PALL de mars

Rendez vous mensuel de fin de mois sur le blog: Petit Aperçu Livresque et Ludique du mois. Ce PALL a pour but de faire un petit condensé du mois écoulé. Voici celui du mois de mars, riche en lectures variées allant de la science-fiction, à la fantasy en passant par pas mal de tentacules. Un mois où Cthulhu en personne s’est invité sur le blog pour prendre la parole et se présenter en bonne et due forme (ici). Un mois riche en événement où nous sommes allés à un concert (il y avait longtemps que rien de bien ne passait dans notre région) de Korpiklaani avec en première partie Turisas et Trollfest. Ce fut un concert très festif, dans la bonne humeur et la bière, le rappel de Beer, Beer de Korpiklaani avec Trollfest était formidable. Donc en un mot vive les trolls 🙂 . Mais revenons au sujet du billet:

Mes lectures:

Les ajouts à la PAL:

  • Blues pour Irontown de John Varley
  • Helstrid de Christian Léourier
  • Mers mortes d’Aurélie Wellenstein, grâce à une opération masse critique spéciale de Babelio.
  • Le chant mortel du soleil de Franck Ferric, Service presse reçu d’Albin Michel Imaginaire
  • Le monarque de la vallée de Neil Gaiman gagné grâce aux adorables Phooka et Dup
  • Le livre jaune de Michael Roch, gagné sur Just a word
  • Le testament d’Erich Zann de Brian stableford, dans l’abonnement des Moutons électriques (cadeau de noël)
  • Ce qui n’est pas nommé de Roland Wagner, dans l’abonnement des Moutons électriques (cadeau de noël)
  • Chevauche-brumes de Thibaud Latil-Nicolas
  • Ceux des profondeurs de Fritz Leiber
  • Colonies de Laurent Genefort, gagné lors du dernier Masse critique de Babelio

12 lectures pour 11 entrées ⇒⇒une baisse de 1, la première depuis le début de l’année, ce qui n’était pas gagné étant donné le nombre d’entrée!

Les jeux:

Du côté des jeux, nous avons joué à Dungeon Lords après des années à le regarder prendre la poussière, c’est un gros jeu de gestion à l’idée de base originale et drôle. On y joue un maître de donjon qui veut empêcher les vilains aventuriers de saccager notre beau donjon. Le principe de l’exploration de donjon est ainsi inversé. Les règles sont assez complexes et le jeu m’a laissé un fort sentiment de frustration même si je reconnais qu’il est bien pensé. Le choix des actions est déterminant et difficile, et un joueur peut se retrouver bredouille lors d’une phase d’actions. Le jeu a un aspect punitif qui se révèle frustrant pour une première partie. Parmi les actions possibles, on peut recruter des monstres, acquérir des pièges, agrandir le donjon avec des galeries, baisser son niveau de méchanceté….que des trucs funs en gros! Et à la fin, il faut combattre ces vils héros qui ont pour passion de saccager les beaux donjons qu’on a mis des heures et des heures à construire, le pire étant les voleurs qui évitent les pièges et les guérisseurs ah oui et surtout les paladins, une vrai saleté!

dungeonlords
On notera la présence de trolls parmi les monstres 🙂

Nous avons également testé 2 jeux assez récents: Azul : Les Vitraux de Sintra et Ganymède. Ma préférence va largement à Ganymède, Azul : Les Vitraux de Sintra étant beaucoup moins intuitif que son grand frère Azul. Il est également plus compétitif, on peut plus facilement faire des coups bas à ses adversaires. Il mériterait peut-être d’être testé une nouvelle fois pour vraiment voir son potentiel. Ganymède est un jeu pour 2 à 4 joueurs avec des parties assez courtes. Le jeu reprend certains principes de Splendor mais en ajoutant plus de possibilités d’actions. Le jeu propose d’envoyer des colons de la Terre à Mars, puis de Mars à Ganymède, satellite de Jupiter et base de lancement des vaisseaux de colons. Le jeu est assez simple et a suffisamment de possibilités d’actions pour que ne s’ennuie pas. Un très bon jeu qui donne envie d’y revenir!

Du côté des prochaines lectures, il me reste quelques livres achetés aux Imaginales l’année dernière et pas encore lus et j’aimerai également avancer Je suis Providence de S.T. Joshi que j’ai commencé.

23 commentaires

  1. super cette petite baisse! Tu as dévoré, confirmant la réputation d’appétit gargantuesque du troll….Et dire que la coutume affirme qu’ils ne comprennent que les images.
    Attends! C’ets pour cela qu’il y a des BD!!!

    Aimé par 1 personne

    • L’appétit des trolls est important surtout en matière de livres. Pour le fait qu’ils ne comprennent que les images c’est une légende urbaine, pour qu’on les laisse tranquille dans leurs cavernes pénards, rumeur lancée par un troll bien entendu 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Les avis ont l’air partagé sur « Azul : Les Vitraux de Sintra », il ne fait pas l’unanimité de son grand frère. Pour le coup il ne me tente pas vraiment, je n’ai pas l’impression qu’il apporte suffisamment de (bonnes) nouveautés.

    Aimé par 1 personne

  3. Ah oui, ça c’est un beau bilan mensuel ! 😀 On a pas mal d’ajout de PAL en commun d’ailleurs (pour ce qui est des livres achetés aux Imaginales l’an dernier, je suis très loin d’avoir tout terminé ! ^^)

    Aimé par 1 personne

  4. Mais tu lis super beaucoup en fait !!
    Merci de ton retour sur le nouveau Azul, je l’avais vu dans la vitrine du bar à jeux l’autre jour et je me demandais justement quels étaient les changements apportés. Je suppose que je finirai par le tester avec mes comparses de bar à jeux ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s