La Voix de l’Empereur, Tome 3 – Le Courage & le Vent / Nabil Ouali

C1-La-Voix-de-lempereur-III-665x1024

Lors des premières Imaginales, nous avions fait de nombreuses rencontres, et Nabil Ouali m’avait tellement plu en conférence que l’on avait acheté son livre. La qualité de celui-ci m’avait tout de suite séduit, et encore aujourd’hui il m’apparaît comme un roman à part, très original dans son écriture et dans l’esthétisme de ses descriptions, même si au niveau du scénario il était plutôt classique. La suite m’avait aussi bien plu, ce tome apportant un peu plus de punch et de scènes d’action. Comment se situe ce dernier tome de la série ?

Autant le dire de suite, ce tome apporte un dénouement assez convaincant à l’ensemble de la série, ce qui me semblait compliqué à 50 pages du dénouement. Les 5 histoires du livre se rejoignent en un final  presque un peu trop happy end quand on compare à la noirceur d’une bonne partie de ce tome. L’intrigue se déroule entre les événements de la cité impériale après la chute de l’empereur dans le tome 2, la guerre entre les deux royaumes rivaux Sulividel et Alacath, et la quête de Ravel pour trouver une issue à la désolation de la cité de Foix. Ce tome reprend donc juste là où le second tome s’était achevé.

On reste dans une destinée assez sombre pour l’Empire, et seules les actions des hommes peuvent faire quelque chose pour lutter contre le mal. Le livre est une fable pour la paix, car la guerre, qu’elle soit civile ou militaire, n’aboutit à aucune victoire dans ce livre, mais provoque toujours plus de morts et de ruine. Même des cités liées et se respectant arrivent à se combattre, et pour quel résultat : la mort de ses héros, la ruine de ses royaumes. Quand au fanatisme religieux, il est aussi source de nombreux tourments, comme on en avait déjà un aperçu dans le tome 2, mais c’est encore plus le cas dans ce dernier opus.

On retrouve les personnages principaux que l’on connaissait déjà, notamment Ravel, qui s’affirme comme le héros de cette série. Les princes de la cité des Arts sont bien présents, avec mention spéciale pour le personnage de Saphir, princesse de Sulidivel, attachant et fort. On note que les personnages féminins sont les plus intéressants, au milieu de Musclors masculins et héros plus classiques, même si les personnages de Nabil sont rarement uniformes comme on a l’habitude de les lire dans ce registre fantasy. Par contre l’introduction de nouveaux personnages sonne le glas de certains autres pourtant importants dans le tome 2, comme Tara qui est transparente ici. Les personnages subissent tous énormément dans ce tome, traversant des épreuves très dures, l’auteur n’épargne aucun de ses héros.

Le roman se lit bien, le rythme est plus intense que dans les tomes précédents, mais parfois les choses vont un peu vite, certains passages auraient mérité un peu plus de développement. Au niveau du style, l’auteur a opté pour une écriture plus directe, plus efficace, mais j’avoue que je regrette les tournures des deux premiers tomes et leurs passages à la limite du poétique. À noter un très bel objet livre, avec signet et beau papier, comme souvent chez Mnémos.

Nabil Ouali clôt sa trilogie de La Voix de l’Empereur de belle manière, dans un fracas de batailles internes ou tournées contre un fléau qui s’est abattu sur l’empire. Ce tome se concentre plus sur le fond que la forme, abandonnant quelque peu le style qui avait fait une grande partie de l’originalité des premiers tomes. Ce roman est bien mené, avec des personnages attachants, et m’a fait souvent penser à la trilogie des Épines de Adrien Tomas.

Autres avis: Dup

voixempereur

Auteur: Nabil Ouali

Éditeur : Mnémos

Parution:22/11/2018

Le roi d’Ysabar et son armée se dirigent vers la Cité de Foi en emmenant avec eux Ravel, le champion de Lamborre, dans l’espoir de négocier une paix avec le roi-clerc. Dans la capitale impériale, Glawol l’évêque, Vilkond le général et Taskill l’intendant attendent désespérément des nouvelles de l’ennemi.
Saphir, la princesse de Sulividel, entend bien prouver à ses frères qu’elle a sa place sur le champ de bataille et devra surmonter de nombreux obstacles pour y parvenir. De son côté, alors qu’il cherche à venger ses maîtres, Ravel sera confronté à ses plus terribles peurs. Elin, enfin, partira à la reconquête de son royaume, à défaut de l’empire…

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s