Blanc d’os de Ronald Malfi

Ronald Malfi est un romancier américain, auteur de plus d’une quinzaine de romans dans le genre horreur et thriller. Jusqu’à présent aucun de ses livres n’avaient été traduits en français. C’est maintenant chose faite avec Blanc d’os paru le 11 février prochain dans la collection Cadre noir aux éditions du Seuil. Le roman va également être adapté en série par les studios Amazon, ce qui a certainement influencé le choix de sa traduction.

De nos jours, au fin fond de l’Alaska, près du village de Dread’s Hand qui n’apparait même pas sur une carte, Joseph Mallory, vieil ermite vivant dans la forêt, s’accuse de plusieurs crimes. Il dit avoir enterré les corps de 8 personnes dans la forêt. La police le prend tout d’abord pour un illuminé mais finit par retrouver les corps aux emplacements indiqués par Mallory. L’information fait rapidement le tour du pays. Lorsque Paul Gallo, professeur d’université apprend la nouvelle, il se rend directement à Fairbanks pour prendre contact avec la police locale. En effet, cela fait un an que son frère jumeau a disparu près de Dread’s Hand. Paul va bientôt se rendre sur les lieux où son frère a été vu pour la dernière fois et où a sévi Joseph Mallory en espérant découvrir ce qui est arrivé à son jumeau. Les lieux sont emprunts de malédiction, de rumeurs horribles depuis de nombreuses années.

Le roman se révèle assez vite un page turner à la lecture facile. C’est un thriller qui prend pour cadre l’Alaska, ses immenses forêts enneigées et sombres, la rudesse de ses habitants, son faible nombre d’habitants au kilomètre carré. Le cadre où se déroule l’histoire est très bien rendu, et apporte beaucoup à l’atmosphère glaciale du roman. L’aspect thriller et enquête est intéressant et on se prend facilement au récit, on a envie de connaitre ce qui se passe dans les bois de Dread’s Hand.

Par contre, il ne faut pas vouloir chercher plus qu’un thriller qui se lit vite et fait passer un moment agréable avec Blanc d’os. En effet, le contenu est somme toute assez limité. On a même l’impression par moments que l’auteur fait du remplissage en se répétant plusieurs fois, par exemple l’histoire d’une morsure de chien dans le passé du héros, ou en s’attardant sur des détails sans aucune importance. Les thèmes tournent autour de la perte d’identité, des liens entre jumeaux. C’est assez bien fait mais ça reste déjà vu. Il en est de même pour les personnages, ils ne sortent pas vraiment de l’ordinaire et manquent de développement pour certains.

Blanc d’os est ainsi un thriller assez efficace qui se lit rapidement. Les paysages désertiques et glacés de l’Alaska servent de cadre à une enquête flirtant avec le surnaturel. Cependant, le roman manque clairement de contenu et s’oublie rapidement une fois la dernière page tournée.

Autres avis: L’épaule D’Orion, Fantasy à la carte,

L’acheter chez un libraire (sans aucun frais supplémentaire):

En Papier

En Numérique

Auteur: Ronald Malfi

Traducteur: Antoine Chainas

Édition: Le seuil

Parution: 11/02/21

Chaque année en Alaska, plus de deux mille personnes sont déclarées disparues, soit plus du double de la moyenne nationale.
Perdue dans les bois, la petite ville de Dread’s Hand n’apparaît sur aucune carte. Quand un charnier y est découvert, faisant les gros titres des journaux, le sang de Paul se fige : c’est le dernier endroit où son frère jumeau a été localisé avant de disparaître, il y a un an.
Tandis que les premiers corps sont exhumés, Paul s’envole pour l’Alaska et s’installe dans l’unique pension de la ville. Mais à Dread’s Hand, le mystère s’épaissit, le silence est loi et les superstitions anciennes pèsent comme un tombeau. On raconte qu’une présence obscure rôde dans l’ombre de la forêt. Décidé à retrouver la trace de Danny, Paul va apprendre à ses dépens que certains secrets ne devraient jamais être déterrés…

8 commentaires

  1. On l’a reçu aussi mais j’avais peur de l’attaquer compte tenu du pitch qui me semblait très angoissant (il m’en faut peu ^^⁾ : du coup, ça fait vraiment peur ou ça peut passer pour les « petites natures » dans mon genre ? 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre à Boudicca Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s