Vostok de Laurent Kloetzer

Vostok est un roman de Laurent Kloetzer publié chez Denoël dans la collection Lunes d’encre. Il se déroule dans le même univers qu’Anamnèse de Lady Star, et que Issa Elohim, un monde futuriste avec des dérèglements climatiques. Cependant, les trois romans peuvent être lus indépendamment. La couverture est signée Aurélien Police

Vostok est située en plein milieu de l’Antarctique, c’est une ancienne base de recherche russe abandonnée depuis une vingtaine d’années. Cette base a réellement existé, le roman est très documenté concernant cette base et les informations sur les carottes glaciaires qu’il contient. Le début du roman nous fait suivre Leonora, surnommée Leo, qui vit à Valparaiso au Chili. Leo est la sœur de Juan, un jeune caïd du Cartel en pleine ascension. L’action se déroule dans un futur proche, où le climat semble s’être encore plus dégradé tout comme les conditions de vie. Quel est le rapport entre ces jeunes gens membres d’un cartel et Vostok? On se le demande pendant une centaine de pages qui servent à présenter les différents protagonistes et l’univers et à faire le lien avec le reste.

C’est le premier éléments du roman qui m’a un peu dérouté, je ne m’attendais pas à un tel démarrage, je pensais entrer de plein fouet dans l’enfer du froid mais ce furent les plages chiliennes à la place. Ainsi, pour récupérer une information essentielle contre leurs ennemis, les Andins, voilà Leo embarquée par son frère à Vostok. Et là, on entre vraiment dans le vif du sujet, à savoir un thriller haletant sous forme de huis-clos dans un climat extrême où l’enferment va vite créer des tensions entre les membres de l’expédition. En effet, les huit membres de l’expédition sont coincés dans des locaux exigus, avec un froid intense et tout ce qu’il peut entrainer comme problème de santé. Ils sont également à Vostok pour en découvrir les secrets et trouver l’information dont ils ont besoin, ce qui va s’avérer plus difficile que prévu. Le décor du roman lui apporte beaucoup. Les paysages glacés, la base, tout cela a un faux air de La chose d’autant plus que le danger est présent à l’intérieur de la base.

Cette seconde partie du roman est intéressante à suivre, on sent la tension monter au fur et à mesure du récit. Les investigations du groupe prennent une autre dimension et les chapitres consacrées aux recherches passées à Vostok éclaire sur tout ce qui concerne le réchauffement climatique. L’univers construit par Laurent Kloetzer est très intéressant, avec un impact important des nouvelles technologiques qui semblent très performantes, et une dimension écologique indéniable. Par contre, j’avoue avoir eu du mal avec le style de l’auteur, sans savoir vraiment pourquoi et j’ai eu du mal à vraiment entrer dans le récit. La partie à Vostok est bien construite et intéressante mais je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages et à leurs histoires. J’ai eu du mal avec la partie fantastique du récit qui m’a un peu laissée sur le côté.

Vostok est ainsi un thriller d’anticipation avec des éléments fantastiques. C’est un livre très documenté sur la base de Vostok et son histoire. L’univers présenté est passionnant mais plusieurs éléments m’ont empêché de vraiment entrer dans le récit. N’hésitez pas à aller voir d’autres avis plus convaincus que moi.

Autres avis: Gromovar, YogoMaki, Lune , Le chien critique, Boudicca, Blackwolf , L’ours inculte, Lorhkan ,Xapur

Auteur : Laurent Kloetzer

Éditeur : Denoël collection Lunes d’encre

Parution: 17/03/2016

Vostok, Antarctique. L’endroit le plus inhospitalier sur Terre. Des températures qui plongent jusqu’à – 90 °C. En 1957, les Russes y ont installé une base permanente, posée sur un glacier de 3 500 mètres d’épaisseur, ignorant alors qu’à cet endroit, sous la glace, se cache un lac immense, scellé depuis l’ère tertiaire. Pendant des décennies, équipe après équipe, puits après puits, ils ont foré la glace. Pour trouver, peut-être, des formes de vie jusque-là inconnues.
Vingt ans après la fermeture de la base, un groupe d’hommes et de femmes y atterrit, en toute illégalité. Ils vont réchauffer le corps gelé de Vostok, réveiller ses fantômes. Ils sont là pour s’emparer du secret du lac. S’ils échouent, il ne leur sera pas permis de rentrer vivants chez eux.

Situé dans le même futur qu’Anamnèse de Lady Star, Vostok narre l’incroyable aventure d’une très jeune femme, Leonora, condamnée à laisser les derniers vestiges de son enfance dans le grand désert blanc.

14 commentaires

  1. Merci pour le lien,
    J’avais mis un peu de temps à rentrer dedans mais j’avais fini par accrocher, mais je comprends les petits freins qui peuvent gêner

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s