Les ballons dirigeables rêvent-ils de poupées gonflables ? de Karim Berrouka

Pour nous faire patienter en attendant la parution reportée en raison de la crise sanitaire de Le jour où l’humanité a niqué la fantasy prévue le 19 février 2021, les éditons Actusf ont décidé de rééditer un recueil de nouvelles de Karim Berrouka, Les ballons dirigeables rêvent-ils de poupées gonflables ?. Cependant, les éditeurs ne se sont pas contenté de ressortir ce recueil paru précédemment en 2013, ils y ont rajouté les textes de 2 recueils numériques parus aussi en 2013: Théâtres de cendre et Enfances de poussières. Ce sont ainsi 20 textes navigant entre la fantasy et le fantastique avec un soupçon de science-fiction qui nous sont proposés ici, de quoi se faire une bonne idée de l’univers de Karim Berrouka.

Je connaissais Karim Berrouka chanteur et parolier du groupe punk Ludwig von 88 qui m’avait fait danser et rire avec de nombreuses chansons dans Houlala 2 : La Mission particulièrement. Je connaissais le romancier Karim Berrouka qui m’avait beaucoup fait rire dans Le Club des punks contre l’apocalypse zombie. J’ai donc eu envie de découvrir le nouvelliste Karim Berrouka, afin de voir ce que donnait l’écriture de l’auteur dans la forme courte. Et j’ai sacrément bien fait car je me suis régalée avec ce livre à la fois original, varié, contrasté, vraiment réussi et qui permet de connaitre toutes les facettes du talent de l’auteur. Le recueil alterne les textes sombres et d’autres drôles, jouant avec nos émotions, Karim Berrouka varie les styles, les ambiances avec brio. Alors 20 textes c’est beaucoup il est vrai et tous ne sont pas du même niveau mais il y a plusieurs perles à découvrir.

Le premier des 3 recueils qui composent ce livre alterne texte sérieux et textes humoristiques, c’est beaucoup moins le cas dans les 2 suivants. L’Histoire commence à Falloujah, le texte qui ouvre le recueil surprend par son aspect sombre, son sujet terrible. Le récit est poignant, parlant de la guerre dans un pays musulman. La plume de l’auteur se fait émotive et violente pour conter la rencontre entre un djinn et une femme prise dans une guerre. Elle propose une enquête plutôt glaçante sur une série de meurtres et vaut surtout pour son mode de narration original. Dans la terre est un très beau texte dans un univers post-apocalyptique avec une écriture qui se fait poétique. Le Cirque des ombres se déroule dans un univers étrange et onirique en explorant l’histoire d’un directeur d’un cirque un peu particulier, proposant un spectacle d’ombres. Un texte où l’écriture est emplie de beaucoup de sensibilité.

On retrouve aussi l’humour et le côté décalé de Karim Berrouka dans plusieurs textes. Dans Concerto pour une résurrection, on retrouve la musique et le côté punk, avec un héros rencontrant des musiciens morts dans le métro, un texte délirant qui donne envie d’écouter des vieux tubes. Éclairage sur un mythe urbain : la Dame Blanche dans toute sa confondante réalité présente la dame blanche avec de l’humour et un côté totalement déjanté. Jack et l’homme au chapeau s’intéresse aux contes de fées avec une relecture loufoque et hilarante de Jack et le haricot magique. La verve de l’auteur y fait merveille. De l’art de l’investigation, propose une enquête sous forme de parodie et de fantasy avec un détective privé engagé par 3 frères nains pour retrouver leurs trésors volés. Le texte est très drôle, très bien construit et on en redemande. Un des meilleurs textes du livre, à lire sans hésiter. L’enfant rouge est moins drôle que les précédents mais présente un côté décalé avec l’histoire d’une jeune femme qui accouche d’un enfant tout rouge et doit faire face à de nombreux illuminés qui voient en son enfant un futur messie ou un être exceptionnel.

