrue du FBI, dine tranquillement en compagnie de son équipier quand ils sont appelés pour une urgence. Un tireur fou a été repéré en pleine ville. Ils se rendent sur les lieux mais l’affaire va mal tourner et Odessa est obligée de se servir de son arme à plusieurs reprises. Elle va se retrouver mise à pied, le temps que le FBI mène l’enquête pour comprendre exactement ce qu’il s’est produit. Pendant ce temps, on lui confie une mission sans intérêt au premier abord mais qui va lui faire rencontrer Earl Salomon, l’un des premiers agents noirs du FBI maintenant à l’hôpital, puis la mettre sur la piste d’un mystérieux individu : Hugo Blackwood. Tout cela serait-il lié à la présence ténébreuse que pense avoir vu Odessa lorsqu’elle a utilisé son arme récemment?

L’histoire commence de manière assez classique avec des ingrédients qui semblent déjà vus auparavant. Ces entités maléfiques qui passent de corps humains en corps humains font penser au film Le témoin du mal, très bon thriller fantastique avec Denzel Washington. Puis peu à peu, plusieurs trames narratives se mettent en place. On fait mieux connaissance avec l’agent Earl Salomon en 1962, puis avec le mystérieux avocat anglais Hugo Blackwood. Chaque temporalité a une ambiance différente et le mélange à travers les genres et le temps fonctionne plutôt bien, rendant l’histoire prenante.

Le style est efficace et fluide, le roman se lit bien même si on reste un peu sur cette impression de déjà vu tout le long. Le roman est mené tambour battant au rythme d’un thriller nerveux, tout en incluant de l’émotion dans le passé de certains protagonistes. Les auteurs y ont glissé plusieurs références au fantastique avec Providence ou encore le nom de Hugo Blackwood en référence à Algernon Blackwood.

Les Avides est ainsi un thriller fantastique efficace, qui sans révolutionner le genre arrive à tenir son lecteur en haleine. Il permet de découvrir une autre facette de Guillermo del Toro et semble taillé pour le passage sur les écrans.

Autres avis: De l’autre côté des livres,

Acheter ce livre en soutenant les librairies indépendantes et le blog:

En poche

En grand format

Auteurs: Guillermo del Toro et Chuck Hogan

Éditeur: Pygmalion 03/02/2021

J’ai lu Imaginaire 12/01/22

Après une enquête qui a mal tourné, Odessa Hardwicke est mise à pied. Dévastée, la jeune agent du FBI n’est pourtant pas en cause. Sur la piste d’un meurtrier avec son collègue, elle s’est en effet vue obligée de commettre l’irréparable. Mais ce qui la choque le plus n’est pas d’avoir fait usage de son arme : elle pense avoir vu une présence ténébreuse quitter le corps de sa victime.En attendant des jours meilleurs, Odessa accepte une mission à New York. Cette affectation a priori sans intérêt la met sur la piste d’un personnage mystérieux, Hugo Blackwood.Qui est cet homme ? Un simple fou, ou le meilleur espoir de l’humanité face à un mal indicible ?

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s