Olangar tome 3: Le combat des ombres de Clément Bouhélier

En aout 2018 paraissait le premier tome du roman Olangar Bans et barricades de Clément Bouhélier. Le second tome suivait peu de temps après. Le roman rencontra son public et eu la chance de voir une suite publiée, Olangar, une cité en flammes en juin 2020. Ainsi la cité d’Olangar est devenue une trilogie avec la sortie de Olangar, Le Combat des ombres, toujours chez Critic qui offre le point final à cette excellente saga atypique de fantasy française.

Olangar est plus que jamais le personnage principal de cette série dans ce dernier tome. Quasiment toute l’histoire se déroule dans cette ville symbolique de cet univers de fantasy industrielle, dans lequel on croise des elfes, des nains, des orc et des humains, un monde également marqué par la guerre et les luttes des classes pour obtenir plus d’égalité. Cette cité est non seulement la la capitale du royaume, mais aussi un enjeu de pouvoir pour beaucoup du fait de sa position. Certains y voient le moyen d’y trouver la gloire, d’autres le pouvoir, d’autres veulent seulement plus d’égalité. Olangar est une ville qui a souffert, elle est dorénavant conquise et occupée. Elle n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut par le passé. Les habitants ont peur, ils craignent le nouveau pouvoir en place qui n’hésite pas à recourir à des représailles sanglantes ou à des exécutions. L’ambiance mise en place par Clément Bouhélier est plus sombre que dans les précédents. Non seulement l’injustice est prédominante dans la ville, mais en plus un étrange tueur sévit dans les rues de Olangar, offrant quelques scènes assez gores.

L’histoire du roman est celle de la résistance, de la lutte pour reprendre la capitale, pour lui offrir un meilleur avenir. Même si tout semble perdu pour la ville, plusieurs personnes officient dans l’ombre pour faire basculer le pouvoir en place. La lutte contre l’oppression et la tyrannie est plus que jamais le thème central de la saga avec un hommage à ceux qui combattent dans l’ombre et n’hésitent pas à mettre leur vie en danger pour la cause à laquelle ils croient. Dans ce tome, l’action n’est plus dans les barricades, elle est portée dans les ombres, les complots pour libérer la ville. L’action est toujours présente, tout comme les rebondissements. Le style de l’auteur est fluide et efficace, on retrouve avec plaisir ces personnages et cette cité tentaculaire. Des personnages qui ont combattu à de nombreuses reprises, vieillis prématurément, usés par le destin comme Torgend Aersellson, un elfe banni par les siens et qui s’est lié d’une forte amitié pour Evyna d’Enguerrand, héroïne au grand courage et au fort caractère, ou encore les nains Baldek et Nockis symboles de la lutte des classes. Mais surtout des protagonistes qui ont évolué, vécu et gagné en profondeur et qu’on est triste de quitter une fois la dernière page tournée avec un pincement au cœur.

Avec Olangar, Le Combat des ombres, Clément Bouhélier pose avec brio la dernière pierre d’une saga de fantasy militante et atypique. Une fantasy âpre et incisive qui dépeint avec brio la lutte contre l’oppression, contre la tyrannie, le combat pour plus d’égalité dans un monde qui ressemble fortement au notre. Une série à lire sans hésitation.

 Autres avis: Fantasy à la carte, Dup,

Acheter ce livre en soutenant les librairies indépendantes et le blog:

En papier

En numérique

Auteur: Clément Bouhélier

Édition: Critic

Parution: 10/11/2021

Sous le joug des duchés, la grande cité vit désormais recroquevillée sur elle-même tandis que ses habitants subissent les affres des privations et la violence de la milice dirigée par le pantin de Jush Thagon, Lec Rossio. Dans l’ombre des bas quartiers, les nains organisent la résistance autour de Baldek et de Nockis tandis qu’un tueur mystérieux s’en prend aux miliciens.
Depuis son fief au sud du royaume, Evyna d’Enguerrand, la jeune suzeraine, et son ami l’elfe Torgend Aersellson s’entendent avec le chancelier en fuite, Ransard d’Alverny, pour mettre au point un plan qui, peut-être, permettra de libérer Olangar.
Nul ne sortira indemne de ce dernier combat.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s