Les nouvelles de Karim Berrouka sont extraordinairement variées tant au niveau longueur, avec par exemple un texte comme Charbon qui en à peine 3 pages parle de l’enfer de la guerre et des tranchées, qu’en atmosphère, passant du délire, à la noirceur ou à la violence avec notamment Clothilde court dans la forêt. Ce texte parle d’une femme rejetée par tous qui pourtant se laissera séduire par un homme, une histoire de vengeance violente et qui marque. …Comme un ange gardien est une nouvelle fantastique horrifique avec l’histoire d’un couple se rendant à la maternité pour la naissance de leur enfant et prenant la mauvaise route où ils rencontreront de nombreux fantômes tous plus effrayants les uns que les autres. Un très beau texte à la fin émouvante. Conjonction nous convie à un repas de famille assez spécial entre le soleil et les 9 planètes du système solaire. Une très belle nouvelle, triste, touchant, et faisant osciller le lecteur entre plusieurs émotions.

Les fées sont à l’honneur dans deux textes très réussis. Le premier, Les sombres met en scène des créatures vivant loin des hommes, malheureusement l’une d’elle va partir à la recherche de ses sœurs disparues. Le Siècle des lumières est un des textes que j’ai préféré, son univers est particulièrement réussi et j’espère que l’auteur y reviendra. L’histoire se déroule dans un 18° siècle très différent de celui que l’on connait, où les fées sont connues des hommes qui les utilisent pour éclairer les rues. Les humains et les fées se livrent ainsi un conflit sans merci où chaque camp pense l’autre responsable de tous ses maux, engendrant incompréhension et souffrance entre les deux peuples. L’espoir viendra peut-être ou pas d’un jeune homme et d’une fée qui arrivent à se comprendre. Un texte émouvant, très bien écrit, qui parvient à faire garder une lueur d’espoir dans une situation des plus désespérées. Une véritable perle.

Enfin pour terminer, deux textes qui parlent de la mer et des marins. Naufrage met en scène une femme réputée maudite dans son village suite à de nombreux naufrages dont elle est à chaque fois la seule survivante. Un texte sur les superstitions dans les villages qui conduisent les gens à faire des actes répréhensibles et qui offre un beau portrait de femme. Enfin, D’or et de diamant est une superbe nouvelle mettant en scène un personnage principal particulièrement touchant et réussi. Les légendes sur une île réputée maudite sont au centre de cette histoire, qui aborde plusieurs thèmes comme la quête de richesses, l’amour impossible et le fait de trouver ce qu’on ne cherchait pas forcément au premier abord. A nouveau un texte qui vaut le détour, une perle brillant au milieu de l’océan.

Les ballons dirigeables rêvent-ils de poupées gonflables ? est ainsi un recueil très varié, d’une très grande richesse, alternant entre humour, émotion et sujets graves. Il contient plusieurs textes vraiment excellents et incontournables qui valent à eux seuls la lecture de ce livre. Les 20 textes de cet ouvrage montrent à quel point Karim Berrouka est un auteur qui excelle dans la forme courte, capable de nous faire rire, de nous horrifier, de nous émouvoir et de nous enchanter. Ce livre prouve que la nouvelle est une forme de lecture à ne pas négliger, qui offre des émotions, des moments de rêve et que l’on peut lire et relire. Ce recueil fera un cadeau parfait et pas cher à déposer sous le sapin ou à s’offrir. Un gros coup de cœur en ce qui me concerne.

Autres avis: Vert (pour le premier recueil),

Auteur :Karim Berrouka

Éditeur: Actusf éditions

Parution : 13 novembre 2020

Il y a des nains furieux qu’on leur ait dérobé leur or, Jack qui n’est pas très pressé de monter à son haricot, Cloclo qui se réincarne dans le métro et des jeunes filles habillées de blanc qui hantent les routes la nuit…

Mais il y aussi des enquêtes glauques et angoissantes, l’enfer des combats à Falloujah et des ombres qui, chaque soir, dansent pour leur public.
Entre fantasy et fantastique, Karim Berrouka nous propose un livre où le rire se mélange à l’effroi. Des délires les plus fous aux atmosphères les plus sombres, peut-être bien, au fond que les ballons dirigeables rêvent parfois de poupées gonflables…

Cette chronique fait partie du “Le Projet Maki”

20 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s