Missile Gap de Charles Stross

Missile Gap est une novella de Charles Stross écrite en 2006 et qui a obtenu le Prix Locus en 2007. La version française intitulée L’écart des missiles a été traduite et mise à disposition gratuitement par Exoglyphes. Merci à eux de mettre ce texte à disposition de la sorte. Et merci au blog d’Apophis pour nous l’avoir signalé. Vous pouvez la récupérer ici.

Je n’ai pas lu d’autres livres de Charles Stross, écrivain anglais. Visiblement ce court roman est assez caractéristique de l’auteur qui a une fascination pour les romans d’espionnage, les monstres de technologie bizarroïde de la guerre froide et l’histoire alternative. On retrouve tous ces ingrédients dans L’écart des missiles. L’histoire se passe en 1979 sur Terre, enfin pas exactement, sur une Terre plate et déplacée en dehors de la Voie Lactée dans le petit nuage de Magellan. En l’espace de quelques instants en 1962, la planète a été rendue plate afin d’être déposée sur un immense disque où d’autres continents coexistent déjà. Les lois de la physique sont complétement bouleversées de même que la géographie. Les États-Unis se retrouvent de l’autre coté du monde et les fusées ne peuvent plus atteindre leur but. En 1979, la guerre froide est toujours d’actualité même sur ce nouveau monde. Un nouveau monde qui est également à explorer puisque de nouveaux territoires coexistent avec ceux de la Terre. Surtout qu’il y a matière à explorer pour qui le désire car ce nouveau monde est immense, et les voyages prennent très longtemps, les déplacements rapides n’étant plus possibles.

Autant dire que cet univers offre pas mal de possibilités. Charles Stross s’est visiblement bien amusé à créer cette planète alternative, incluant tous les éléments de l’époque de la guerre froide avec des nouveautés spécifiques à une Terre plate ayant la forme d’un CD gigantesque. Le récit s’intéresse à 3 trames narratives: celle de Gregor, un espion américain, celle du cosmonaute Youri Gagarine qui ne peut plus voler à cause des nouvelles caractéristiques du monde, et enfin Maddy, jeune infirmière qui se reconvertit en aide scientifique auprès d’un entomologiste. Les 3 récits sont intéressants à suivre et apportent une plus ample connaissance de l’univers.

L’écart des missiles est ainsi un court roman surprenant et plaisant à lire. L’univers proposé est hallucinant et donne envie d’y retourner. Il mélange Guerre Froide, Terre plate, bio-technologies, et extra-terrestres dans un texte qui donne le vertige.

Autres avis: Yogomaki, Apophis, Xapur , Gromovar

Cette chronique fait partie du projet Ombre

12 commentaires

  1. (Merci pour les liens)

    Toi qui apprécies Lovecraft, je pense que tu devrais aimer le roman « Le Bureau des atrocités » de Stross, car il réunit époque moderne, créatures du mythe, espionnage et trucs de geek 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s