Locke and key 3 raisons de regarder ….ou pas!

4129507

Au menu du jour, on parle d’une série télé, Locke and Key. Avant d’être une série télé, Locke and Key est une série de comics écrite par Joe Hill (le fils de Stephen King, comme son nom ne l’indique pas) dont les dessins sont signés Gabriel Rodriguez. Elle a été traduite en français par Maxime Le Dain sous le label Milady Graphics des éditions Bragelonne. La série de comics compte 6 tomes. Une première adaptation des comics à l’écran avait déjà eu lieu sans dépasser le stade du pilote en 2011 malgré la présence de Steven Spielberg parmi les producteurs exécutifs. Un projet de film avait même été envisagé en 2015 mais sans jamais aller plus loin.

L’adaptation en sérié télé est disponible depuis le 7 février 2020 sur Netflix. Elle compte 10 épisodes de 50 minutes environ. Elle a été créée par Joe Hill et parmi les scénaristes, on retrouve Meredith Averill qui a travaillé sur l’excellente série The Haunting of hill house. Netflix a récemment annoncé qu’une saison 2 verrait le jour et qu’elle continuera à s’inspirer des comics mais s’en éloignera également. Parmi les infos qui ont commencé à circuler sur la saison 2, il se murmure qu’il y aurait de nouvelles clés mais aussi que le scénario s’intéresserait au passé et à l’histoire du manoir de Keyhouse avec notamment les anciens membres de la famille.

• De quoi ça parle? :

Après l’horrible meurtre de son mari à Seattle, Nina Locke choisit d’aller vivre avec ses trois enfants Tyler, Kinsey et Bode, dans la ville de Matheson dans le Massachusetts. Ils vont emménager dans la demeure ancestrale de la famille paternelle, appelée Keyhouse. Ils se rendent vite compte que la maison renferme d’étranges clés aux nombreux pouvoirs comme celui de se rendre dans la mémoire d’une personne ou d’aller là où on veut. Mais ils ne sont pas les seuls à chercher ses clés, une mystérieuse femme appelée Dodge semble en savoir long sur la maison et les clés.

La série est pour vous si:

– Vous accordez de l’importance à l’aspect visuel. En effet, un des points les plus réussis de la série est son décor. Il apporte une ambiance particulière à la série. Les paysages de la région où se déroule l’action donnent envie de s’y promener, la ville a l’air d’un endroit où il fait bon vivre. Surtout, le manoir où vit la famille Locke est superbe, immense et offre un décor parfait pour le thème de la série. Les effets spéciaux sont également réussis. Certains changements ayant été opérés par rapport aux comics, notamment avec la clé de tête où il aurait été difficile de faire pareil que la version dessinée.

– Vous voulez une série ayant trait à l’imaginaire tout en restant accessible. L’idée des clés ayant chacune un pouvoir différent est excellente. Les pouvoirs sont tous différents et assez originaux. L’univers développé est intéressant et se complexifie petit à petit. L’intrigue choisit de toujours garder un grand ancrage dans la réalité de notre monde avec la vie au lycée et à l’école pour les enfants, la vie de tous les jours. Cela offre simplicité et accessibilité à la série et permet de se laisser facilement emporter dans l’univers de Locke and Key.

– Vous cherchez une série tout public qui peut être intéressante pour toute la famille. En effet, les 4 personnages principaux sont les membres d’une famille: un enfant d’une dizaine d’années, deux adolescents et leur mère. Cela permet à tout le monde de trouver un personnage auquel s’identifier. Tous les personnages ont leurs intrigues propres. La série est clairement un divertissement familial et grand public, où on ne frissonne pas comme dans The Haunting of Hill House.

Adsız-10-600x338

•  Cette série est déconseillée si:

– Vous êtes lassé des éternels stéréotypes adolescents voire adultes très souvent présents dans les séries et films américains du type  » la garce » , « le chic type », « le geek ». Afin de convenir au format familial voulu par la série, des personnages lycéens extrêmement clichés ont été ajoutés. Pire que cela, des intrigues secondaires ont même été développées autour de ces personnages horripilants et inutiles.  Tout cela en utilisant des ficelles grosses et déjà tellement vues que cela nuit à la cohérence de cette première saison.

– Vous cherchez un scénario qui tienne bien la route et des personnages intéressants. Le début de l’histoire se suit avec plaisir et curiosité mais la fin de la saison est bâclée en voulant à tout prix proposer un cliffhanguer final… Cliffhanguer complétement illogique et stupide par rapport à ce qui a été raconté auparavant d’ailleurs. Les personnages principaux agissent parfois en dépit de toute logique et de manière stupide au point de se demander s’ils réfléchissent vraiment avant d’agir et de prendre une décision. Le plus souvent, leurs choix semblent avoir pour seul but de faire avancer l’histoire et paraissent totalement stupides. De plus, les traumatismes des héros semblent assez peu présents, ce qui les rend somme toute assez peu attachants.

– Vous cherchez un univers noir conforme à ce qu’il était dans les comics. Pour faire entrer la série dans le domaine familial, les comics ont été édulcorés. La violence n’est jamais réellement présente,  aucune goutte de sang n’apparait à l’écran. Les personnages arrivent toujours à se sortir de toutes les situations sans réel dommage. Tout parait ainsi sans relief, fade. On regarde sans grand intérêt, sans vraiment frissonner ou craindre pour les personnages.

• Le mot de la fin:

Cette première saison de Locke and Key offre ainsi un bilan très mitigé. Elle se laisse regarder en déconnectant son cerveau. Elle semble souvent écartelée entre son désir de plaire à un large public et la noirceur du matériau d’origine au point d’en devenir insipide, à trop ressembler à un modèle pré établi. C’est dommage car il y a de bonnes idées qui auraient méritées un meilleur traitement.

12 commentaires

  1. Ah bah moi j’ai complètement laissé tomber en cours de route. Autant j’ai dévoré les comics en une seule soirée tellement j’étais accrochée, autant là, le sort des personnages m’indiffère. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai lu le comics avant, mais clairement, avoir édulcoré l’intrigue (même l’antagoniste est à la fois édulcoré et caricaturé par rapport à celui du comics, nettement plus inquiétant car beaucoup plus retors et manipulateur !) pour en faire du « tout public », c’est à mes yeux une grosse erreur.
    Du coup je reste sur le comics, qui lui est un petit bijou d’horreur.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai laissé tomber au milieu de la saison aussi. Ils ont adapté une BD a l’ambiance unique pour en faire un truc tellement « cliché lycéen américain » que ça a perdu toute saveur.
    Je rejoins tes points négatifs complètement

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai essayé de regarder le premier épisode (et Boudicca ne m’a pas trop soutenu^^), mais je me suis lâchement arrêté là. Au moins tu me confirmes ce que j’y ai vu (et ce qu’ils ont laissé de côté malheureusement).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s