Ellipses de Audrey Pleynet

Cela faisait quelques temps que je voulais découvrir plus amplement Audrey Pleynet après avoir lu sa nouvelle Citoyen+ mise à disposition gratuitement par l’autrice sur son site. Je me suis ainsi procurée auprès de l’autrice ce premier recueil Ellipses qu’elle a publié en auto édition. Ellipses contient 8 nouvelles de science-fiction dont la fameuse Citoyen+.

  • Les reines de Cyanira :

le texte qui ouvre ce recueil est le plus long et un des plus réussis. Le récit est vraiment très prenant, bien écrit, avec des concepts bien trouvés. J’aimerais beaucoup retourner dans cet univers. Sur la planète Cyanara, Shyrel vient d’être couronnée reine. Toutes les reines qui l’ont précédé détenaient un puissant don télépathique leur permettant d’agir sur autrui et de deviner ce qui allait advenir. Cependant, Shyrel est loin d’avoir un tel pouvoir et va devoir trouver ailleurs le moyen de résister aux ambitions des gouvernants des planètes voisines. Même si on devine quelques éléments, la lecture est fort plaisante et les thématiques traitées avec intelligence.

  • Tu t’en souviendras ? :

Changement d’univers et de genre avec un texte post-apocalyptique. Une femme aide une petite fille à faire face à un monde dévasté sans vraiment savoir pourquoi elle agit ainsi. La relation entre les deux êtres va évoluer jusqu’à une fin non prévue. Un texte court et âpre mais abordant pas mal de sujets comme la transmission, les sentiments.

  • Les questions que l’on pose:

Cette fois, un texte d’anticipation où on s’intéresse aux données personnelles collectées et à une Intelligence Artificielle. L’histoire est racontée directement par cette Intelligence Artificielle, dont le travail est de répondre aux questions des hommes avec les dérives possibles que cela peut avoir. Un texte court qui fait froid dans le dos.

  • Dolores :

Christine, une scientifique, a conçu une puce électronique révolutionnaire qui permet de dériver la douleur de ceux qui souffrent vers des gens volontaires pour la subir à leur place. Son amie la commercialise et le succès arrive vite, les volontaires recevant de l’argent pour recevoir la douleur des autres et les plus riches allant jusqu’à l’utiliser pour tout et n’importe quoi. Les thématiques sont nombreuses, les idées foisonnent, les implications de l’idée de base qui est brillante sont analysées en profondeur. Un excellent texte qui vaut le détour.

  • Icône:

Arsène est photographe, il travaille à l’argentique, et vit avec Rosaline. Arsène est laid et Rosaline pas très belle, mais il l’aime telle qu’elle est. Rosaline fait peu à peu changer son apparence au point de ressembler à tout le monde et avoir un visage standardisé. Un texte sur l’uniformité, un peu rapide mais bien pensé, et avec un thème auquel on ne peut qu’adhérer. Le ton doux amère colle bien au sujet.

  • Alchimistes du rêve:

Un texte sympathique mais moins marquant que le reste du recueil. Les duos Veilleurs/Rêveurs peuvent manipuler la réalité dans leurx rêves et construire des bâtiments pour la cité de Urumqi, seule au milieu d’un immense océan. Le texte suit un duo insolite, Raina et Kaiden car ils ne sont pas parents. Le texte aurait mérité quelques approfondissement et des thématiques un peu plus marquées.

  • Tu étais pourtant si fier de moi :

Retour au post apocalyptique pour ce texte assez court qui donne la parole à une petite fille qui dialogue avec son père en le harcelant de questions qui semblent rester sans vraies réponses. Le dénouement est surprenant et la nouvelle très originale.

  • Citoyen+:

Alain est un citoyen lambda qui décide un jour de devenir Citoyen + en intégrant un programme sponsorisé par le gouvernement. Le voilà équipé d’un beau bracelet connecté qui bip constamment pour lui donner des informations, ou diverses publicités, l’encourageant à bouger, manger sain, partager tout ce qu’il fait, et l’incitant à aller faire ceci ou cela et bien entendu dépenser des sous. Ces bips constants donnent des points, des avantages, des privilèges, du moment que Alain suit bien ses conseils sinon c’est la catastrophe. Alain est heureux d’être un citoyen + jusqu’à sa rencontre avec Clara, une rebelle au système. La nouvelle est incisive, critiquant notre société moderne où l’on est incité à tout partager, tout consommer. On note que l’on est très proche de la société décrite dans le texte et ça fait froid dans le dos.

Ellipses est ainsi un très bon recueil de science-fiction qui balaie de nombreux thèmes et univers. Audrey Pleynet a une plume très agréable et fluide. Le recueil permet de voyager au travers des différents sous genres de la SF avec des personnages bien construits et des univers solides. J’espère retrouver l’autrice pour de nouveaux écrits très bientôt.


Autres avis: Apophis, les lectures du maki, FeydRautha, Les lectures de Xapur, Sur mes brizées, Lorhkan, Aelinel (pour Citoyen +), Lutin (pour Citoyen +), Baroona (pour Citoyen +),évasion imaginaire (pour Citoyen +)

Autrice: Audrey Pleynet

Auto édition

Parution: 01/03/2019

Une reine qui découvre le secret de sa planète et l’origine de son pouvoir, d’inestimables leçons de survie dans un monde post-apocalyptique, une puce qui permet de vendre sa douleur, un programme du gouvernement tirant partie de notre addiction aux réseaux sociaux…Parcourez les ellipses de huit nouvelles de science-fiction qui explorent l’avenir de l’humanité, autant dans sa capacité de création que dans les sombres dérives qui la guettent…

Cette chronique fait partie des challenges:

Summer Star Wars The Mandalorian

du projet Ombre

Et du le Challenge estival S4F3

11 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s