Le Voyage des Âmes cabossées de Raphaël Bardas

Parmi les nombreuses parutions de la rentrée littéraire, les éditions Mnémos ont choisi de mettre en avant le nouveau roman de Raphaël Bardas, Le voyage des âmes cabossées. Le précédent roman de l’auteur, Les chevaliers du Tintamarre faisait partie de l’opération pépites de l’Imaginaire en février 2020. Ce nouveau roman de l’auteur se situe dans le même univers, avec les mêmes personnages. Les deux histoires sont indépendantes mais certains points apparaissent plus clair avec la lecture du premier.

Les chevaliers du Tintamarre tiennent leur nom d’une taverne de seconde zone, le Grand Tintamarre, qu’ils fréquentaient assidument. Elle se trouve dans la cité de Morguepierre, cité jadis sous-marine. Dans cette cité, les nobles vivent dans les hauteurs tandis que les plus pauvres habitent dans les bas-fonds de la ville. C’est de là que viennent Silas, Morue et Rossignol devenus les célèbres chevaliers du Tintamarre. Ce sont loin d’être de fiers chevaliers, pourtant ils sont parvenus à sauver la cité. Depuis, ils ont pris leur retraite, du moins chacun a suivi son chemin. Une nouvelle menace place sur Morguepierre avec des cadavres de sel qui se multiplient en même temps que des rumeurs parlent de la venue d’un terrible navire, le mythique Navire des Âmes cabossées. Cela n’intéresse pas trop Silas ou Rossignol, mais ce dernier va changer d’avis après la visite de Margaux, horlogère aux cheveux de feu. Celle-ci parvient à réunir les trois hommes et à leur faire accepter une quête qui va s’avérer fort dangereuse.

Cette nouvelle aventure des chevaliers du Tintamarre est l’occasion de voyager et de découvrir d’autres éléments de l’univers créé par Raphaël Bardas. On quitte la cité de Morguepierre pour découvrir d’autres contrées, un peu trop brièvement néanmoins. L’histoire reste centrée sur nos 3 héros et leur voyage. L’intrigue de ce second tome est dense, intéressante très bien ficelée et racontée. Elle avance par petites touches au fur et à mesure des différents éléments apportés par les différents personnages.

La nouvelle venue Margaux est un très bon personnage, elle est inventive, combative et intelligente. Elle relève clairement le niveau par rapport aux trois chevaliers qui eux n’ont pas du tout changé. Rossignol est toujours affublé de son accordéon et même si c’est le plus futé des trois, il est loin d’avoir inventé l’eau chaude. Silas, toujours beau gosse et séducteur se bat toujours avec un hachoir car il est charcutier. La Morue est toujours aussi sale et bourrin, cognant le plus souvent avant de réfléchir. Ils forment toujours un trio attachant et drôle mais n’ont guerre évolué depuis le premier roman. L’effet de surprise apporté par leurs caractères fonctionne un peu moins. Ils continuent à ne rien prendre vraiment au sérieux et à s’envoyer des vannes à longueur de temps. Cela finit un peu par lasser et certains passages sont un peu de trop même si l’alchimie entre eux fonctionne toujours bien.

L’histoire a un peu des accents de films de pirates avec un long voyage par les mers, un voyage teinté de surnaturel à bord de ce vaisseau des âmes cabossées. Cette ambiance est bien retranscrite et mise en valeur par l’auteur, elle colle bien aux personnages des chevaliers du Tintamarre. Les aventures des héros sont trépidantes, et on a envie de connaitre le fin mot de l’histoire, surtout concernant Margaux qui est fortement liée avec un des chevaliers. Une certaine poésie se dégage de la quête menée par Margaux qui contrebalance les moments plus humoristiques et décalés.

Le voyage des âmes cabossées est ainsi une suite de bonne facture où l’on retrouve avec plaisir l’univers mis en place par Raphaël Bardas. On passe un agréable moment en compagnie de tous ces personnages dans une ambiance maritime teintée de surnaturel. Et on espère les retrouver prochainement.

Voir aussi: Interview de l’auteur sur Actusf

Livre lu dans le cadre d’un partenariat avec Book en Stock pour le mois consacré à l’auteur (du 15septembre au 15 octobre), je remercie Phooka et Dup, ainsi que les éditions Mnémos pour l’envoi de ce service de presse.

Autres avis: L’ours inculte, Fantasy à la carte,

Acheter ce livre en soutenant les librairies indépendantes et le blog:

En papier

En numérique

Auteur: Raphaël Bardas

Éditeur: Mnémos

Parution: 20/08/2021

Rien ne va plus à Morguepierre ! Tandis que des cadavres de sel s’éparpillent aux quatre vents, une rumeur parle du retour du terrible et mythique Navire des Âmes cabossées. Au même moment, la flamboyante Margaux, intrigante horlogère aux cheveux rouges, réunit les chevaliers du Tintamarre, désormais à la retraite après avoir sauvé la ville, pour un voyage que seuls ces fous furieux oseront entreprendre : partir sur les traces d’un souvenir d’enfance.

L’appel de l’aventure, et leur increvable cœur sur la main, envoient donc nos trois compères par-delà les mers, du soleil brûlant de El Cuento au froid mordant de Pointe-au-Sud. Mais alors qu’une implacable course-poursuite s’engage, les trois chevaliers prennent conscience que la réussite de leur mission cache un enjeu bien plus grand : la survie de leurs âmes.

Cette chronique fait partie du challenge estival S4F3

6 commentaires

  1. Merci, pour ce retour Célinedanaë ! Et j’aime vraiment beaucoup ta photo ! Je suis très content que le personnage de Margot t’ait plu, même si tout les aspects du roman ne t’ont pas complètement embarquée… merci de m’avoir lu ! ]

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s