Bifrost n°80: Spécial Stephen King

Stephen King était probablement il y a certaines années mon auteur préféré. Puis les années ont passé, j’ai beaucoup moins aimé ce qu’il a écrit ( à partir de Jessie sans doute qui montrait bien un des gros défauts de l’écrivain à mon goût: faire long pour pas grand chose, sa tendance à faire des romans beaucoup trop dodus). Récemment, j’ai lu avec grand plaisir Elévation de l’auteur et lors d’une récente commande chez Le Bélial en fouinant un peu, je me suis dit que je lirai bien ce numéro consacré au roi du frisson et publié en 2015.

Les nouvelles:

4 nouvelles sont au sommaire de ce numéro dont 2 de Stephen King, une de Ken Liu et une de Alyssa Wong.

Mauvaise herbe de Stephen King: ce texte date de 1976, il a fait l’objet d’une adaptation au sein du film Creepshow de George Romero (la seconde des 5 histoires constituant le film). Stephen King interprète d’ailleurs le rôle du personnage central dans le film. Il était inédit en France, Pierre-Paul Durastanti s’est occupé de la traduction. Dans ce texte, Jordy Verrill est un paysan pas très futé qui a la malheureuse surprise de trouver une météorite écrasée dans son champ. Il la touche par inadvertance et commence à se sentir étrange. La nouvelle fait clairement penser à La couleur tombée du ciel de Lovecraft avec la météorite, l’étrangeté de ce qui arrive et le paysan. Ce n’est pas une nouvelle majeure loin de là, mais on passe un bon moment et on sourit parfois aux remarques et actions du personnages.

Chaussures de course de Ken Liu : c’est une nouvelle très courte qui raconte la triste histoire d’une jeune vietnamienne travaillant dans une usine fabriquant des chaussures sportives. Le texte met en évidence les conditions de vies de cette jeune fille par rapport à celles des pays riches. Intéressant mais un peu court. La traduction est de Grégory Drake.

La reine pêcheuse de Alyssa Wong: premier texte écrit par l’autrice en 2014, la traduction est de Muriel Georges. On suit une jeune fille de 15 ans travaillant avec son père sur un bateau de pêche. Elle ignore ce qui est arrivé à sa mère, disparue quand elle était enfant. Les pécheurs du bateau prennent diverses choses dans leurs filets y compris des sirènes. Un beau texte sur les conditions de vie des femmes, et à la fin assez surprenante.

La nuit du tigre de Stephen King : le texte date de 1978 et la traduction est de Pierre-Paul Durastanti. On sent l’influence de Ray Bradbury dans ce texte très différent du précédent de l’auteur. On est dans le registre du fantastique avec une histoire se déroulant dans un cirque itinérant. La nouvelle est agréable à lire, sans grande originalité mais sympathique.

Le dossier:

Un dossier assez complet et instructif qui essaye de faire le tour des différentes facettes de l’auteur et de sa production prolifique. On commence avec une biographie détaillée écrite par Pierre-Paul Durastanti. Cela permet de mieux comprendre certains textes de l’écrivain. Gregory Drake parle ensuite de la place de la critique dans l’œuvre de King, souvent vu uniquement comme un auteur populaire. Cela m’a fait penser à un de mes professeurs d’université qui disait recevoir des remarques désobligeantes de ses collègues quand il clamait son amour pour les livres de Stephen King. Les principales thématiques que l’on trouve chez King font ensuite partie des différents articles : la place de l’enfant dans ses romans, avec notamment Ça, par Grégory Drake et Olivier Legendre, les personnages écrivains dans son œuvre par Mélanie Fazi qui signe aussi un article sur Carrie. Le cycle de La tour sombre a droit à un article spécial signé Pierre-Paul Durastanti tandis que Thomas Day s’attarde sur les nouvelles et novellas, et oui l’écrivain est aussi fort doué dans la forme courte. On trouve même une lettre de Robert Charles Wilson parlant d’une rencontre avec l’auteur américain. J’ai bien aimé également l’article de Xavier Mauméjean qui propose une visite guidée de la ville imaginaire de Castle Rock même si au vu de l’introduction, je m’attendais à quelque chose de plus fouillé sur les villes chez King. Néanmoins, le travail de compilation fourni par Xavier Mauméjean est à souligner, Castle Rock étant une ville imaginaire créée de tous points par King à l’image de ce qu’avait fait Lovecraft. Le guide de lecture revient sur les principaux livres de l’auteur et permet de faire le point sur ce qu’on aurait envie de lire.

Un dossier complet et fort intéressant qui ne manque pas de revenir aussi sur les problèmes de traduction en France de Stephen King. Il redonne envie de lire l’écrivain du Maine, ce qui est aussi très bien.

Autres avis: Xapur, Yozone, le chien critique, Un papillon dans la lune,

Sommaire

NOUVELLES INÉDITES

  • Mauvaise herbe de Stephen KING
  • Chaussures de course de Ken LIU
  • La Reine pêcheuse de Alyssa WONG
  • La Nuit du tigre de Stephen KING

RUBRIQUES ET MAGAZINE

  • Objectif Runes : les bouquins, critiques & dossiers
  • Le coin des revues par Thomas Day
  • Paroles de Libraire : Anne Chauvel : librairie Mollat, par Erwann Perchoc

AU TRAVERS DU PRISME : Stephen KING

  • Détours sombres, par Pierre-Paul Durastanti
  • La vraie place de Stephen King, par Gregory Drake
  • Hantise et guérison : figures de l’écrivain chez Stephen King, par Mélanie Fazi
  • Le roi et l’enfant, par Grégory Drake et Olivier Legendre
  • Carrie ou la marque du sang, par Mélanie Fazi
  • Sur Stephen King, par Robert Charles Wilson
  • Le cycle de la Tour Sombre, par Pierre-Paul Duranstanti
  • Stephen King et la forme courte, par Thomas Day
  • Bienvenue à Castle Rock, par Xavier Mauméjean
  • Dans les couloirs de l’Overlook, un guide de lecture au coeur des ténèbres
  • Bibliographie des oeuvres de Stephen King, par Alain Sprauel

SCIENTIFICTION

  • Entre science et fiction : demain les animaux du futur, par Jean-Sébastien Steyer et Marc Boulay

INFODÉFONCE ET VRACANEWS

  • Paroles de Nornes : pour quelques news de plus par Org
  • Dans les poches par Pierre-Paul Durastanti

7 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s