Stardust : Le mystère de l’étoile-Neil Gaiman

stardust-le-mystere-de-l-etoile-309

J’avais lu ce livre il y a de nombreuses années, après avoir vu le film dont je ne garde que très peu de souvenirs. Il faudrait d’ailleurs que je le revoie histoire de pouvoir comparer un peu mieux les 2 œuvres. StarDust est l’occasion pour Neil Gaiman de s’attaquer à un nouveau genre, le conte, mais tout de même pas vraiment pour les enfants. On retrouve dans ce roman beaucoup des ingrédients du conte dont le fameux « il était une fois » pour commencer le récit. Cependant, les thèmes abordés ne sont pas vraiment pour les enfants puisqu’on trouve des meurtres et des trahisons.

Le roman est assez court et outre le traditionnel « il était une fois », il se rapproche du conte par d’autres aspects, comme les créatures qu’on y croise tout droit venues des mythes chers à Neil Gaiman : licorne, étoile, méchantes sorcières, fées…et prince charmant, enfin pas vraiment, mais un jeune homme amoureux. Le roman commence par nous raconter la conception de ce jeune homme dans le petit village de Wall, un endroit un peu particulier. En effet, il est situé au cœur de la forêt anglaise, juste à côté d’un mur infranchissable le séparant du pays des fées. Tous les 9 ans, il est possible de franchir le mur pour la fête traditionnelle en l’honneur de féérie. C’est à cette occasion que le père de Tristan, un villageois, rencontre sa mère.

Le héros du roman, Tristan, promet par amour pour la belle Victoria de lui rapporter une étoile filante qu’ils ont vu tomber de l’autre côté du mur. Il va découvrir un monde inconnu et totalement dépaysant : le pays des Fées où il va bien entendu faire de drôles de rencontres. Comme dans tout conte de fées, il y a beaucoup de péripéties et de dangers à affronter. Un des principaux dangers est le clan des trois sorcières maléfiques assez puissantes qui cherchent elles aussi l’étoile. Les sorcières ressemblent assez à tout ce que l’on voit dans les contes, mais elles sont assez bien faites et on prend plaisir à lire les passages avec elles. Parmi les autres personnages du roman, on rencontre une famille plutôt cocasse dont les frères se disputent la succession du patriarche, mais la majorité des frères se trouve être des fantômes. C’est l’occasion pour Neil Gaiman d’apporter une touche d’humour bienvenue au roman.

L’univers développé par l’auteur correspond au conte de fées mais il fait preuve d’inventivité pour les réinventer et former un tout cohérent, mélange d’aventures et d’humour. Il parvient à créer un monde magique qui met de bonne humeur le lecteur en nous immergeant totalement au milieu de créatures uniques. Le style de l’auteur fait à nouveau merveille et rend le roman très immersif.

La fin du roman est un peu rapide, notamment en ce qui concerne le changement de sentiment de Tristan envers l’étoile. On se doute bien de comment va évoluer l’histoire, cependant quelques éléments en plus auraient pu être agréables. Le monde est tellement sympathique qu’on aurait également aimé y rester un peu plus, néanmoins cela n’enlève rien au plaisir de lecture.

Stardust est un livre qui met de bonne humeur et offre un merveilleux dépaysement dans un univers de conte de fée. Neil Gaiman y apporte sa touche personnelle en apportant de l’humour et des personnages décalés. Le roman se lit très vite et se relit très bien. Stardust est une très bonne porte d’entrée sur l’univers de l’auteur et un très bon roman qui donne le sourire.

Autres avis: Elessar, Vert, Dup

stardustpersoUn paisible village niché au cœur de la forêt anglaise, non loin d’un mur mystérieux, infranchissable.
Mais pas pour Tristan, qui a juré de rapporter à la belle Victoria une étoile filante tombée de l’autre côté …
Il y découvre un monde fantaisiste merveilleux où fées, sorcières, licornes et princes sanguinaires se disputent le pouvoir à coups de sortilèges et d’enchantements. Mais gèrent aussi tous les soucis du quotidien en pays magique …

Auteur: Neil Gaiman

Traduction : Frédérique Le Boucher

Éditeur : J’ai Lu (15/11/2007)

 

17 commentaires

  1. J’aime beaucoup ce bouquin, et j’ai apprécié l’adaptation film, avec sa brochette d’acteurs et d’actrices divertissant(e)s et un bon rythme. Le livre, que je relis également régulièrement – toujours après le cycle de Dune, je ne sais pourquoi – reste bien entendu supérieur concernant l’immersion dans cette gaimanerie tout à fait goûteuse.

    Aimé par 1 personne

    • Et ben ce n’est pas mièvre du tout 😉 c’est un conte qui met de bonne humeur.
      J’adore la mythologie viking mais il n’est pas forcément représentatif de ce que fait Neil Gaiman. Son œuvre est très imprégnée de mythologie et il raconte vraiment très bien les histoires liées aux mythes mais c’est forcément moins personnel.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s